Covid-19. Selon des chercheurs, cet exercice est le meilleur moyen pour retrouver l’odorat

Article publié sur ouest-france.fr

Des scientifiques britanniques ont récemment émis des réserves sur la prescription de stéroïdes pour traiter l’anosmie de nombreux patients atteints du Covid-19. Ils ont estimé que cet anti-inflammatoire présentait des risques d’effets secondaires sérieux et que son efficacité n’était pas prouvée. Ils recommandent de lui préférer des exercices simples pour recouvrer l’odorat perdu.

Face à l’anosmie dont souffrent de nombreux patients atteints du Covid-19, des chercheurs britanniques ont recommandé des exercices destinés à recouvrer l’odorat. Ils ont préconisé d’humer au moins quatre odeurs différentes deux fois par jour. Pour être efficace, cet entraînement doit s’étendre sur plusieurs mois, ont précisé les spécialistes en mars dernier dans la revue scientifique International Forum of Allergy & Rhinology.

Les auteurs de cette étude ont qualifié cet entraînement de l’odorat de méthode « peu coûteuse, simple et dénuée d’effets secondaires ». Des travaux de l’Université d’Etat de Pennsylvanie avaient montré en octobre 2020 qu’entre 44 et 77 % des malades du Covid-19 avaient souffert d’anosmie totale au plus fort de la pathologie. Le phénomène peut durer plusieurs semaines, indique The Guardian.

Mise en garde contre les stéroïdes

Il est cependant réversible, même sans effort particulier des patients. Carl Philpott, un des co-auteurs de l’étude, a ainsi indiqué que la plupart des personnes atteintes « retrouvent spontanément l’odorat ». Le spécialiste de ce trouble a d’ailleurs cité des études montrant que 90 % des individus concernés « récupèrent intégralement l’usage de leur sens après six mois ». Chez un anosmique sur cinq, le problème perdure pourtant au-delà de huit semaines.

Les exercices conseillés par les Britanniques font appel à la plasticité neuronale. Carl Philpott a défini cette caractéristique comme « la capacité du cerveau à se réorganiser pour pallier un changement ou une blessure ». Les chercheurs ont en revanche recommandé la plus grande prudence concernant l’utilisation de stéroïdes, un autre traitement contre la perte de l’odorat.

L’étude met en garde contre les effets secondaires indésirables de ces substances anti-inflammatoires. Elle mentionne entre autres « une augmentation de la tension, de la rétention d’eau et des troubles de l’humeur et du comportement ». Carl Philpott a par ailleurs estimé que l’efficacité des stéroïdes dans les cas d’anosmie n’avait pas été suffisamment démontrée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s