Coravin, l’américain qui permet de préserver les bouteilles de vin ouvertes

Article publié sur lesechos.fr

L’entreprise américaine, dont la France est un marché clé, s’adapte à l’air du temps. Elle lance, pour l’instant seulement en ligne, Covid oblige, un nouveau système moins cher permettant de préserver les crus. Et poursuit son développement grâce au grand public.

Pour les cadeaux de Noël, Coravin est bien dans l’air du temps. Pivot, son nouveau système de préservation des bouteilles entamées, n’est vendu en France qu’en ligne, sur le site de la marque, chez Boulanger ou Amazon. Un mode de commercialisation entièrement dicté par la pandémie.

Avec un produit à 99 euros permettant de conserver le vin durant quatre semaines, l’entreprise américaine, née en 2013 et présente dans 60 pays, s’adresse à un public plus large qu’avec le modèle classique ayant fait son succès. A la fois parce que son prix, au minimum deux fois moins cher que son grand frère, le rend plus accessible mais aussi parce que son fonctionnement est plus intuitif.

Le système, qui repose sur des cartouches d’argon à renouveler selon le même modèle que les capsules de Nespresso, ne concerne plus seulement les grands crus dont on se servira un verre avant de conserver le reste de la bouteille intacte durant très longtemps.

Un bouleversement de l’activité

« Nous visons la consommation au quotidien, pour ceux qui, chez eux, veulent par exemple pouvoir déguster un verre de vin blanc et un autre de rouge au cours d’un repas. Ou pour des restaurateurs qui cherchent à aller vite dans l’ouverture d’une bouteille qui n’est pas très coûteuse. Les bistrots pourront être intéressés », précise Greg Lambrecht, le fondateur de Coravin et l’inventeur du système de départ, venu du monde médical qui lui a inspiré le principe des aiguilles du système de base mais aussi, à titre personnel, grand amateur de vins au verre, notamment français.

La vente en Asie, un marché important, viendra plus tard quand la production et la logistique, impactées par le Covid, suivront. Même si, pour l’entreprise, la Chine est largement revenue au-devant de la scène depuis la rentrée. En magasin, la nouveauté de la marque ne sera commercialisée aux Etats-Unis et en Europe que dans le courant du premier trimestre 2021.

Le Covid a fait évoluer l’activité d’une entreprise, très implantée dans son pays d’origine mais aussi en France ou au Royaume-Uni. Ses produits sont en effet destinés à la fois aux particuliers et aux bars et restaurants, notamment gastronomiques. Or ces derniers souffrent à travers le monde, avec des fermetures plus ou moins longues dans de nombreux pays. Tout comme les vignobles faisant de l’oenotourisme, autres clients de la société.

A l’inverse, l’envie du grand public de se faire plaisir, surtout lorsqu’il est confiné, a permis à Coravin de se développer. Ce qui permet à l’entreprise de voir son activité progresser malgré le contexte. En particulier aux Etats-Unis, son marché d’origine, où la consommation de vin à domicile s’est accrue

En conquérant de nouveaux publics, il faut aussi réussir à entretenir leur intérêt pour le produit et son usage, une manière d’inciter à la commande de nouvelles cartouches d’argon permettant d’alimenter l’appareil.

Le champagne est le prochain objectif de l’entreprise. « Je suis un consommateur de champagne et j’aimerais pouvoir préserver le reste de la bouteille après en avoir dégusté », souligne Greg Lambrecht. La préservation des bulles après un premier service de verre est un vrai défi à relever.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s