Covid-19, la Russie affronte la vague la plus meurtrière depuis mars 2020

Article publié sur la-croix.com

Le nombre de décès dépasse dorénavant plus de mille morts par jour en Russie, selon les chiffres officiels. L’Etat a échoué à convaincre la population de se vacciner et ne se résout pas à décréter des mesures de confinement total.

La Russie a enregistré un nouveau record de décès et de contaminations liés au Covid-19. D’après le bilan du gouvernement, 1 075 personnes sont mortes et plus de 37 000 infectées lors des dernières 24 heures.

C’est le troisième jour consécutif de hausse des décès, à un niveau très élevé. La Russie avait franchi le seuil des mille morts quotidiens le 16 octobre dernier, un niveau jamais atteint depuis le début de la pandémie en mars 2020. Le bilan établi par le gouvernement atteint désormais 229 528 morts mais l’agence de statistiques Rosstat, qui a une définition plus large des décès liés au coronavirus, en décompte plus de 400 000.

Le pays est confronté depuis juin à une nouvelle vague épidémique majeure qui frappe d’autant plus fort que moins d’un tiers des Russes est vacciné. Moscou s’était pourtant vanté d’avoir fabriqué son premier vaccin national, le Spoutnik V, dès décembre 2020. Mais le produit se heurte à la défiance traditionnelle de la population à l’égard des autorités.

La supplique de Poutine

Face à la vague meurtrière, le Kremlin a tardé à réagir. Vladimir Poutine se refuse à envisager un confinement, par crainte de fragiliser une économie déjà chancelante. Les mesures récemment annoncées pour casser la chaîne de contamination restent donc parcellaires.

Mercredi 20 octobre, Vladimir Poutine a imploré les Russes de se faire vacciner. « S’il vous plaît, soyez responsables », a-t-il dit. « Il n’y a que deux manières de sortir de cette période : soit en tombant malade, soit en se faisant vacciner ». Il a qualifié de « dangereux » le faible taux de vaccination. Il a aussi appelé à accélérer les dépistages et à renforcer les cas contacts. Il a également ordonné une semaine chômée du 30 octobre au 7 novembre.

La municipalité de Moscou, de loin le principal foyer épidémique du pays, va, elle, fermer pour onze jours toutes les entreprises et commerces non essentiels dès jeudi 28 octobre. Restaurants, salons de beauté, magasins de vêtements ou de meubles salles de sport, écoles de danse devront ainsi baisser le rideau.

Le maire Sergueï Sobianine a annoncé la suspension du travail de la majorité des entreprises du 28 octobre au 7 novembre. Théâtres et musées resteront ouverts mais avec une jauge réduite et à condition d’avoir un passe sanitaire.

Mise en place de passes sanitaires

Les autorités municipales ont aussi ordonné la vaccination obligatoire de 80 % des employés des services d’ici au 1° janvier 2022 – contre 60 % actuellement, t – le confinement de toutes les personnes de plus de 60 ans non vaccinés du 25 octobre au 25 février et le télétravail d’au moins 30 % des salariés des entreprises. En juin 2021, la capitale avait déjà introduit des mesures restrictives et un passe sanitaire très impopulaire.

Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, avait pris les devants dès lundi 18 octobre. Elle va mettre en place progressivement un passe sanitaire avec QR code, qui sera nécessaire pour accéder à des événements sportifs ou culturels. Les autorités ont également recommandé aux employeurs de mettre en place le télétravail à partir du 1° novembre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s