Covid : quels sont les pays qui reconfinent ?

Article publié sur lesechos.fr

En Europe et dans le monde, plusieurs pays décident d’instaurer de nouveau un confinement plus ou moins strict pour endiguer l’épidémie. En France, alors que le couvre-feu est encore en vigueur, le Conseil scientifique recommande que des « mesures plus lourdes » soient envisagées.

Les rues de Londres, le 5 janvier 2021. La capitale britannique et le reste du pays reconfinent face à l’accélération de la pandémie de Covid-19. (Justin Tallis/AFP)

Après l’Angleterre, l’Allemagne. Mais aussi la Grèce, l’Italie, Israël, Québec ou le Danemark… En ce début d’année 2021, la liste des gouvernements qui ont décidé de réinstaurer un confinement, ou de renforcer voire prolonger leurs mesures restrictives s’allonge. Une réaction à l’accélération de la pandémie de Covid-19 et à l’apparition de nouveaux variants du virus, et ce malgré le lancement des campagnes de vaccination fin décembre . Le point sur ce durcissement.

Des confinements stricts ou partiels en Europe

Les pays d’Europe qui reconfinent leur population

violet: Reconfinement partiel rouge: Reconfinenent total gris: Pas de reconfinement

Reconfinement strict en Angleterre

Face à une progression alarmante du nouveau variant du coronavirus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé lundi 4 janvier le reconfinement total de l’Angleterre. Déjà appliqué aux trois quarts de la population anglaise (à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre), le confinement a été étendu à l’ensemble de la province et durci, avec la fermeture des écoles.

Un confinement qui pourrait durer jusqu’au mois de mars, selon les autorités. « Début mars, nous devrions pouvoir lever certaines de ces restrictions mais pas nécessairement toutes », a prévenu Michael Gove, chargé de la coordination de l’action du gouvernement britannique.

 L’Ecosse, l’Irlande, l’Irlande du Nord et le Pays de Galles emboîtent le pas

L’Ecosse est également entrée dans un confinement total pour au moins tout janvier, face à la circulation inquiétante du nouveau variant du virus. L’Irlande du Nord et le Pays de Galles, déjà confinés avant Noël, ont décidé de laisser les enfants à la maison. Le gouvernement gallois doit réexaminer les restrictions vendredi 8 janvier, mais le Premier ministre Mark Drakeford a d’ores et déjà annoncé que le confinement ne devrait pas prendre fin tout de suite, selon les médias locaux.

L’Irlande durcit mercredi son confinement réinstauré après Noël, à cause d’un « tsunami » de contaminations, selon son Premier ministre Micheal Martin, et ferme ses écoles jusqu’à la fin du mois.

 Mesures « drastiques » en Allemagne

L’Allemagne, elle aussi, a décidé mardi de prolonger et renforcer son confinement jusqu’au 31 janvier. La plupart des magasins non alimentaires, bars, restaurants, équipements culturels, de loisirs et écoles vont rester fermés, et il n’est autorisé de se réunir qu’avec une seule personne n’appartenant pas à son foyer. « Les mesures que nous avons décidées sont drastiques », a admis la chancelière allemande Angela Merkel, les justifiant par l’expansion du nouveau variant du virus. C’est « une course contre la montre », a-t-elle ajouté.

Prolongation voire durcissement au Danemark

Le Danemark, où le nombre de cas double chaque semaine, serre également la vis, n’autorisant plus, à partir du 6 janvier, que les rassemblements de 5 personnes maximum, contre 10 actuellement.

Et les Danois doivent s’attendre à ce que cette mesure, ainsi que la fermeture des écoles, des bars, restaurants et commerces non essentiels, en vigueur depuis le mois dernier, soient prolongées voire durcies le 17 janvier. « Vous pouvez déjà vous y préparer », a prévenu le 5 janvier la cheffe du gouvernement, Mette Frederiksen.

Reconfinement préventif en Grèce

Le gouvernement grec a annoncé au début du mois une nouvelle prolongation jusqu’au 10 janvier du confinement strict imposé au pays depuis deux mois, mettant fin à l’assouplissement des mesures toléré pour les fêtes de fin d’année. Prévues initialement pour prendre fin le 7 janvier, « les mesures strictes vont recommencer dimanche et jusqu’au 10 janvier pour des raisons préventives », a annoncé le porte-parole du gouvernement grec Stelios Petsas lors d’un message radiotélévisé.

Pays-Bas, Autriche et Lituanie sous cloche en janvier

Les Pays-Bas ont annoncé un confinement le 14 décembre dernier pour cinq semaines, soit jusqu’au 19 janvier. Les citoyens néerlandais doivent rester chez eux, et recevoir au maximum deux personnes par jour, a insisté le Premier ministre. Les écoles et les magasins non-essentiels sont également fermés. Le pays est le dernier de l’Union européenne à se lancer dans la vaccination, puisqu’il n’a commencé que le mercredi 6 janvier.

L’Autriche a quant à elle entamé un troisième confinement depuis le 26 décembre et ce jusqu’au 24 janvier. À partir du 18 janvier, les citoyens ayant passé un test antigénique négatif pourront néanmoins reprendre une vie sociale. La Lituanie prévoit, elle, de poursuivre son confinement strict, mis en place le 16 décembre dernier, jusqu’au 31 janvier.

Italie, Hongrie et Pologne en confinement partiel

D’autres pays ont choisi aussi la solution du confinement, en ouvrant partiellement les écoles. La Hongrie a en effet gardé les écoles maternelles et primaires ouvertes, mais pas les collèges, lycées et universités, qui font cours à distance. L’Italie, où la vaccination a commencé de manière disparate selon les régions , a également décidé ce mardi 5 janvier de retarder la réouverture des lycées. Le retour en présentiel n’aura lieu que le 11 janvier et non le 7 janvier comme prévu initialement. Il reste interdit de se déplacer entre les différentes régions jusqu’au 15 janvier et les bars et restaurants restent fermés le week-end des 9 et 10 janvier.

La Pologne quant à elle, avait instauré un confinement partiel avant les fêtes, privant sa population de fête du Nouvel An. Ces restrictions doivent durer jusqu’au 17 janvier.

Espagne et Portugal durcissent les restrictions

L’Espagne, dont les régions ont annoncé un durcissement local des mesures anti-Covid-19, continue d’exclure un confinement généralisé malgré une sévère hausse des cas à attendre dans les prochaines semaines, a annoncé jeudi 7 janvier le ministre de la Santé. La situation sanitaire continue de générer « une très grande préoccupation », a souligné Salvador Illa lors d’une conférence de presse. « Des semaines compliquées » s’annoncent, a-t-il insisté en appelant les Espagnols à ne pas baisser « la garde », précisant qu’un confinement total était exclu.

Le Portugal, soumis à un confinement partiel, a lui annoncé un prolongement de ses restrictions (restrictions à la circulation, couvre-feu) dans les régions les plus touchées, qui seront élargies à la quasi-totalité du pays ce week-end. « Nous devrons probablement adopter des mesures plus sévères à partir de la semaine prochaine », a ainsi annoncé jeudi le Premier ministre Antonio Costa à la presse, alors que son pays avait enregistré la veille un record de 10.000 nouvelles contaminations en 24 heures.

Ailleurs dans le monde

Le Liban se calfeutre jusqu’à fin janvier, après avoir recensé mercredi 4.166 nouvelles contaminations au Covid-19, un record quotidien. Plusieurs confinements ont été décrétés dans ce pays depuis l’apparition du virus, le dernier en novembre. Mais les restrictions ont été largement assouplies en décembre, avec la réouverture des bars et des boîtes de nuit, donnant lieu à une hausse importante des infections durant la période des fêtes.

En Israël, après quinze jours « d’euphorie » liée au succès de la vaccination dans leur pays, les Israéliens sont contraints de renforcer encore le confinement décidé fin décembre pour ralentir la diffusion du virus. La vaccination, même intensive, n’aura pas d’impact significatif avant le mois de mars. Les Israéliens ne sont pas autorisés à se déplacer à plus d’un kilomètre de leur domicile et la plupart des commerces seront fermés sauf pour les livraisons.

Enfin, en Thaïlande, des mesures restrictives sont également prises face à une flambée des cas. Jusque-là relativement épargné par le virus, le pays ferme ses écoles publiques pour deux semaines. Et les bars, discothèques, salons de massage et de beauté sont désormais fermés.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s