Covid-19 : 3 recommandations du Conseil Scientifique pour Noël

Article publié sur lasanteauquotidien.com

Quand un proche souffre d’une maladie chronique, est immunodéprimé ou très âgé, les gestes barrière restent essentiels pendant les fêtes de fin d’année. © Adobe stock

Le Conseil scientifique insiste : pendant les fêtes de fin d’année, il faut protéger ses proches les plus vulnérables !  Pour éviter de partager le virus à toute sa famille, les scientifiques rappellent 3 conseils de bon sens.

Se faire tester le jour des retrouvailles

Le premier conseil donné par la Conseil Scientifique est de se faire tester le jour même des retrouvailles. Y compris si vous êtes vacciné. «Le geste le plus utile consiste, pour tous les participants, et en particulier les moins fragiles, les plus jeunes et les plus actifs socialement, à se dépister, soit par un autotest le jour même ou soit par un test antigénique, la veille ou le jour même de l’événement», détaille l’avis, publié début décembre.

Acheter en amont les autotests à 5 euros

Le Conseil scientifique incite «les organisateurs de ces festivités» de la fin d’année à organiser un dépistage collectif en achetant, en amont des autotests à 5 euros «en les mettant à disposition dès l’arrivée des participants.» Autre solution : demander aux invités de présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures.

Aérer au moins 10 minutes

Pour éviter tout risque de cluster, le Conseil scientifique estime le port d’un masque FFP2 plus approprié pour «les personnes les plus fragiles ou non vaccinées». Mais le principal conseil est le rappel de l’importance de l’aération des pièces. «Maintenir une fenêtre ou une porte ouverte au moins 10 minutes par heure ou en permanence si possible durant l’évènement».

Eviter de faire la bise

Même consigne que l’année dernière. Le Conseil Scientifique comme les autorités sanitaires recommandent de limiter le nombre de convives à table. Didier Pittet, infectiologue aux hôpitaux universitaires de Genève a rappelé l’importance des gestes barrière, notamment vis-à-vis des grands-parents et personnes âgées, même vaccinées. «Il faut qu’ils évitent de faire la bise à leurs petits-enfants», a-t-il répété au micro de France info.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s