Job étudiant: cet été: devenez guide touristique dans un site d’exception

Article publié sur etudiant.lefigaro.fr

De nombreux sites touristiques en France recrutent chaque année des étudiants pour accueillir et guider leurs visiteurs. Si vous aimez l’histoire, l’architecture ou la géologie, ces emplois saisonniers sont faits pour vous.

Un emploi d’été passionnant dans un cadre exceptionnel vous tend les bras. Chaque année, de nombreux sites touristiques aux quatre coins de la France recrutent des étudiants de tous profils pour effectuer des visites guidées en période estivale. Pas besoin de diplôme ou de qualification particulière: être curieux, dynamique, souriant, suffit souvent à remplir ces missions.

En Charente-Maritime, à 15 kilomètres de Royan, les grottes du Régulus accueillent chaque année plus de 70.000 visiteurs. Elles sont à la recherche de deux guides entre le 6 juillet et le 31 août prochains. «On recrute des étudiants chaque année, dès 17 ans. Ils sont guides touristiques mais peuvent aussi s’occuper de la billetterie et de l’accueil», détaille Carole Angibeaud, responsable du site des grottes du Régulus. «Une première expérience professionnelle est souhaitable mais on n’exige rien, on donne sa chance à tout le monde. De la même manière, il peut être avantageux de faire des études culturelles, ou qui se rapprochent du tourisme», explique-t-elle.

Rien de rédhibitoire néanmoins pour ceux qui ne sont pas familiers de ces domaines d’études. Les qualités requises sont accessibles à tous: «Il faut avoir une certaine aisance orale, ne pas être trop timide. Être un peu sportif aussi, car il y a pas mal de marche». Les candidats recrutés sont formés en amont. Ils reçoivent un formulaire de quinze pages avec les différents points à aborder lors de la visite, qui dure 45 minutes. Le rythme est exigeant: chaque guide effectue sept visites par jour pour des groupes qui peuvent atteindre 35 touristes.

Guide-batelier dans le Lot

À 300 kilomètres à l’est des grottes du Régulus, dans le Lot, le gouffre de Padirac ouvre sa gueule béante et engloutit chaque été jusqu’à 7 000 visiteurs quotidiens. Le site recrute chaque année un régiment de guides-bateliers chargés de conduire les touristes, en barque, sur la rivière souterraine qui serpente à plus de 100 mètres de profondeur. Soixante étudiants sont recherchés pour juillet et août. «On en cherche encore une dizaine», précise Mathilde Bouyssou, responsable ressources humaines du Gouffre. «On accueille tous les profils, des étudiants en tourisme mais pas seulement. Des étudiants qui s’intéressent à la géologie, à l’histoire du lieu. Ce qui compte avant tout, c’est l’envie de transmettre aux visiteurs, dans un cadre de travail exceptionnel.» Il est également recommandé de ne pas être claustrophobe…

Les étudiants reçoivent là aussi une formation de cinq jours au cours de laquelle ils apprennent à naviguer et à s’adresser à leur public. Chaque traversée dure quelques minutes, dans des barques de 10 personnes. «On recrute des étudiants guides-bateliers depuis plus de 20 ans», continue Mathilde Bouyssou. «C’est un métier accessible dès 18 ans.» La quantité de travail est importante, jusqu’à plus de 40 heures par semaine. Et il n’est pas évident pour le gouffre de Padirac de remplir tous les postes, d’autant que le site doit aussi étoffer ses effectifs de vendeurs en boutique souvenirs, de serveurs pour le restaurant et d’agents d’accueil pour renseigner les visiteurs. N’hésitez donc pas à présenter vos CV.

Histoire et architecture au château de Castelnaud

Pour ceux qui seraient rebutés par l’idée de plonger deux mois au fond d’une grotte, pas d’inquiétude, il existe de nombreuses opportunités similaires aussi en surface. Le château de Castelnaud, en Dordogne, offre cette année 6 postes de guides à des étudiants férus d’histoire et d’architecture. «Depuis presque 30 ans, je recrute des étudiants pour renforcer les équipes d’accueil et de guidage. Je suis très satisfaite de ce partenariat, adapté à nos besoins et aux leurs», explique Nathalie Bapst, directrice du château. Un recrutement plus que bienvenu dans un contexte de baisse du nombre de saisonniers, aggravée par deux ans de restrictions sanitaires. «Sans les étudiants, je ne pourrais pas faire face à l’affluence de juillet et août. Heureusement qu’ils sont là», insiste la directrice. Le château recrute au total une vingtaine d’étudiants, répartis sur différents postes et présentant des profils divers. «Ils ont entre 18 et 25 ans, certains préparent leur thèse, d’autres viennent de passer leur bac». La mission de guide requiert néanmoins une certaine qualification: «Il faut être diplômé en histoire ou en histoire de l’art. Il faut un certain niveau pour expliquer l’architecture médiévale par exemple.» L’afflux de nombreux touristes étrangers demande également une bonne maîtrise de l’anglais.

De nombreux autres monuments historiques et sites touristiques ne demandent qu’à vous ouvrir leurs portes. Il ne vous reste plus qu’à présenter votre candidature. Pour trouver l’offre qui vous convient, vous pouvez par exemple vous rendre sur le site «1 jeune 1 solution», qui recense des dizaines de postes dans ce genre, pour une expérience intellectuelle est humaine unique.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s