Covid : comment dois-je me protéger maintenant contre la pandémie?

Article publié sur bbc.com

Le Covid reste un risque, alors que lde nouveaux variants comme celui identifié en Inde, le variant Delta, se propagent. Qu’avons-nous appris sur la façon de rester en sécurité ?

1. Vous n’avez pas besoin de faire la “danse du trottoir”

Beaucoup d’entre nous ont pris l’habitude de faire des efforts pour éviter de s’approcher trop près des autres piétons.

Mais il est très improbable qu’une exposition aussi courte à l’extérieur puisse entraîner une infection.

Certes, plus vous êtes proche d’une personne infectée, plus vous avez de chances d’attraper le virus – c’est pourquoi on nous a dit de rester à une distance de 2 m (6ft).

Mais la plupart des infections se produisent dans des endroits intérieurs où les gens sont très proches les uns des autres.

Il y a aussi la question de la durée de la présence de la personne infectée.

Nous ne savons pas exactement combien d’exposition au virus est nécessaire pour provoquer la maladie – et cela varie en fonction de l’âge et de l’état de santé – mais il faut que le virus atteigne une masse critique avant de submerger le système immunitaire.

Il est bon de rappeler que l’application NHS Test and Trace n’alerte que les contacts qui sont proches d’un cas confirmé depuis 15 minutes ou plus.

Au début de la pandémie, même une promenade avec un ami n’était pas autorisée, mais les scientifiques sont convaincus qu’il est beaucoup plus sûr d’être à l’extérieur qu’à l’intérieur.

2. Vous avez très peu de chances d’attraper le Covid en touchant des objets

Au début de la pandémie, on s’est beaucoup intéressé aux surfaces. Les gens lavaient leurs provisions et évitaient de toucher les boutons aux passages pour piétons. Les municipalités ont fermé les terrains de jeux et délimité les bancs publics.

Pourtant, il a été pratiquement impossible de trouver une épidémie liée à une surface infectée.

“Cela tient à la façon dont le virus pénètre dans l’organisme : par les voies respiratoires”, explique le Dr Eilir Hughes, médecin généraliste et militant en faveur d’un renforcement des équipements de protection individuelle pour le personnel du NHS.

Le virus pénètre dans l’organisme par le système respiratoire, c’est pourquoi les tests de dépistage nécessitent un écouvillonnage du nez et de l’arrière-gorge.

Il faudrait une chaîne d’événements extrêmement improbable pour que des gouttelettes infectées sur un objet se retrouvent dans le nez ou la gorge d’une personne.

L’hygiène est importante, mais le fait de se laver les mains et les surfaces de manière excessive et d’éviter de toucher des objets – ce que l’on appelle le “théâtre de l’hygiène” – n’a que peu d’impact sur la propagation du Covid.

3. Parfois, la distanciation sociale peut ne pas être suffisante

Une distance de 2 m par rapport aux autres personnes ne suffit pas toujours à éviter l’infection.

Le virus se propage dans les particules qui sortent de notre nez et de notre bouche lorsque nous respirons, toussons, éternuons et parlons.

Les particules les plus grosses tombent au sol sous l’effet de la gravité, comme des gouttes de pluie, et ne touchent probablement que les personnes se trouvant à moins de 2 m de distance.

Mais certaines particules sont si petites qu’elles peuvent flotter dans l’air – comme le déodorant ou la laque pour cheveux.

Contrairement à ce que l’on croyait au début de la pandémie, des particules plus petites peuvent provoquer des épidémies.

C’est peut-être ainsi que des personnes ont attrapé le Covid par les côtés opposés des bus, des restaurants et même des hôtels de quarantaine.

Les experts mettent désormais davantage l’accent sur la ventilation.

Un bon flux d’air dilue et chasse les gouttelettes et disperse les aérosols plus efficacement.

À l’intérieur, il est important de “s’assurer que l’on dispose d’un moyen de faire entrer et sortir l’air frais d’un espace”, déclare le professeur Cath Noakes, expert en ventilation à l’université de Leeds.

À la maison, il est bon de garder une fenêtre ou une porte ouverte. Et vérifiez que les restaurants et les pubs que vous fréquentez font de même.

4. Une salle bondée reste risquée…

S’il y a plus de personnes au même endroit, il y a plus de chances que l’une d’entre elles soit infectée – et plus de cibles à infecter.

La foule rend également plus probable un contact étroit entre les personnes.

Et la possibilité de transmission par voie aérienne signifie que même si vous n’interagissez qu’avec une poignée de personnes, vous pouvez toujours attraper la maladie de quelqu’un à l’autre bout de la pièce.

5. … mais les vaccins fonctionnent

Les vaccins Covid vous protègent contre la maladie et vous empêchent de rendre d’autres personnes malades.

Le risque qu’une personne vaccinée transmette Covid à une personne non vaccinée est faible. Mais les chances que l’infection se propage entre deux personnes entièrement vaccinées sont infimes.

Si vous vous trouvez dans une pièce avec des personnes qui ont toutes reçu leur deuxième dose depuis deux semaines, vous disposez d’un très bon niveau de protection avant même de commencer à penser à d’autres mesures.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s