Tourisme industriel: 10 lieux à visiter en France pour découvrir de nombreux savoir-faire

Article publié sur geo.fr

Vous avez fait le tour des musées et monuments de votre région, ou souhaitez vous aventurer dans une visite insolite ? En France, près de 2 000 entreprises ouvrent leurs portes au public, et ce dans tous les domaines – agroalimentaire, mode, cosmétique, industrie, énergie ou encore environnement. Réparties sur tout le territoire, ces entreprises attirent chaque année 15 millions de visiteurs, un nombre croissant année après année. Geo.fr a sélectionné 10 sites qui permettent de découvrir autant de savoir-faire qui font la renommée de la France !

A Fécamp, il est possible de visiter le Palais Bénédictine, une distillerie toujours en activité, où est élaborée la liqueur Bénédictine. © Schorle

Après un premier « Guide du Routard de la Visite d’Entreprise » publié en octobre 2016, répertoriant plus de 400 entreprises dans toute la France, tous secteurs confondus, deux guides régionaux ont suivi – le Guide du Routard de la Visite d’Entreprise en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, puis en octobre 2021 le Guide du Routard de la Visite d’Entreprise en Nouvelle-Aquitaine.

Trois ouvrages visant à promouvoir le tourisme industriel, ou « tourisme de savoir-faire », initiés par l’association « Entreprise et Découverte ». Créée en 2012, cette dernière a pour but de valoriser la filière visite d’entreprise, en répertoriant notamment sur son site les visites possibles.

Parmi les quelque 2 000 entreprises qui ouvrent leurs portes toute l’année au grand public, voici 10 sites qui valent particulièrement le détour, toutes catégories confondues !

La clouterie Rivierre, à Creil, dans l’Oise

Avec pas moins de 2 800 références de clous fabriqués sur des machines dont la plupart datent du XIXème siècle, la clouterie Rivierre est la dernière clouterie encore en activité en France. Les clous sont ensuite exportés depuis Creil, dans l’Oise, dans le monde entier, et utilisés dans l’industrie, l’artisanat mais aussi plusieurs secteurs du luxe.

L’entreprise organise des visites guidées payantes (sur réservation depuis la crise sanitaire) tous les mercredis à 14 heures. L’occasion d’en apprendre plus sur un lieu unique en son genre !

La savonnerie Marius Fabre à Salon-de-Provence

Connu internationalement, le savon de Marseille se découvre notamment au sein de la savonnerie Marius Fabre, qui a vu le jour en 1900 à Salon-de-Provence. C’est là que le jeune Marius, tout juste âgé de 22 ans, implante sa première savonnerie dans un hangar situé au fond de son jardin.

Les locaux actuels, aménagés en 1927 dans l’ancienne fabrique Couderc, ont vu défiler des centaines de milliers de blocs de savons de Marseille et de savons noirs à l’huile d’olive. C’est ce savoir-faire, transmis de génération en génération dans la famille Fabre, que petits et grands peuvent découvrir lors de visites guidées gratuites.

Profitez en pour également visiter (gratuitement pour les particuliers) le musée du savon de Marseille, localisé dans une ancienne salle de séchage : quelques outils, mouleuses et autres planches à laver d’époque sont notamment exposés.

Le palais Bénédictine à Fécamp

Pénétrer dans le palais Bénédictine situé à Fécamp, au bord de la mer, en Normandie, c’est non seulement entrer au sein d’un chef d’oeuvre architectural (d’inspiration néo-gothique et néo-Renaissance), mais aussi participer à une expérience culturelle et sensorielle.

Ce magnifique bâtiment fut en effet édifié à la fin du XIXème siècle par un négociant en vin du coin, Alexandre Le Grand, qui avait retrouvé la recette d’un élixir secret mis au point par le moine bénédictin Dom Bernardo Vincelli trois siècles plus tôt : il décide d’appeler cette exquise liqueur Bénédictine en hommage à son inventeur.

Outre la passionnante visite de la distillerie, toujours en activité, les visiteurs pourront déguster la dite liqueur sous une belle verrière, mais aussi goûter à quelques spécialités préparées avec – crêpes, madeleines ou encore glaces.

Les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire

Le France, le Queen Mary 2 ou encore le Harmony of the Seas : longue est la liste des paquebots mythiques construits à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Pour les amateurs de construction navale, bonne nouvelle : les Chantiers de l’Atlantique, qui sont l’un des plus grands et l’un des plus anciens chantiers navals au monde, ouvrent leurs portes au public.

L’occasion de voir en action le très grand portique ou encore le très haut portique, de découvrir les ateliers et autres cales d’assemblage, et d’ainsi mieux comprendre les différentes étapes de construction des plus grands paquebots de croisière du monde.

Les visites guidées de deux heures, disponibles en plusieurs langues, s’effectuent uniquement sur réservation, et les photos sont strictement interdites. Comptez 17 euros pour une entrée adulte, 8,50 euros pour une entrée enfant (la visite est conseillée à partir de 7 ans).

L’usine historique Fragonard à Grasse

C’est dans un bâtiment qui fut une tannerie au XVIIIème siècle qu’est installée depuis 1926 l’usine historique des parfums Fragonard. Rénovée en 2013, elle se visite gratuitement, accompagné(s) d’un guide formé par un professionnel de la parfumerie et à son histoire. Au programme ? Présentation des différentes techniques de fabrication ainsi que de l’histoire du parfum, et un jeu olfactif (toujours gratuit) pour tester son nez en fin de parcours.

Au troisième étage de cette usine historique se trouve en outre l’incontournable musée du parfum, inauguré en 1975, ce qui fait de lui le tout premier musée du parfum à voir le jour dans la ville de Grasse. Y sont exposés de nombreux objets anciens qui racontent l’histoire du parfum, de l’Antiquité à nos jours.

La coutellerie Laguiole Honoré Durand, en Aveyron

En 2020, plus de 110 000 visiteurs sont venus prendre part aux trois visites proposées par cette entreprise familiale et artisanale située à Laguiole, en Aveyron : la visite gratuite de l’atelier Couteliers, pour en apprendre plus sur l’histoire du couteau de Laguiole et admirer le façonnage d’un manche, la visite technique (gratuite elle aussi), pour observer la fabrication des lames, ressorts et autres mitres, ou encore la visite historique du musée (payante), où l’on peut observer des objets forgés et une collection de couteaux Laguiole anciens.

Les infrastructures d’Airbus à Toulouse

Toulouse, ce n’est pas que le Capitole, la basilique Saint-Sernin et le cassoulet ! La ville rose est aussi la capitale mondiale de l’aéronautique, et vous ne pourrez pas dire le contraire après avoir pris part aux « visites Airbus », organisées par le géant de l’aéronautique.

Pour embarquer dans l’univers du plus grand constructeur d’avions à l’échelle européenne, deux circuits de visite de 1h30 (payants) sont proposés : le circuit « Airbus Découverte » et la visite de l’A350 XWB.

La verrerie de Biot, dans les Alpes-Maritimes

Entreprise la plus visitée en France en 2019 selon les chiffres d’Entreprise et Découverte, la verrerie de Biot est implantée au coeur de la Provence depuis 1956. Il est possible de visiter la halle des verriers, haut-lieu du savoir-faire des maîtres-verriers, qui dévoilent aux visiteurs les différentes étapes de la fabrication du verre, du cueillage par l’apprenti-verrier (appelé « le gamin »), jusqu’à la finition par le maître-verrier.

Des ateliers ainsi que des stages d’initiation au soufflage de verre sont également organisés au sein de l’Ecomusée.

La cité du chocolat Valrhona, à Tain-l’Hermitage

Depuis son inauguration en 2013, la cité du chocolat Valrhona invite les gourmands – petits et grands – à plonger dans l’univers du chocolat, au sein d’un lieu dédié à l’univers du cacao. Tout au long d’un parcours de visite aussi pédagogique que ludique, les visiteurs vivent une expérience sensorielle et gastronomique. L’on peut même suivre le parcours d’un chocolat sur une mini-ligne de production !

Cerise sur le gâteau ? Un restaurant 100 % chocolaté permet, après la visite, de sustenter les appétits qui se seront forcément ouverts durant la balade. Vous pourrez entre autres goûter des plats salés à base de chocolat : original !

La fabrique d’Anis de Flavigny

Laissez vous guider par votre odorat pour vous mener jusqu’à l’ancienne abbaye bénédictine de Flavigny-sur-Ozerain, où sont fabriqués depuis 1591 les bien connus anis de Flavigny, selon une recette originale mise au point par les bénédictins. A noter que cette jolie cité bourguignonne est labellisée « Plus Beaux Villages de France ».

Ne serait-ce que pour la beauté de l’abbaye, la visite mérite le détour, mais ne perdons pas de vue l’objectif initial : percer les secrets de ces délicieux petits bonbons. Bonne nouvelle : des visites guidées ont lieu en semaine, avec des départs toutes les demies heures.

Atelier de dragéification, musée des Anis, laboratoire des arômes naturels et enfin boutique où déguster différentes variétés : le parcours est gourmand et intéressant de A à Z.

Laisser un commentaire