Ces pays qui accueilleront les touristes vaccinés cet été

Article publié sur lefigaro.fr

Vous êtes vacciné ou vous pensez l’être d’ici à cet été ? Malgré le Covid-19, ces destinations, notamment celles d’Europe du sud, devraient vous accueillir sans restrictions lourdes.

En Grèce, le lancement de la saison touristique est prévu pour le 14 mai.

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas un prérequis pour voyager à l’étranger cet été. Mais avoir reçu ses injections permettrait dans plusieurs cas d’échapper à des restrictions de type quarantaine ou test PCR négatif réalisé sous un certain délai avant le départ, en général 72 heures, et rédigé en plusieurs langues.

Sont concernés les touristes ayant reçu les deux doses du vaccin, dans la configuration sanitaire actuelle. Pour en fournir la preuve, il faudra présenter aux autorités locales en amont, via un formulaire, ou à l’arrivée, un certificat de vaccination, remis par son médecin ou à lui demander. Autre possibilité qui semble se dessiner : avoir déjà été contaminé par le coronavirus. Il faut alors garder précieusement le test PCR positif. Dans certains cas, il vous donnerait les mêmes droits qu’un certificat de vaccination, mais pour une période donnée.

Depuis le 12 avril, la vaccination contre le Covid-19 est ouverte à tous les Français âgés de plus de 55 ans. Et le gouvernement a prévu d’étendre la campagne au reste de la population majeure à partir du 15 juin. À l’approche de l’été, et alors que les voyages touristiques restent à l’heure actuelle «déconseillés» par le gouvernement en Europe, et proscrit au-delà, de plus en plus de Français pourraient donc bénéficier d’un allègement des conditions de voyage pour profiter des vacances non loin de l’Hexagone.

Alors que l’épidémie flambe toujours dans certaines zones du monde, notamment en Amérique du Sud, plusieurs destinations touristiques prisées pour les vacances d’été, à commencer par celles d’Europe du sud, se préparent à une reprise partielle du tourisme international ces mois prochains. Les conditions sanitaires restent fragiles et elles parient aussi sur leurs propres campagnes de vaccination. En parallèle, le Parlement doit désormais se prononcer sur un sujet très attendu, le «passe sanitaire»ou «certificat numérique vert» proposé par la commission. Ce support normalisé mais non obligatoire authentifierait les différents documents (preuve de vaccination, test PCR ou sérologique…) pour fluidifier les déplacements intra-européens. Objectif: un lancement mi-juin.

Croatie

La Croatie accueille les touristes vaccinés sans obligation de test PCR. Liubomir Paut / Adobe Stock

La Croatie mise gros sur la saison estivale. Les voyageurs européens vaccinés peuvent s’y rendre dès à présent sans aucune restriction. Tout comme ceux pouvant prouver une précédente contamination par le virus au moyen d’un certificat médical ou d’un test PCR ou antigénique réalisé entre 180 et 11 jours avant l’arrivée dans le pays. Les touristes européens non vaccinés sont, eux, acceptés avec un test PCR datant de moins de 48 heures.

Les restrictions sanitaires sont légères depuis le 1er avril. Les hôtels sont ouverts, les bars et restaurants servent uniquement en terrasse, les cinémas, salles d’exposition et musées accueillent du public avec une limite de 7 m² de surface par personne. Le pays espère rassurer les touristes avec son label «Stay Safe in Croatia», délivré par le gouvernement aux établissements «ayant adopté les normes internationales en matière de protection de la santé et d’hygiène».

Archipel de Madère (Portugal)

Pour se rendre sur les îles de Madère, les touristes vaccinés échappent à l’obligation de test PCR à réaliser normalement 72 heures avant le départ. anilah / Adobe Stock

L’archipel reste relativement épargné par l’épidémie et n’a pas connu de confinement en 2021. Il se distingue du Portugal continental, où les arrivées sont à l’heure actuelle réservées à des motifs essentiels et soumises à un isolement de 14 jours. Le Portugal fait partie des zélateurs du certificat sanitaire européen et compte bien accueillir des touristes étrangers cet été. Mais Madère se distingue d’ores et déjà en accueillant dès à présent les touristes. Les Français vaccinés peuvent en effet s’envoler vers les îles rocailleuses de l’Atlantique sans restriction, tout comme ceux qui peuvent prouver d’une guérison au Covid-19 dans les 90 jours précédant leur séjour. Les autres voyageurs doivent présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement.

Plusieurs mesures sanitaires restent actuellement en vigueur à Madère. Un couvre-feu est en place de 19 heures à 5 heures, les plages sont accessibles, les commerces et les restaurants sont ouverts jusqu’à 18 heures (17 heures le week-end). Après cette heure, les restaurants assurent uniquement un service de livraison à domicile jusqu’à 22 heures.

Espagne

En Espagne, seul un test PCR réalisés moins de 72 heures avant l’embarquement est demandé aux touristes. Office de tourisme de l’Andalousie

Contrairement au Portugal ou à l’Italie, l’Espagne, épicentre touristique des Français aux beaux jours, n’impose pas actuellement de quarantaine ou d’isolement aux voyageurs, vaccinés ou non. Seul un test PCR réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement est réclamé. Sur place, des restrictions restent en vigueur et varient selon les régions (déplacements limités entre communautés autonomes; couvre-feu; bars et restaurants fermés à partir d’une certaine heure…). Mais le pays, qui projette de vacciner 70% de sa population à la fin août et maintient un régime de chômage partiel pour l’hôtellerie jusqu’à la fin mai, fait partie des zélateurs du certificat sanitaire européen, visant notamment à rassurer les touristes vaccinés, en pariant sur des conditions d’entrée allégées.

L’Espagne, qui paye un lourd tribut sanitaire a par ailleurs fait savoir que le port du masque ne sera pas obligatoire sur les plages «si la distance» de 1,5 m est respectée, mais il restera obligatoire si le vacancier se déplace sur le sable. Un gage donné aux régions côtières, très touristiques.

Grèce

La plage de Prasonisi, à Rhodes. L’aéroport de l’île du Dodécanèse rouvre ses pistes. Olegp100

La Grèce, destination star de l’été, est le principal promoteur du passeport sanitaire européen, et le pays a déjà annoncé le lancement de la saison touristique le 14 mai. Jusqu’à présent, le pays épargnait aux touristes vaccinés un isolement de 7 jours. À partir de lundi 19 avril, tous les voyageurs d’une liste limitée de pays -dont la France- s’affranchiront de la quarantaine. Mais les non-vaccinés devront présenter un certificat de vaccination ou un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. La Grèce prévoit de rester confinée jusqu’au 4 mai. Ses principaux aéroports continentaux et dans les Cyclades ou en Crète rouvrent en revanche leurs pistes.

Malte

À Malte, la reprise du tourisme est prévue pour le 1er juin. Anton Zelenov / Adobe STock

En évoquant une «avance sur la plupart des autres pays en termes de chiffres de vaccination de la population», l’office du tourisme de Malte a annoncé le 13 avril la reprise de son tourisme international pour le 1er juin. À partir de cette date, les Français pourront voyager librement, à condition d’avoir reçu la dernière dose du vaccin «au moins quatorze jours avant la date de leur départ». Une preuve de cette vaccination sera demandée avant le voyage.

Le pays entame une sortie de confinement progressive depuis le 12 avril. La réouverture des commerces non-essentiels et les regroupements dans l’espace public jusqu’à quatre personnes seront autorisés à partir du 26 avril.

Islande

L’Islande veut rouvrir ses merveilles naturelles aux touristes. Le pays n’a connu ni confinement ni couvre-feu, les hôtels, bars et restaurants sont ouverts. Andreas P / Adobe Stock

Depuis le 18 mars, les touristes vaccinées se rendant en Islande échappent à l’obligation d’isolement de six jours. Ils doivent tout de même effectuer un test PCR à leur arrivée dans le pays jusqu’au 1er mai. Les mêmes conditions s’appliquent aux voyageurs pouvant présenter la preuve d’une précédente contamination via un test sérologique ou un test PCR positif datant de plus de 14 jours.

Il y a très peu de restrictions dans le seul pays d’Europe qui n’a jamais connu de confinement ni de couvre-feu. Les hôtels, bars et restaurants sont ouverts, même si certains préfèrent fermer faute de fréquentation. Les piscines et sources d’eau chaude, véritables institutions en Islande, accueillent jusqu’à 75 % de leurs capacités habituelles.

Israël

Le gouvernement israélien a annoncé que les touristes étrangers vaccinés seraient acceptés dans le pays à partir du 23 mai. dudlajzov / Adobe Stock

L’État hébreu, champion de la vaccination de sa population, entrouvre ses frontières pour la première fois depuis le début de la pandémie. Mais uniquement aux voyageurs vaccinés. Le gouvernement a annoncé que les groupes de touristes étrangers remplissant ce critère seraient acceptés dans le pays à partir du 23 mai. Les voyageurs devront toutefois se soumettre à trois tests successifs : un premier test PCR avant le départ, un second test PCR et un test sérologique à l’arrivée sur le territoire. Seuls les groupes seront concernés par cette autorisation dans un premier temps.

Les voyageurs n’ont cependant toujours pas l’assurance de pouvoir partir en famille, les autorités israéliennes déclarant encore récemment n’accepter que les enfants déjà infectés et guéris du coronavirus. Des informations plus précises concernant les conditions d’entrée sur le territoire devraient être apportées dans les prochains jours.

Le pays reprend peu à peu une vie normale. Les titulaires du «passeport vert», délivrés aux personnes vaccinées, peuvent entrer dans les commerces, restaurants, gymnases et lieux culturels. Le port du masque sanitaire ne sera plus obligatoire en extérieur à partir du dimanche 18 avril.

Géorgie

La Géorgie a ouvert ses portes aux voyageurs entièrement vaccinés. ERIC MARTIN / Le Figaro Magazine

La Géorgie, oui, mais par voie aérienne -ses frontières terrestres et maritimes étant toujours fermées. Le pays a ouvert ses portes aux voyageurs entièrement vaccinés. Attention : une quarantaine payante de douze jours est à observer pour tous les touristes ayant traversé le Royaume-Uni moins de deux semaines avant leur arrivée sur le sol géorgien. De plus, un formulaire électronique (en anglais) est à remplir par tous les vacanciers pour renseigner leurs déplacements des quatorze derniers jours et leurs lieux d’hébergements sur place.

Si en Géorgie le couvre-feu est toujours en vigueur de 21 h à 5 h et le port du masque obligatoire (à l’intérieur comme à l’extérieur), les musées et bibliothèques rouvrent ainsi que les espaces intérieurs des restaurants (sauf en fin de semaine, précise l’ambassade), les cinémas et les théâtres.

Seychelles

Pour aller aux Seychelles, les voyageurs doivent présenter un test PCR 72 heures avant l’embarquement. oneinchpunch / Adobe Stock

C’est l’un des seuls pays au monde à ouvrir largement ses frontières aux touristes, et à le faire sans distinguer un voyageur vacciné d’un autre: tous sont soumis au même régime. Depuis le 25 mars, l’archipel des Seychelles profite de l’avancée de sa campagne de vaccination (près de 70% de sa population avait reçu au moins une dose au 13 avril selon Our world in data) pour accueillir les touristes du monde entier, à l’exception de l’Afrique du Sud. Les voyageurs, vaccinés ou non, doivent présenter un test PCR 72 heures avant l’embarquement.

Sur place, un couvre-feu est en vigueur de 22 heures à 4 heures du matin et le port du masque est obligatoire. Les plages et les restaurants sont ouverts, mais les bars et les discothèques restent fermés.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s