L’Autriche s’apprête à confiner les non-vaccinés

Article publié sur lepoint.fr

Alexander Schallenberg, chancelier autrichien, a annoncé, vendredi 12 novembre, qu’il s’apprêtait à décréter le confinement des personnes non vaccinées et des patients pas encore guéris, dans le cadre d’un retour du Covid-19. Pour ce faire, il attend encore le feu vert du Parlement autrichien, qui devrait intervenir dimanche 14 novembre.

Au cours de sa conférence de presse, Alexander Schallenberg s’est montré déterminé : « L’objectif est clair : nous voulons donner dimanche le feu vert à un confinement national pour les personnes non vaccinées. » Il n’a pas cependant précisé la date de l’entrée en vigueur d’une telle mesure.

Une mesure déjà appliquée localement

L’État régional de Haute-Autriche et la ville-État de Salzbourg, qui ont connu certains des taux de contamination les plus élevés, ont déjà introduit ce confinement à partir de lundi. Pour que la mesure s’applique à l’ensemble du pays, elle devra être approuvée par le Parlement et par une réunion des chefs de gouvernement régionaux au cours du week-end. Le ministre de la Santé, Wolfgang Müeckstein, a par ailleurs annoncé vendredi qu’il allait ordonner la vaccination obligatoire du personnel de santé.

Quasiment 64 % de la population a reçu les deux doses de vaccin en Autriche, ce qui est inférieur à la moyenne européenne de 67 %. M. Schallenberg a qualifié ce taux de vaccination de « honteusement bas ». À ce jour, plus de 11 640 personnes infectées par le nouveau coronavirus sont décédées dans le pays de 9,8 millions d’habitants.

L’Est européen dans la tourmente

L’Autriche n’est cependant pas la seule à devoir faire face à un retour en force du virus. L’Allemagne, frappée « de plein fouet » par une quatrième vague de Covid-19, doit se préparer à des « semaines et des mois difficiles », a prévenu vendredi le président de l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI), plaidant pour durcir les restrictions.

Alors que les cas d’infection sont montés en flèche ces derniers jours dans de nombreuses régions du pays, Lothar Wieler a tiré la sonnette d’alarme : « Nous devons partir du principe que la situation va continuer de s’aggraver partout en Allemagne » et que cette évolution « ne pourra pas être arrêtée sans de nouvelles mesures », a-t-il prévenu lors d’une conférence de presse à Berlin.

Retour du confinement outre-Rhin ?

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a de son côté estimé qu’un nouveau confinement devait « au moins au niveau régional rester une option possible », lors de la même conférence. Une réunion entre le gouvernement et les chefs de régions, compétents en matière sanitaire, doit se tenir jeudi prochain pour définir les mesures à prendre.

Ces dernières semaines, une nouvelle vague de Covid-19 marquée par un nombre d’infections record a déferlé sur la première économie européenne, comme chez certains de ses pays voisins, tels que l’Autriche ou la République tchèque. Elle intervient à un moment politiquement délicat, avec un gouvernement sortant de la chancelière Angela Merkel chargé d’expédier les affaires courantes pendant qu’une coalition tripartite sous la direction des sociaux-démocrates, vainqueur des élections législatives du 26 septembre, est en cours de formation.

Vendredi, le RKI a annoncé 48 640 nouveaux cas d’infections et 191 décès en 24 heures. Concrètement, sur environ 50 000 infections, quelque 3 000 personnes devront être hospitalisées, dont au moins 350 en soins intensifs, a détaillé M. Wieler. Et au moins 200 succomberont à la maladie, a-t-il prédit.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s