Suspension de la taxe Trump : une «excellente nouvelle» pour les vins de Bordeaux

Article publié sur leparisien.fr

Selon l’interprofession, les pertes liées à cette taxe s’élèvent à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la filière bordelaise en 2020 et à 400 millions d’euros pour l’ensemble des vins français.

Cette suspension pour quatre mois des taxes douanières américaines a été annoncée vendredi après-midi à la suite d’un échange téléphonique entre la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen et le président des Etats-Unis Joe Biden. Arnaud Journois/Le Parisien

La suspension pour quatre mois des taxes douanières américaines sur les vins européens est une « excellente nouvelle », avant un accord définitif, a estimé samedi le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) Bernard Farges.

« Nous l’attendions depuis l’instauration de cette taxe le 18 octobre 2019. C’est un soulagement qui va nous permettre de reconquérir les parts de marché aux États-Unis », a précisé à l’AFP le président du CIVB.

Selon l’interprofession, les pertes liées à cette taxe s’élèvent à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la filière bordelaise en 2020 et à 400 millions d’euros pour l’ensemble des vins français.

Concernant les ventes en volumes, les vins de Bordeaux avaient réussi à « limiter la casse » en 2020 en diminuant les prix des vins « pour encaisser les 25 % de taxe », a résumé Bernard Farges.

Cette suspension pour quatre mois des taxes douanières américaines a été annoncée vendredi après-midi à la suite d’un échange téléphonique entre la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen et le président des Etats-Unis Joe Biden.

La fin d’une « guerre commerciale »

« Nous sommes dans un contexte compliqué en Chine et en Europe à cause du Covid », a expliqué Bernard Farges, précisant que ce moratoire permettra de « relancer l’activité » aux Etats-Unis, deuxième marché pour le vin de Bordeaux après la Chine.

Sur Twitter, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Lemaire s’est réjoui pour les « viticulteurs français » de la fin de la « guerre commerciale » entre l’Europe et les Etats-Unis.

Airbus et son concurrent américain Boeing, et à travers eux l’Union européenne et les Etats-Unis, s’affrontent depuis octobre 2004 devant l’OMC sur les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales.

Les Etats-Unis avaient été autorisés en octobre 2019 à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d’euros) de biens et services européens importés chaque année, dont les vins à hauteur de 25 %.

Plus tôt dans la semaine, Londres et Washington avaient réussi à trouver un accord permettant notamment de suspendre les droits de douane sur des produits britanniques comme le whisky écossais.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s