News culture Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Article publié sur jeuxvideo.com

À l’image de l’année 2022, Netflix poursuit son petit bonhomme de chemin en agrémentant, chaque mois, son catalogue de programmes. Nouvelle saison et nouvelle série de surprises réservées par le géant américain du streaming qui nous propose encore, durant tout le mois d’avril, une large sélection de contenus originaux. Voici, en partie, ce qui vous attend lors des prochaines semaines !

LA BULLE

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Depuis les débuts de la plateforme de SVOD, le catalogue de celle-ci a vu fleurir de nombreuses comédies en tout genre. Ce mois-ci, c’est l’un des spécialistes de cette catégorie qui signe son retour, sur Netflix et derrière la caméra, avec « La Bulle », à savoir Judd Apatow à qui l’on doit les succès 40 ans, toujours puceauEn cloque, mode d’emploi ou encore The King of Staten Island, son dernier long-métrage en date. Pour son neuvième film en tant que réalisateur — le cinéaste possède à son actif une large sélection de programmes où il a officié sous la casquette de producteur, de scénariste ou les deux —, Judd Apatow s’est, comme beaucoup avant lui, inspiré d’un évènement majeur intervenu durant les dernières années : la pandémie de coronavirus. S’il ne donne pas beaucoup d’indices de prime abord, le titre du film est on ne peut plus représentatif du scénario. Coincés dans la bulle sanitaire d’un hôtel, une galerie d’acteurs et d’actrices ont la lourde tâche de mettre un terme au tournage de leur film, qui n’est autre que le sixième volet de la franchise Cliff Beasts, une énième suite où le casting a affaire à des dinosaures. Derrière cette méta-comédie sur laquelle le géant américain de la SVOD compte énormément, on retrouve des personnalités plus ou moins habituées à ce type de registre avec, notamment, Karen Gillan (Avengers : Infinity War et EndgameJumanji (2017) et Jumanji : Next Level (2019), …), Pedro Pascal (Game of ThronesThe MandalorianThe Last of Us, …), David Duchovny (X-FilesCalifornication, …) ou encore Keegan-Michael Key (Key & PeeleParks and Recreation, …)

  • Disponible le 1er avril
  • Regarder La Bulle (de Judd Apatow) sur Netflix

METAL LORDS

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Après avoir rythmé les dimanches soirs, outre-Atlantique, et les lundis soirs d’un grand nombre de téléspectateurs grâce à leur travail sur la série Game of Thrones, les deux co-scénaristes David Benioff et Daniel Brett Weiss ont préféré faire profil bas quelque temps suite à l’ultime saison bâclée du show. Presque trois ans après avoir tiré leur révérence sur l’adaptation sérielle de l’œuvre de George R.R. Martin, les deux compères s’attaquent, pour le compte de Netflix, a un tout autre projet, bien loin de l’heroic-fantasy des romans A Song of Ice and Fire puisque l’intrigue prend place… dans un lycée. Pour cette comédie adolescente, les deux scénaristes ont voulu raconter l’histoire de deux jeunes, grands fans de hard rock et de métal et pas vraiment populaires au sein de leur établissement, qui veulent à tout prix monter leur propre groupe. Sauf que ce style musical n’est pas réellement celui qui prédomine dans les couloirs de leur école, au grand désarroi de Kevin et Hunter, nos deux héros, qui auront du mal à trouver d’autres membres pour leur groupe. S’ils cherchent longuement après un bassiste, les deux amis tenteront de convaincre l’une de leurs camarades, Emily, joueuse de violoncelle, afin qu’ils puissent participer ensemble au Battle des Groupes pour, un jour peut-être, décroché la gloire et inscrire leurs noms parmi les légendes du rock ou, du moins, devenir les stars de leur lycée. Gros sons oblige, on retrouve la présence de Tom Morello, le guitariste du groupe Rage Against the Machine, en tant que producteur exécutif sur la bande originale du film : s’ils ont eu du mal à trouver un candidat devant la caméra, cela n’a pas été la même galère derrière celle-ci !

  • Disponible le 8 Avril
  • Regarder Metal Lords (de Peter Sollett) sur Netflix

CHOOSE OR DIE

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Après le film Le Privilège et une nouvelle itération de la franchise Massacre à la tronçonneuse, le géant américain de la SVOD revient en ce mois d’avril avec une production horrifique inédite dont il a acquis les droits en juillet dernier durant la période du festival de Cannes. Après avoir signé un très gros chèque afin de l’ajouter à son catalogue, le projet, connu précédemment sous le nom « CURS>R », arrive au mitan de ce mois d’avril pour vous faire frissonner. D’ailleurs, le film construit l’ensemble de son intrigue autour du jeu vidéo, et plus particulièrement des jeux d’aventure textuelle des années 80. Sauf que ce dernier est loin d’être aussi accueillant que la nouvelle version vidéoludique de Jumanji qui a connu deux longs-métrages, un en 2017 et l’autre en 2019. Ici, Kayla, une jeune étudiante fauchée ayant abandonné ses études, fait une étonnante découverte : elle déniche un ancien jeu vidéo, mélangeant aventure textuelle et survie et datant des années 80, qui pourrait lui rapporter pas moins de 125 000 dollars. Une aubaine pour cette dernière, même si elle ignore que cet ancien computer game est en train de la maudire et que les évènements vont prendre une tournure bien plus dramatique. Accompagnée de son ami Isaac, incarné par Asa Butterfield (Sex Education), elle sera mise à l’épreuve à travers une série de choix dangereux et de défis terrifiants, un peu à la manière d’un Saw. Plus elle s’enfoncera dans ce jeu diabolique sans pouvoir s’arrêter, au risque de mourir, plus elle sera prisonnière d’un véritable cercle vicieux horrifique qu’elle devra briser. À noter que le casting s’étoffe de la présence d’une figure de l’effroi qui n’est autre que Robert Englund, l’interprète du maléfique Freddy Krueger.

  • Disponible le 15 avril
  • Regarder Choose or Die (de Toby Meakins) sur Netflix

BETTER CALL SAUL (SAISON 6, PARTIE 1)

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Indéniablement, lors de sa sortie en février 2015, Better Call Saul, la série dérivée de l’emblématique show Breaking Bad, qui met en scène les péripéties de Jimmy McGill l’amenant à devenir Saul Goodman, l’avocat de Walter White, sans scrupules et ayant toujours une pirouette dans son attaché-case pour se sortir d’affaire, allait subir la comparaison avec son aînée. Néanmoins, au fil des saisons, le nouveau projet de Vince Gilligan a su trouver son propre ton et a gagné en intensité au fil des épisodes jusqu’à surclasser la série dont elle est extraite, selon l’avis de certains spectateurs. Quoi qu’il en soit, l’essor de Saul Goodman est au niveau du parcours de Walter White dans Breaking Bad et brille par son rythme si particulier, qui prend son temps, par sa photographie reconnaissable entre mille et où les décors du Nouveau Mexique sont sublimés et ses moments de tension si efficaces et sans fioritures. Pour cette sixième saison, Better Call Saul pourra encore compter sur un casting de personnages toujours aussi excellents dont l’écriture et l’évolution en font l’une des plus grandes qualités du show d’AMC. Après un épisode final aux dernières minutes irrespirables laissant craindre le pire pour l’une des têtes d’affiche de la série, cette saison 6, divisée en deux parties, débutera avec deux épisodes puis cinq autres à un rythme d’un par semaine. Pour découvrir la conclusion de l‘origin story de Saul Goodman et son incursion dans les cartels, il faudra revenir le 12 juillet prochain pour visionner la deuxième salve composée de six épisodes.

  • Disponible le 19 avril (2 épisodes, puis un par semaine jusqu’au 24 mai)
  • Regarder Better Call Saul (saison 6, partie 1) sur Netflix

POUPÉE RUSSE (SAISON 2)

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Il n’y a pas que dans le jeu vidéo où le concept de la boucle temporelle continue d’inspirer les scénaristes et réalisateurs. En février 2019, Netflix dégaine une comédie noire efficace créée et portée par Natasha Lyonne, l’une des têtes d’affiche de la série Orange Is the New BlackCette dernière y incarne Nadia, une jeune femme pleine d’énergie et loin d’être la dernière à vouloir faire la fête, qui se retrouve piégée dans une boucle temporelle le soir de son trente-sixième anniversaire. En l’espace de huit épisodes, d’une durée allant de 25 à 30 minutes, la série est parvenue à proposer tout un tas de situations aussi loufoques que drôles, sublimées par une écriture maîtrisée. De quoi largement conquérir le cœur des spectateurs de la plateforme qui se languissaient de retrouver les aventures de Nadia, trois après ses débuts sur Netflix. Autre spécificité temporelle, cette seconde saison se déroule quatre ans après les évènements de la première salve d’épisodes : Nadia a réussi à rompre le mauvais sort, grâce au soutien d’un personnage qui aura une importance bien particulière dans cette saison 2, mais cette dernière a peut-être crié victoire trop vite. Effectivement, la voici encore sous le joug d’une spirale invivable qui fera ressurgir ses démons, l’entraînant dans une nouvelle boucle avec son lot d’énigmes et de rebondissements. L’objectif salvateur de cette deuxième volée d’épisodes ? Revivre le passé à l’aide d’un portail temporel. Bonne nouvelle pour les spectateurs qui ont assidument attendu trois longues années pour découvrir la suite : le scénario imaginé par Natasha Lyonne, et ses compères Amy Poehler et Leslye Headland, pourrait bénéficier d’une troisième saison. En espérant ne pas l’attendre aussi longtemps que la seconde !

  • Disponible le 20 avril
  • Regarder Poupée Russe (saison 2) sur Netflix

BUBBLE

Netflix : films, séries, animes à ne pas manquer en avril 2022

Pour les fans d’animation japonaise, le mois d’avril risque de paraître bien long. La raison ? La plateforme est sur le point d’accueillir un tout nouveau film qui réunit des pointures du milieu. Voyez par vous-même : Tetsuro Araki (réalisateur de la saison 2 de l’Attaque des Titans), épaulé par WIT Studio aussi à l’oeuvre sur les trois premières saisons de Shingeki no Kyokin, Hiroyuki Sawano (Mobile Suit GundamSeven Deadly Sins, …), Takeshi Obata (Death Note) ou encore Gen Urobuchi (Psycho-Pass). Si l’on est déjà convaincu par l’équipe derrière ce projet, Bubble nous enchante particulièrement grâce à sa bande-annonce (disponible en tête d’article) qui nous immerge en plein cœur d’une création inédite pour la plateforme de SVOD qui a tout l’air d’un mélange entre Your Name et Weathering With You, les deux derniers films de Makoto Shinkai. Aussi mystérieux que son ambiance, le synopsis du film nous en dévoile juste assez pour nous intriguer au plus haut point. Loin de son tumulte habituel, Bubble nous offre une ville de Tokyo transformée et frappée par une pluie de bulles faisant disparaître la gravité terrestre. Du pain béni pour Hibiki et ses compères adeptes du parkour, mais l’insouciance du jeune homme le plonge en plein cœur de la « mer de gravité ». Condamné de prime abord, il est finalement secouru par une jeune fille, prénommée Uta et dotée de pouvoirs mystiques. Cette rencontre salvatrice va lier leur destin tandis que les deux êtres semblent avoir été désigné pour empêcher un terrible évènement menaçant Tokyo.

  • Disponible le 28 avril
  • Regarder Bubble sur Netflix

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s