Journées Mondiales sans téléphone mobile

Article publié sur petiterepublique.com

Phil Marso, écrivain indépendant et instigateur de ce rendez-vous citoyen depuis le 6 février 2001 propose 3 jours de réflexion sur le “Mobilou”, outil technologique qui a changé le comportement humain dans sa manière de communiquer.

En 2003, une association écologiste a tenté de récupérer ce rendez-vous citoyen. Preuve de l’intérêt croissant de l’initiative qui pouvait paraître fantaisiste au départ.

Depuis 2004, cette journée se déroule sur trois jours, les 6, 7 et 8 février. Certainement pour se donner le temps de décrocher. Nous parlerons donc désormais des journées mondiales sans téléphone.

Un peu d’histoire

Le 6 février est la date symbolique de cette journée car c’est la Saint Gaston ! Rappelez-vous ce couplet de Nino Ferrer : Gaston y’a l’téléfon qui son, Et y’a jamais person qui y répond.

Le mode d’emploi initial de la journée mondiale était radical : ne pas utiliser son téléphone portable le 6 février pour savoir quelle relation on entretient avec son appareil. A l’époque le téléphone était encore un compagnon relativement peu envahissant. Il se contentait de téléphoner. Mais cela c’était avant !

Et apparurent les premiers smartphones

La prolifération des téléphones intelligents a considérablement changé la donne. Les nouvelles générations d’appareils remplissent de multiples tâches. Il serait dès lors inadapté de demander à tout un chacun de ne plus utiliser du tout son smartphone.

Mais, se poser la question de la relation que l’on entretient avec son matériel est toujours bénéfique. Dis-moi tes addictions, je te dirai qui tu es !

Téléphonie et écologie

Chaque année, la journée sans téléphone portable propose un thème de réflexion. En 2015, il s’agissait de l’environnement avec 5 pistes de réflexions :

De nombreux métaux lourds et des polluants organiques sont utilisés pour fabriquer votre smartphone. Ces substances entraînent une course folle à l’extraction, des dégradations de l’environnement et même des guerres (comme en République du Congo).
Les employés des usines de production sont exposés aux poisons au moment de leur fabrication.
De nombreux enfants sont exploités pour le compte de multinationales peu scrupuleuses qui vous vendront (à prix d’or) ces fabuleux joujoux.
Le cycle de vie des smartphones n’est pas correctement maîtrisé et de nombreux composants polluants échappent au recyclage.
La prolifération des ondes électromagnétiques venant des smartphones aura-t-elle une incidence sur le climat ?
Pour le moment, le ministère de l’écologie n’a pas encore inventé la vignette verte qui vous permettra d’utiliser votre téléphone portable dans les grandes villes. Vous voyez, la situation n’est pas désespérée.

Un site à visiter : http://www.mobilou.info

Source : journée mondiale

Crédit photo : https://blog.iakaa.com/journee-mondiale-sans-portable-comment-sen-passer/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s