Vaccin au covid19: la Chine passe en force

Article publié sur Challenges.fr

© Kevin Frayer/Getty Images/AFP

Pour remporter la course au sérum anti-Covid, Pékin s’est affranchi de nombreuses règles et s’est déjà lancé dans une campagne d’injection massive.

Etudiants, travailleurs et diplomates devant partir à l’étranger, employés des hôpitaux, labos médicaux, maisons de retraite, ports, compagnies aériennes, bataillons de soldats : depuis juillet, le gouvernement de Pékin, brûlant les étapes de l’achèvement de la phase 3 des essais cliniques à grande échelle qui précède l’homologation, a déjà fait vacciner plus de 1 million de Chinois dans le cadre d’un programme national d’urgence. Dans la course mondiale au vaccin contre le coronavirus, la Chine est aux avant-postes : sur les onze vaccins aujourd’hui les plus avancés, en phase 3, ses labos en développent quatre, deux via la compagnie d’Etat Sinopharm (l’un avec l’université de Pékin, l’autre de Wuhan), les deux autres via les sociétés privées Can-Sino Biologics (associé à l’armée), et Sinovac Biotech. Et, avec cette campagne de vaccination précoce, l’empire du Milieu dispose, en plus des 60 000 volontaires enrôlés dans la phase 3, d’un retour d’expérience massif, qui peut à terme lui donner un avantage concurrentiel.

Pas d’accès aux données

Cependant, si les officiels chinois affirment qu’aucun effet secondaire grave n’a été répertorié, ils ne donnent pas accès à leurs données sur l’innocuité et l’efficacité de leurs vaccins. Cette offensive faisant fi des standards internationaux jette donc le doute dans la communauté scientifique. « Je n’accorde aucun crédit à ces déclarations » , indique Marie-Paule Kieny, virologue à l’Inserm et présidente du comité vaccin Covid-19 mis en place par le gouvernement français. Aux Etats-Unis comme dans l’Union européenne, pas question de faire confiance à l’antidote chinois.

Mais ailleurs, la République populaire, auréolée de sa gestion de l’épidémie apparue sur son sol (moins de 5 000 morts officiellement), pratique une véritable « diplomatie du vaccin ». S’appuyant sur leur puissance industrielle, les labos chinois ont conclu des accords pour usage d’urgence avec les pays où leurs antidotes sont déjà en test : Sinovac s’est engagé à livrer 46 millions de doses au Brésil d’ici à la fin de l’année, et 40 millions en Indonésie d’ici à mars prochain, Sinopharm expédie 2 millions de doses aux Emirats arabes unis et 10 millions au Maroc prochainement, CanSinoBio s’est engagé à envoyer 35 millions de vaccins au Mexique sur un an.

Ces derniers mois, les dirigeants chinois ont aussi promis de rendre leurs vaccins accessibles aux Philippines, au Cambodge, en Thaïlande, au Vietnam, au Laos… Et la Chine, contrairement aux Etats-Unis, a rejoint l’initiative Covax de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) visant à assurer une distribution de 2 milliards de vaccins aux populations les plus pauvres du globe. Dans ce cadre, ces produits devront avoir été approuvés par l’OMS selon les standards internationaux.

Par le passé, la réputation de la Chine a été entachée par des scandales de vaccins de qualité dégradée voire frelatés sur fond de corruption. Mais, depuis, le régime de Xi Jinping a accompli d’énormes efforts pour hisser son industrie pharmaceutique au meilleur niveau. Selon le cabinet Frost & Sullivan, entre 2018 et 2023, les investissements en R&D du secteur devraient croître de 23 % par an dans ce pays contre 4,5 % au niveau mondial. Recruté par CanSinoBio comme vice-président chargé de la commercialisation de son vaccin, le pharmacologue franco-suisse Pierre Morgon l’assure : « La qualité de nos produits est comparable à celle des labos occidentaux, et les conditions de fabrication aussi rigoureuses et sûres. »

En avançant à marche forcée, la Chine fait un gros pari. Mais s’il est en mesure de commercialiser des antidotes efficaces, l’empire du Milieu sortira grand gagnant de cette crise du Covid-19… et Xi Jinping conforté dans sa conquête du leadership mondial.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s