Covid-19 : le variant indien est en France, trois premiers cas de contamination ont été détectés

Article publié sur midilibre.fr

Jeudi 29 avril, dans la soirée, les autorités sanitaires françaises ont confirmé la détection en France des premières contaminations au variant B.1.617 dit indien du coronavirus, a annoncé la Direction générale de la santé (DGS), alors que l’Inde est frappée par une vague ravageuse de la pandémie de Covid-19.

Si le premier cas officiel de variant indien a été révélé par l’Agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine, jeudi 29 avril en fin de journée, le ministère de la Santé a, de son côté annoncé par la voie d’un communiqué de presse dans la soirée, que ce sont désormais trois cas de variant indien qui sont répertoriés en France.

Un premier cas dans le Lot-et-Garonne

Le premier donc a été enregistré dans le Lot-et-Garonne. “Il s’agit d’une femme résidant dans le département avec un historique de voyage en Inde avant le renforcement des mesures aux frontières.”

A lire aussi : Coronavirus : un premier cas de contamination par le variant indien détecté en France dans le Lot-et-Garonne

Les deux autres dans les Bouches-du-Rhône

Les deux autres cas ont été détectés dans le département des Bouches-du-Rhône. “Il s’agit de deux personnes arrivant d’Inde, sans lien l’une avec l’autre. Ces 2 personnes ont été mises en quarantaine immédiatement après leur arrivée sur le territoire national.

Elles ont été testées positives au tout début de leur quarantaine respectivement le 19 et le 27 avril.” Plusieurs autres suspicions d’infection par le variant B.1.617 ont été signalées “A ce jour, plusieurs autres suspicions d’infection par le variant B.1.617 ont été signalées en France chez des personnes ayant séjourné en Inde.

Investigations et séquençage des prélèvements en cours

Des investigations renforcées par les ARS et le séquençage des prélèvements par les laboratoires du CNR sont en cours”, précise le ministère dans son communiqué. En début de semaine, Olivier Véran, ministre de la Santé, avait déclaré qu’aucun cas de ce variant “B.1.617” ne circulait en France métropolitaine.

Plus contagieux

Ce variant indien est soupçonné d’être plus contagieux que les souches précédentes du coronavirus et il est considéré comme possiblement responsable de la flambée incontrôlable de l’épidémie en Inde. L’Inde connaît actuellement un taux de contamination record avec ce vendredi 386 452 cas supplémentaires de coronavirus, tandis que les décès dus au Covid-19 ont augmenté de 3 498 au cours des dernières 24 heures, selon les données publiées par le ministère de la Santé.

Selon un décompte effectué par Reuters, l’Inde compte environ 7,7 millions de cas supplémentaires depuis la fin du mois de février.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s