L’Espagne durcit ses formalités d’entrée pour les voyageurs français

Article publié sur bussinessinsider.fr

Un schéma de vaccination complet, un test PCR, antigénique ou un certificat de guérison du Covid-19 seront demandés pour les ressortissants français de certaines régions. 

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune avait conseillé aux Français le 8 juillet d’éviter les voyages en Espagne et au Portugal, où le variant Delta du Covid-19 se propage rapidement. Cette souche de virus inquiétant toujours autant: l’Espagne a décrété hier qu’elle plaçait, elle aussi, trois régions françaises sur sa liste rouge : l’Île-de-France, l’Occitanie et la région Sud. Celles-ci rejoignent la liste des territoires d’Outre-Mer déjà considérés comme “à risque” par la Péninsule Ibérique : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et La Réunion. Ces indications ont été mises à jour le 19 juillet sur le ministère de la Santé espagnol.

Jusqu’à présent, seul un formulaire à remplir était demandé pour voyager en Espagne par voie maritime et aérienne. Désormais, les vacanciers prenant l’avion ou le bateau et venant d’une des régions listées ci-dessus devront présenter au moins un des documents formant le pass sanitaire : une vaccination complète (il faut avoir reçu sa deuxième dose au moins 14 jours avant son séjour), un test PCR de moins de 72 heures, un test antigénique de moins de 48 heures ou un test positif, preuve d’immunité d’au moins 11 jours et valable au moins 180 jours.

Test de moins de 24h

Lors du retour en France, les voyageurs non vaccinés auront l’obligation de présenter un test PCR ou antigénique de moins de 24h pour passer la frontière par voie terrestre (les contrôles sont quasi systématiques), maritime ou aérienne.

Les cas de Covid-19 sont en hausse en Espagne depuis les trois dernières semaines avec 27 246 nouvelles contaminations recensées en moyenne chaque jour, selon les données de Reuters. Ces chiffres représentent environ 75% du pic des infections du pays, atteint le 26 janvier. Les deux régions espagnoles où le taux d’incidence est le plus élevé sont la communauté autonome de Castille-et-Léon et de Barcelone selon le ministère de la Santé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s