“Langue Covid” : un nouveau symptôme du virus ?

C’est ma maman qui m’en informe… Elle a des taches sur la langue et du mal à avaler depuis 2 jours. Une amie l’informe de ce nouveau symptôme de la Covid… Ouff !!! Après un test PCR en pharmacie avec résultat très rapide, elle est négative…ce doit être une simple allergie alimentaire. Cependant, il n’est pas exclu que si vous avez ce genre de symptômes sur la langue vous ne soyez pas positif au virus ! Lisez donc avec attention l’article suivant.

Article publié sur LCI.fr, le 20/01/2021

@Creidt Photo Istock

ETUDE – Selon un épidémiologiste britannique, une personne sur cinq touchée par le coronavirus présenterait des symptômes moins courants, parmi lesquels un nombre croissant de “langue Covid”. Ce pourrait être un nouveau signe de la maladie qui s’apparente à d’étranges lésions buccales.

Alors que l’on commençait à connaître sur le bout des doigts les symptômes du Covid-19 (fatigue, toux, courbatures, perte du goût et de l’odorat, diarrhée, troubles respiratoires), à force d’entendre en boucle les médecins les détailler, voilà que de nouveaux signes de la maladie font leur apparition. Plus rares, on retrouve par exemple des conjonctivites ou des éruptions cutanées. Mais l’un d’entre eux semblent émerger un peu plus que les autres. En l’occurrence, d’étranges lésions buccales que Tim Spector, un épidémiologiste du réputé King’s College de Londres a nommé “la langue Covid”.

Des taches blanchâtres sur la langue

Ce chercheur est aussi le directeur de l’application  ZOE COVID Symptom Study, une plateforme qui permet aux malades de déclarer tous leurs symptômes, du plus commun au plus inhabituel, et qui rassemble à ce jour plus de 4,5 millions d’utilisateurs. C’est ainsi qu’il a pu observer la recrudescence de ce nouveau signe de la maladie. 

“Une personne sur cinq touchée par le coronavirus présente des symptômes moins courants qui ne figurent pas sur la liste officielle de la Public Health England, tels que des éruptions cutanées. Je vois un nombre croissant de langues Covid et d’étranges ulcères buccaux”, a-t-il expliqué sur Twitter. 

Et joignant le geste à la parole, il a partagé le 13 janvier un cliché de la langue d’un de ses patients, recouverte de taches blanchâtres. Ce qui l’a poussé à conseiller de rester chez soi, en cas de doute, et notamment “si vous avez un symptôme étrange, ou même juste des maux de tête et de la fatigue”.

Un symptôme exceptionnel mais persistant

Tout comme la perte de goût et d’odorat, la “langue Covid” pourrait persister durant une longue période après la guérison, selon l’épidémiologiste qui a publié le 17 janvier une autre photo sur Twitter. “D’autres images arrivent de la mystérieuse langue associée à une gamme de maladies. Mais elle est maintenant aussi rapportée au Covid et peut durer des semaines ou des mois”, a-t-il souligné.

Certes, les éruptions cutanées, les tâches ou les lésions sur la langue et les aphtes ne figurent pas sur la liste officielle des symptômes du Covid-19 établie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour autant, Tim Spector n’est pas le premier à faire état de ces cas insolites. Plusieurs études scientifiques ont évoqué ces derniers mois des symptômes touchant la bouche des malades. 

En juillet dernier, une équipe de l’hôpital universitaire de Madrid mentionnait dans la revue de dermatologie Jama Networkque sur 21 patients atteints de Covid-19 et d’éruption cutanée, 6 d’entre eux (29%) avaient un énanthème, c’est-à-dire des lésions de la cavité buccale. La tranche d’âge de ces patients se situait entre 40 et 69 ans, et 4 des 6 (66%) étaient des femmes. Dans le détail, l’étude précise que ces taches sont généralement apparues environ 12 jours après que les personnes ont ressenti les premiers symptômes de la maladie. 

Par ailleurs, des travaux publiés en juin par des chercheurs britanniques dans la revue scientifique Naturesuggèrent également un lien entre le Covid-19 et l’ulcération buccale ou la formation de cloques dans la bouche. Ces cas rapportés restent souvent exceptionnels. Une rareté que les chercheurs nuancent, reconnaissant que pour des raisons de sécurité, la cavité buccale des patients atteints de Covid-19 est rarement examinée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s