Le film Electroma de Daft Punk est disponible gratuitement en ligne

Le film onirique signé par le duo électronique français en 2006 est mis à disposition sur la plateforme d’Arte.

La chaîne Arte diffuse gratuitement sur sa plateforme en ligne et en replay le film Electroma réalisé par Daft Punk. Cette œuvre atypique, présentée à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2006, est accessible jusqu’au 3 juin 2021.

Il y a 15 ans, Daft Punk était déjà le duo français extrêmement populaire qui faisait bouger les lignes de la musique électronique mondiale à chaque nouvel album. Et après leur œuvre la plus brute, Human After All, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo décident de réaliser un film, mélangeant leur univers musical foisonnant et leur démarche visuelle très marquée.

Le pitch est prometteur : dans un monde où toute personne porte désormais un des deux casques de Daft Punk, comment le duo originel peut-il exister, toujours dans sa recherche de devenir humain ? Cette aventure au sein du cinéma est un véritable ovni à la croisée des genres.

On touche à la science-fiction de Stanley Kubrick, à la dimension mythique de David Lean dans le désert, aux pérégrinations motardes de la contre-culture d’un Easy Rider ou de La Balade sauvage éternelle de Terrence Malick. On va même parfois jusqu’à l’onirisme de La Montagne sacrée d’Alejandro Jodorowsky.

Très marquée par cette esthétique des années 1970, Electroma est aussi un clin d’œil certain au film Gerry de Gus Van Sant, sorti quatre ans plus tôt, avec le voyage atypique et sensoriel de Matt Damon et Casey Affleck, eux aussi en plein milieu de la nature.

Au final, Electroma est une vision de l’humanité totalement muette, vue au travers des yeux robotisés des deux Daft Punk, un road-movie entre utopie et apocalypse qui marquait déjà un épilogue du groupe. C’est d’ailleurs des images de ce film montées différemment que le groupe a choisi de diffuser pour son annonce de fin de parcours le 22 février 2021.

Revoir Electroma 15 ans après laisse entrevoir la direction qu’avait déjà prise Daft Punk dès son troisième album. En 2013, Random Access Memories était peut-être déjà l’album de post-générique de la plus grande épopée que la musique électronique française, voire mondiale, ait pu porter.

Voir Electroma sur Arte

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s