A Tours, des visites virtuelles (et en musique) de Chambord et d’autres châteaux

Article publié sur francemusique.fr

Au cœur de la cité tourangelle, le Centre d’études supérieures de la Renaissance pilote des projets numériques destinés à mieux faire connaître au grand public la richesse du répertoire du 16e siècle.

Le CESR a lancé un site internet interactif destiné à découvrir la vie musicale de la cour de France aux châteaux de Chambord et de Blois, mais aussi dans les résidences royales de Fontainebleau et de Saint-Germain-en-Laye, en Ile-de-France., © Château de Chambord / Wikipédia

La Touraine, les châteaux de la Loire, Tours et ses ensembles de musique (très) ancienne – comme Doulce Mémoire, Diabolus in Musica ou Jacques Moderne – son Centre d’études supérieures de le Renaissance,  alias le CESR : pas de doute, la cité tourangelle est le cœur battant de la musique du 16e siècle et le site internet du CESR est une mine avec, évidemment, de ressources destinées aux spécialistes, mais aussi, et ils méritent un coup de projecteur, des projets numériques conçues spécialement pour le grand public… En 2019, toute la région a fêté, en grandes pompes, les 500 ans de la disparition de Léonard de Vinci, qui a terminé sa vie au château d’Amboise… A cette occasion, le Centre avait lancé un site internet interactif destiné à découvrir la vie musicale de  la cour de France aux châteaux de Chambord et de Blois, mais aussi dans les résidences royales de Fontainebleau et de Saint-Germain-en-Laye, en Ile-de-France. Une expérience qui est toujours disponible et qui vaut le détour. 

Une cour de France nomade, des musiciens itinérants 

Sur ce site internet interactif, l’internaute embarque dans la journée de François Ier, de Henri II et leurs successeurs dans ces quatre châteaux. Quatre lieux, quatre visites virtuelles en musique pour découvrir la place et le rôle des musiciens dans la vie de la cour de France aux 16e  et 17e siècles… Car avant l’installation de Louis XIV à Versailles en  1682, la cour de France est itinérante : elle se déplace de résidence royale en résidence royale, avec son cortège de carrosses, et, parmi le personnel en vadrouille, les musiciens… Les petites visites virtuelles concoctées par les équipes du CESR ont des allures de jeu vidéo avec un  parcours en reconstitution 3D où l’on entend le répertoire de la renaissance.

Des visites virtuelles soigneusement documentées 

Chacune d’entre elle est accompagnée d’un petit documentaire, d’une quinzaine de minutes, pour les curieux qui voudraient en savoir plus sur ces répertoires, sur la façon dont ils étaient joués, chantés, et – plus surprenant – sur l’acoustique des salles des châteaux… Voilà une occupation qui pourra occuper l’une des longues soirées confinées, et l’occasion de découvrir l’important travail des chercheurs et des musiciens du Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, qui participe activement, avec le conservatoire, à la diffusion de la  musique ancienne.  

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s