Variant Omicron: ce nouveau symptôme du Covid-19 particulièrement désagréable

Article publié sur femmeactuelle.fr

Fièvre, fatigue, toux… Les professionnels de santé ont identifié un nouveau symptôme du Covid-19, particulièrement désagréable lorsqu’il s’agit de passer à table. Découvrez quel est ce trouble, qui touche des patients infectés par le variant Omicron.

Alors que le pass sanitaire laisse place en France au pass vaccinal dès ce lundi 24 janvier, certains spécialistes estiment que la fin de la pandémie pourrait s’entrevoir grâce au variant Omicron, encore actuellement majoritaire dans de nombreux pays.

Si la perte d’odorat et de goût figure sur la liste des symptômes fréquents chez les personnes infectées par le variant Delta, avec le variant Omicron, les professionnels de santé observent depuis quelques mois certaines différences au niveau des symptômes observés chez les cas positifs. Alors que la fièvre, la toux et la fatigue arrivent en tête des signes souvent observés en cas d’infection avec le variant Omicron, l’anosmie (trouble ou perte de l’odorat) et l’agueusie (trouble ou perte du goût) sont plus rarement signalées.

Plus récemment, un symptôme particulièrement désagréable a été identifié parmi les cas positifs : il s’agit de la parosmie.

Parosmie : quel est ce symptôme étonnant qui touche les personnes infectées par le variant Omicron ?

Comme l’explique le site de Fifth Sense, une association britannique de patients touchés par les troubles de l’odorat et du goût, la parosmie est un symptôme du Covid-19 qui touche certaines personnes infectées par le variant Omicron, notamment des enfants et des adolescents.

La parosmie désigne le fait de déformer l’odeur des aliments, ce qui entraîne des troubles également au niveau du goût.

Problème, généralement, les personnes qui souffrent de parosmie, décrivent des odeurs nauséabondes, comparables à des odeurs de poubelles, d’excréments ou encore d’égouts.

Ces odeurs, particulièrement désagréables perçues lors des repas, peuvent donc entraîner une perte d’appétit, comme le rapportent certains parents d’enfants touchés par ce symptôme.

“Ce n’était pas seulement la nourriture. Il y avait les supermarchés, l’odeur des voitures qui passaient et tout cela le faisait vomir. Je ne savais pas quoi faire ni ce que c’était”, explique un parent, dont les propos sont relayés par Fifth Sense.

Le professeur Carl Philpott, de l’Université d’East Anglia (Angleterre), bénévole de l’association, rappelle que ce phénomène, souvent associé actuellement au Covid-19 n’est pas nouveau. Cette distorsion des odeurs peut en effet être provoquée par d’autres pathologies qui atteignent le système nerveux.

“Il existe de nombreux déclencheurs communs, par exemple la cuisson de la viande, les oignons ou l’ail et l’odeur du café frais, mais ils peuvent varier d’une personne à un autre”, détaille le Professeur Carl Philpott.

“J’ai expérimenté la parosmie uniquement durant 3 ou 4 jours, à la fin de ma période d’isolement, mais c’est très surprenant ! Lorsque je mangeais un plat dans lequel il y avait de la moutarde ou du vinaigre par exemple, j’avais l’impression de manger une préparation à base de dissolvant ! Ça sentait ce produit très odorant, et du coup, le goût était particulièrement mauvais et ces aliments étaient presque immangeables”, nous explique Marie, qui a contracté le Covid-19 en début d’année.

Mais pas de panique, ce symptôme, qui peut survenir après une anosmie chez des personnes positives au Covid-19, disparaît généralement en quelques jours…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s