Covid-19 : l’infectiologue Karine Lacombe met en garde contre un retour du virus cet été

Article publié sur ohmymag.com

Les mesures de freinage pour lutter contre la Covid-19 s’allègent. Une vision plus optimiste de l’avenir s’offre donc à nous. Pourtant, l’infectiologue Karine Lacombe met en garde contre un été cauchemardesque.

Le nouveau calendrier du déconfinement proposé par Emmanuel Macron ne fait pas l’unanimité. Plusieurs scientifiques ont fait part de leur inquiétude. C’est le cas de Karine Lacombe, infectiologue, qui prédit un été bien plus pessimiste que prévu.

“L’été peut devenir un cauchemar”

Ce lundi, les prémices du déconfinement ont débuté. En effet, les limites de déplacement en journée ont été annulées et les élèves ont repris le chemin des collèges et lycée. D’ici le 30 juin, un retour “à la vie normale” est donc prévue. D’autant que le gouvernement accélère sa campagne de vaccination en ouvrant dès le lundi 10 mai, la vaccination au moins de 50 ans.

La lutte contre le coronavirus semble donc presque gagnée. Pourtant, la communauté scientifique est divisée sur la situation sanitaire. Sur BFMTV, l’infectiologue Karine Lacombe, cheffe du service d’infectiologie de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, a mis en garde, expliquant que “l’été peut devenir un cauchemar”.

Le comportement des Français.es, la clé de la réussite

Lors de son interview au micro de Jean-Jacques Bourdin, la scientifique s’est confiée sur ses inquiétudes. Selon elle, l’amélioration de la situation sanitaire qui conduit à ce “déconfinement” est à prendre avec des pincettes. Il se pourrait que les efforts de ces derniers jours ne soient pas suffisants, explique-t-elle.

Selon Karine Lacombe les éléments clés sont les suivants : une campagne de vaccination efficace, mais aussi que “les comportements individuels de chacun” rentrent dans le respect des gestes barrières.

Les derniers chiffres épidémiologiques publiés par Santé publique France indiquent que ce 6 mai, 26.000 personnes en plus que la veille, ont été contaminées par le virus. Des chiffres qui baissent, mais qui restent inquiétants.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s