Bordeaux: les coffrets vin Elements, la dernière innovation des Carmes Haut-Brion

Article publié sur avis-vin.lefigaro.fr

Le château de Pessac-Léognan lance sur le marché un nouvel objet de convoitise, fruit de quatre années de réflexion. Une véritable œuvre d’art renfermant des bouteilles d’exception, en édition très limitée.

Guillaume Pouthier, directeur du Château Les Carmes Haut-Brion à Pessac-Léognan, au siège immobilier de la famille Pichet SDP

1000 exemplaires pour le monde

Carmes Haut-Brion / SDP

Il aura fallu quatre ans pour que ce projet aboutisse à la mise sur le marché de 1000 exemplaires pour le monde. Baptisé «Elements», ce magnifique coffret a été réalisé par les maîtres artisans de l’entreprise Lécuiller, spécialisée dans le bois moulé. Grâce à leur savoir-faire unique, Elements reprend la force de coque renversée du chai de Pessac, imaginé par Philippe Starck, et dévoile, délicatement posées sur un support en plexiglas, les flacons de différents millésimes. Chaque détail a nécessité des heures de travail patient de la part des artisans : ainsi la gravure de l’insigne du château, sur le dessus de chaque caisse, a à elle seule nécessité sept heures de poinçonnage à la main.

Un investissement conséquent

C’est à Bordeaux que Elements a été présenté, hier soir, à douze grands importateurs, représentant chacun un marché clé à l’international. Et que son prix a été dévoilé : 8000 euros le coffret, mis en vente dès demain en exclusivité par le négociant The Wine Merchant. «L’aboutissement de ce projet n’aurait pas été possible sans l’investissement conséquent et le soutien total de Patrice Pichet, le propriétaire des Carmes Haut-Brion», souligne Guillaume Pouthier. La beauté et la rareté de ces coffrets devraient certainement attirer les amateurs du monde entier et attiser la convoitise des collectionneurs. Un nouveau succès en perspective pour Les Carmes Haut-Brion après le lancement en 2019 – déjà considéré comme innovant – de 800 marie-jeannes (2,25 litres) du millésime 2016, présentées dans une boîte en plexiglas spécial qui protégeait la bouteille de la lumière. Pour les 500 coffrets commercialisés, le prix de vente (2900 euros la pièce) avait été déterminé lors d’une vente aux enchères inversée silencieuse organisée par la place de Bordeaux. Aujourd’hui, certains marchands proposent la même marie-jeanne à deux fois le prix. Gageons que Elements connaîtra le même sort. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s