Covid-19 : Malgré deux mois de confinement, les cas de covid-19 ne diminuent pas à Sydney, bien au contraire

Article publié sur forbes.fr

L’État le plus peuplé d’Australie, la Nouvelle-Galles du Sud, a enregistré mercredi 25 août un nouveau record du nombre d’infections au covid-19. L’épidémie, alimentée par le variant Delta dont les premiers cas ont été signalés à Sydney, continue d’échapper à tout contrôle malgré plus de deux mois de confinement.

Mercredi 25 août, la Nouvelle-Galles du Sud (NGS) a enregistré 919 nouveaux cas de covid-19, dépassant ainsi le record national de 891 cas enregistrés mardi 24 août.

L’intensité de l’épidémie, qui sévit majoritairement autour de Sydney et dans ses environs, a mis le système de santé de la ville sous pression, comme le rapporte Reuters.

Selon le Sydney Morning Herald645 patients dans l’État de la NGS ont été hospitalisés à cause du covid-19, dont 113 en soins intensifs. La majeure partie de ces patients n’étaient pas vaccinés.

Malgré la progression de l’épidémie, Gladys Berejiklian, la Première ministre de la NGS, a indiqué que seul le taux de vaccination sera pris en compte pour déterminer si l’État peut sortir du confinement, et non le taux d’infection.

Plus tard cette semaine, Gladys Berejiklian prévoit d’annoncer une série de mesures moins contraignantes pour les personnes entièrement vaccinées.

Alors que le nombre de cas quotidiens en NGS devrait bientôt dépasser le millier, la responsable de la santé de l’État, Kerry Chant, a déclaré que la vaccination de la tranche d’âge 16-39 ans est la seule solution pour « briser la chaîne de transmission. »

« Pour l’avenir, le taux le plus important, le chiffre le plus important pour nous, c’est le nombre de patients qui sont protégés et qui ont ce bouclier qu’est la vaccination, car nous savons que cela permet d’éviter les hospitalisations », a déclaré Kerry Chant lors de son briefing quotidien sur le covid-19.

Au total, 32,95 % des résidents de la NGS ont été entièrement vaccinés contre le covid-19, selon les données recueillies par le Sydney Morning Herald. La lenteur du déploiement des vaccins en Australie est considérée comme un facteur clé de l’intensité de l’épidémie actuelle, mais le rythme s’est accéléré au cours des dernières semaines.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s