Jeff Buckley aurait eu 54 ans aujourd’hui

Jeff Buckley à Atlanta en août 1994 (David Tonge/Getty Images)

Jeff Buckley aurait eu 54 aujourd’hui si sa vie de comète ne s’était pas arrêtée comme sa carrière avait commencé : trop rapidement

Jeff Buckley restera sans doute dans la postérité et dans la mémoire du grand public comme l’interprète de l’une des chansons les plus mélancoliques des années 1990. En reprenant « Hallelujah » dans la version de John Cale, le chanteur et guitariste a réussi un coup de maître : celui d’éclipser la voix de Leonard Cohen. 22 ans après la sortie de Grace – seul album de Buckley sorti de son vivant – et cinquante ans après sa naissance, le chanteur reste toujours dans nos esprits.

A l’instar d’un Kurt Cobain ou d’une Amy Winehouse, Jeff Buckley s’est révélé dans sa mort. Les circonstances de son décès ont alimenté bien des rumeurs. Pourtant, Jeff Buckley était avant tout une voix, celle d’un chanteur torturé mais au ton angélique. Sa capacité à donner des frissons, quelque soit la chanson et quelque soit le moment, reste l’un de ses meilleurs atouts. Initialement guitariste, le fils de Tim Buckley (lui aussi musicien) s’est forgé en un seul album une véritable identité, réussissant à véritablement marquer le rock de son empreinte.

Pour fêter l’anniversaire de cette étoile filante, retour sur certains de ses meilleurs titres :

Parler de Jeff Buckley sans mentionner « Hallelujah » est impossible. On ne va pas essayer !

Il ne faisait vraiment pas les choses à moitié, surtout quand il s’agissait de s’attaquer à Bob Dylan…

Un dernier au revoir… Vraiment ?

Laisser un commentaire