Netflix : 6 nouveautés à binger (ou pas) ce week-end

Article publié sur refinery29.com

Kissing Booth 3
Photo: Courtesy of Netflix

La fin de l’été approche à grands pas et marque la fin d’une saga Netflix très appréciée : Kissing Booth. En début de semaine, la plateforme de streaming diffusait The Kissing Booth 3, le dernier chapitre de la comédie romantique pour ados qui a fait connaître Joey King et Jacob Elordi à Hollywood. Attendez-vous à toujours plus de baisers ainsi qu’aux émotions douces-amères qui accompagnent nos adieux à Elle, la jeune diplômée de King, et à Noah (Elordi). Alors que Kissing Booth 3 nous offre une image onirique de la Californie, un autre nouveau titre Netflix de cette semaine s’intéresse bien davantage au côté sombre inhérent à L.A. Nous parlons de Brand New Cherry Flavor, une série télévisée résolument étrange sur fond de malédictions, d’esprit et de morts-vivants. Vous retrouverez la mère de Get Out, Catherine Keener, comme vous ne l’avez jamais vu avant. Vous trouverez également une nouvelle série culinaire, un thriller dirigé par John David Washington, le retour de la série internationale la plus sexy de Netflix, et bien plus encore. Voici toutes les nouveautés de Netflix, classées par intrigue, par genre et par ordre d’importance (à regarder immédiatement ou à zapper pour l’instant). Continuez votre lecture pour connaître les détails de toutes ces nouveautés Netflix, bandes-annonces comprises.

Brand New Cherry Flavor (Saison 1) 

Qu’est-ce que c’est ? La série la plus bizarre que vous verrez cette année.

De quoi ça parle ? D’admettre que Los Angeles est une ville sacrément hantée. La réalisatrice Lisa Nova (Rosa Salazar) est notre porte d’entrée dans la version sinistre de Brand New Cherry Flavor sur une ville que nous avons vue à l’écran ad nauseam. Lisa a grandi au Brésil et, après un mystérieux séjour dans les bois de la Californie à travailler sur un film, elle est déterminée à prendre Hollywood d’assaut. À L.A., Lisa rencontre le célèbre producteur Lou Burke (Eric Lange), qui lui propose de faire passer sa carrière au niveau supérieur.

Lorsque Lou trahit Lisa – et lui fait subir le type de violence que le mouvement #MeToo a mis en lumière – elle se tourne vers Boro (Catherine Keener, dans sa version la plus décalée), un lien énigmatique avec une force surnaturelle, pour se venger. Une malédiction tordue, une porte effrayante et des relations sexuelles étranges avec des stars du cinéma attendent Lisa et ses amis, dont Manny Jacinto dans le rôle du gentil dealer Code.

A voir ou à zapper : à voir, dans le bon état d’esprit. Brand New Cherry Flavor est étrange. Comme tout ce qui existe sur Netflix. La série va vous provoquer. Elle va vous troubler. Elle vous dégoûtera profondément (préparez-vous à voir quelqu’un vomir des chatons). Mais la série est aussi une expérience enrichissante qui, si vous êtes comme moi, vous rappellera tous les films d’horreur indépendants que vous avez vus au lycée.

À zapper à tout prix, si vous voulez éviter les cauchemars et voir quelqu’un manger un ragoût de cochon d’Inde.

The Kissing Booth 3

Qu’est-ce que c’est ? La fin d’une époque.

De quoi s’agit-il ? Des priorités de la vie. L’actrice principale de Kissing Booth, Elle Evans (Joey King), aborde le troisième et dernier volet de sa série avec une situation difficile : suivre son meilleur ami Lee Flynn (Joel Courtney) à l’université de Berkeley ou rejoindre son frère aîné et petit ami, Noah (Jacob Elordi d’Euphoria), à Harvard. Lorsqu’elle prend une décision, elle pense qu’elle résout son plus gros problème. Au lieu de cela, elle ouvre la boîte de Pandore qui maintient parfaitement ses relations très différentes avec les deux frères Flynn pendant l’été.

Les tensions ne font qu’augmenter lorsque le trio se retrouve dans une maison au bord de la mer, où se trouvent Marco Peña (Taylor Zakhar Perez), l’ancien amour d’Elle, et Chloe Winthrop (Maisie Richardson-Sellers), la camarade de classe de Noah.

À voir ou à zapper : À voir, pour clore le chapitre Kissing Booth. Attention toutefois à ne pas s’attendre à une véritable comédie romantique dans Kissing Booth 3. Ce troisième volet porte sur les difficultés de croissance personnelle d’Elle, qui jongle avec ses responsabilités de meilleure amie, de petite amie, de fille et de sœur – quatre rôles qui semblent souvent contradictoires alors qu’elle essaie de devenir elle-même.

Au moins, Kissing Booth 3 trouve sa traditionnelle étincelle de folie dans des éléments de décor comme une délicieuse course de Go Kart et une séquence de danse flashmob étonnamment charmante.

Beckett

Qu’est-ce que c’est ? Le deuxième film Netflix de John David Washington cette année.

De quoi ça parle ? Du pauvre, pauvre Beckett (Washington). Beckett est en vacances en Grèce avec sa petite amie April (Alicia Vikander) et pense vivre sa meilleure vie. Puis Beckett s’évanouit au volant d’une voiture dans une région reculée du pays. April est laissée pour morte après que la voiture a traversé une maison ; Beckett est hospitalisé. Alors que Beckett tente de recoller les morceaux et se souvenir de ce qui s’est passé – et de déterminer s’il a accidentellement tué des inconnus innocents lors de la collision – il se retrouve au cœur d’une conspiration mortelle qui ne cesse de s’intensifier. L’agitation politique qui enflamme la Grèce n’aide pas exactement la lutte de Beckett pour sa survie.

A voir ou à zapper : à zapper, si vous n’êtes pas d’humeur à être stressé·e ou confus·e. Beckett est conçu pour offrir un week-end de sensations fortes, mais la terreur sans fin infligée à un artiste aussi doué que Washington pourrait être trop dure à supporter après le troisième (ou treizième) événement malheureux de Beckett dans la campagne grecque.

La brigade des délices (Saison 1) 

Qu’est-ce que c’est ? L’émission de pâtisserie aux antipodes de C’est du gâteau !

De quoi ça parle ? D’excellence en matière de pâtisserie. La fondatrice du Milk Bar, Christina Tosi, anime l’émission La brigade des délices, qui offre à des gens ordinaires la possibilité de présenter des desserts spectaculaires lors de leurs prochaines réceptions. Les créateur·ices de ces délices sucrés sont les membres hautement qualifiés de l’équipe de Tosi : Maya-Camille Broussard, Ashley Holt, Gonzo Jimenez et Christophe Rull. Dans chaque épisode, l’équipe prépare des créations individuelles pour le défi à relever (pensez à une fête d’anniversaire familiale ou à un mariage prestigieux). Après des heures de travail acharné, le/la client·e doit choisir le dessert à couper le souffle qu’il ou elle souhaite voir gagner.

A voir ou à zapper :
 à voir, si vous aimez les séries de compétition à faible enjeu. Si La brigade des délices est visuellement beaucoup plus coloré (et professionnel) que Le Meilleur Pâtissier, il a beaucoup de points communs avec cette émission de pâtisserie très appréciée. Non seulement les participant·es sont sincèrement déterminé·es à faire de leur mieux, mais ils font tout leur possible pour venir en aide à leurs collègues, même si cette gentillesse peut affecter leurs propres chances de gagner. Que de douceur !

Valeria (Saison 2)

Qu’est-ce que c’est ? Du porno en fond d’écran. Parfois très proche du porno normal.

De quoi ça parle ? De quatre copines déjantées et attachantes à Madrid. Techniquement, Valeria (Diana Gómez) – une écrivaine maladroite qui a quitté son mariage malheureux à la saison 2 – est la vedette de la série. Mais ses amies de longue date, Lola (Silma López), Carmen (Paula Malia) et Nerea (Teresa Riott), jouent également un rôle important dans la série. Valeria passe la saison 2 à se faire une place en tant qu’écrivaine, qu’il s’agisse d’accepter un contrat lucratif de prête-plume ou de se mettre à son compte. Lola, Carmen et Nerea sont toutes trois confrontées à leurs problèmes de couple au cours de ces huit épisodes, tout en essayant de prouver qu’elles peuvent s’épanouir sans se laisser dominer par leur vie amoureuse.

Comme dans la saison 1, la relation torturée de Lola avec Sergio (Aitor Luna), un homme marié, est un point particulièrement positif.

A voir ou à zapper : à voir, et pas seulement parce que Victor (Maxi Iglesias), le chéri de Valeria, est l’un des plus beaux hommes disponibles sur nos écrans en ce moment. Les escapades frivoles, explicites et charmantes dans Valeria vous tiendront en haleine jusqu’à ce que vous soyez de retour au brunch avec Carrie (Sarah Jessica Parker) et ses acolytes dans le reboot bourdonnant de Sex and the City, And Just Like That.

AlRawabi School for Girls (Saison 1) 

Qu’est-ce que c’est ? L’une des rares séries pour adolescents en provenance du Moyen-Orient à être diffusée sur Netflix.

De quoi ça parle ? De l’école fictive pour jeunes filles AlRawabi, bien sûr. Après une altercation effrayante avec les petites pestes de son école, Mariam (Andria Tayeh) rassemble ses camarades marginales pour se venger de leurs bourreaux. AlRawabi passe rapidement de la vie à l’école à la vie privée des jeunes filles.

À voir ou à zapper : à voir si vous avez aimé Control Z la semaine dernière. Si AlRawabi School for Girls n’est pas aussi sophistiqué que son cousin mexicain de Netflix, il se concentre de la même manière sur l’histoire de filles, d’outsiders et sur la façon de s’attaquer à un tyran (et de savoir qui est un tyran). Le bonus : AlRawabi est presque entièrement dirigé et produit par des femmes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s