Grippe de la tomate : quel est ce nouveau virus détecté en Inde ?

Article publié sur sudouest.fr

La « grippe de la tomate » provoque des cloques rouges et rondes très irritantes qui apparaissent partout sur le corps

Les symptômes de la « grippe de la tomate » ressemblent à ceux de la variole du singe. Depuis le 6 mai, 80 cas ont été recensés en Inde. Ce virus provoque des cloques rouges et rondes très irritantes, qui apparaissent sur les mains, les pieds et la bouche des individus infectés. Ces éruptions cutanées peuvent être confondues avec celles provoquées par le « monkeypox ».

La « fièvre de la tomate » provient du Kerala, un État densément peuplé, situé au sud-ouest de l’Inde. Le virus n’a pas de cause établie, pour le moment, indique « India Today ». « Ce n’est pas une maladie mortelle, mais elle est contagieuse et peut se propager d’une personne à l’autre », a indiqué le Dr. Subhash Chandra, professeur adjoint de médecine interne à l’Institut des sciences médicales d’Amrita, à Kochi.

Plus surprenant, plusieurs virologues assurent auprès de TF1info ne pas connaître cette infection. Le Pr Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de Genève en Suisse, confirme qu’il s’agit d’une maladie endémique de l’État indien du Kerala, qui n’a pas quitté le sous-continent indien, selon lui.

Des traitements ?

Outre les éruptions cutanées, les malades présentent d’autres symptômes comme la nausée, diarrhée, forte fièvre, toux, éternuements, écoulement nasal, douleurs articulaires, crampes d’estomac et vomissements. « The Indian Express » rapporte même que dans certains cas, les jambes et les mains peuvent aussi changer de couleur.

Aucun traitement n’est connu encore pour ce virus, qui touche par ailleurs les enfants de moins de 5 ans. Si les symptômes disparaissent d’eux-mêmes en 8 à 10 jours, il faut que des soins de support soient prodigués. « Les patients qui développent la fièvre de la tomate doivent boire beaucoup de liquide et se reposer au lit afin de garder le corps hydraté et bien reposé », ajoute le Dr. Subhash Chandra. Les enfants doivent éviter de se gratter les cloques causées par la grippe, sous peine d’en garder des cicatrices

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s