“Reconfinement dur” ou réouverture des lieux culturels : flou artistique au gouvernement

Article publié par valeursactuelles.com

Alors que l’épidémie de coronavirus semble, une nouvelle fois, repartir de plus belle, le gouvernement macroniste paraît indécis, et multiplie les annonces contradictoires. Quitte à donner l’impression d’une totale improvisation.

Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? Il y a quelques semaines, le service communication d’Emmanuel Macron faisait habilement savoir comment le président avait lutté vaille que vaille contre les scientifiques et la perspective d’un troisième confinement. Une posture opportuniste déjà presque abandonnée, alors que les chiffres de saturation des services de réanimation redeviennent alarmants dans plusieurs régions françaises. Se dirigerait-on vers un énième « confinement dur » ? C’est ce que croit savoir RMC, qui évoque la situation en Île-de-France. Selon Olivier Véran, un Francilien serait admis en réanimation… toutes les douze minutes. Des chiffres qui pousseraient l’exécutif à envisager un reconfinement total, au moins en ce qui concerne la région. Sur le modèle du confinement de mars, ce nouveau confinement serait appliqué sept jours sur sept, et verrait même les écoles fermer.

Cacophonie intégrale

Seulement, voilà, outre le caractère hautement explosif d’une telle mesure, la communication gouvernementale semble particulièrement brouillonne. Ce vendredi 12 mars, alors que RMC annonce la possibilité d’un reconfinement dur, Roselyne Bachelot déclare au micro de France Culture… qu’elle envisage la réouverture des lieux culturels dans les trois prochains mois. « Je milite […] pour une ouverture globale, à la même date, des lieux de culture, mais avec des protocoles de sécurité adaptée » a notamment déclaré la ministre de la Culture. Une promesse qui semble bien peu cohérente avec les hypothèses avancées par Olivier Véran et le reste du gouvernement. Roselyne Bachelot a également tenu à répondre aux opposants qui estiment incompréhensible l’ouverture des commerces et la fermeture des lieux culturels. « J’avoue avoir du mal à expliquer qu’on puisse aller dans un Sephora, mais pas dans un musée », avait par exemple déclaré au Parisien… Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Une cacophonie qui vient s’ajouter à la longue liste d’échecs du gouvernement depuis l’apparition de la crise, des masques inutiles à une campagne de vaccination indigente.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s