CORONAVIRUS : QUELLES MESURES POURRAIT PRENDRE EMMANUEL MACRON DANS «8 À 10 JOURS» ?

Article publié sur cnews.fr

Emmanuel Macron a laissé entendre que les mesures mises en place contre l’épidémie de coronavirus pourraient évoluer au début du mois de mars.

Le président de la République dit se laisser «huit à dix jours» avant de «décider si on resserre ou si on peut relâcher les contraintes», lors d’une réunion avec des élus vendredi 19 février. C’est la première fois qu’un assouplissement des mesures est évoqué au plus haut sommet de l’Etat depuis de longues semaines.

Et pour cause, la situation épidémique française s’est améliorée très légèrement depuis le courant du mois de janvier. Les nouveaux cas, les entrées à l’hôpital et en réanimation ont stagné puis diminué.closevolume_off

PARI GAGNÉ POUR LE PRÉSIDENT ?

De quoi imaginer qu’Emmanuel Macron aurait gagné son pari de ne pas reconfiner. Surtout qu’avec le retour d’une météo printanière, le ras-le-bol des Français pourrait s’exprimer encore plus fortement.

Le chef de l’Etat pourrait donc acter prochainement des allégements futurs sur certains points. Il est encore très compliqué de se projeter mais on peut imaginer un recul de l’heure du couvre-feu, à la réouverture de terrasses de restaurants ou de certains lieux culturels (théâtres, salles de concerts).

Mais rien ne dit qu’on aille vers cette tendance, loin de là. Les chiffres épidémiques des tous derniers jours semblent en effet marquer un retournement de tendance. Le nombre de nouveaux cas quotidiens repasse clairement au-dessus des 20.000.

«LA TENDANCE N’EST PLUS BONNE»

«La tendance sur les trois derniers jours n’est pas bonne, elle n’est plus bonne», a déploré Olivier Véran, le ministre de la Santé, en visite à Nice samedi 20 février.

Certaines zones inquiètent particulièrement, comme en Moselle, autour de Dunkerque (Nord) ou dans les Alpes-Maritimes, avec des taux d’incidence très élevés. Surtout avec l’accroissement des variants, qui représentaient aujourd’hui 41 % des cas.

«La tendance n’est malheureusement pas à desserrer la contrainte», a ajouté ce dimanche 31 février Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Reste à voir si cette orientation à la hausse des courbes sera provisoire – le résultat du coup de froid du début février ? – ou si se prolongera.

Dans ce deuxième cas, le gouvernement pourrait alors décider d’un durcissement des mesures. Le reconfinement général reste l’option qu’Emmanuel Macron souhaite conserver en ultime recours. Sans l’écarter définitivement.

Sont aussi évoqués des reconfinement locaux, un avancement de l’heure du couvre-feu ou des confinements le week-end, ainsi que la fermeture de certains établissements scolaires.

LA PORTE OUVERTE POUR LA STRATÉGIE «ZÉRO COVID» ?

D’autant que de nouvelles restrictions, quelque soit leur nature, permettraient sans doute d’abaisser enfin le plateau très élevé sur lequel se trouvent les indicateurs depuis plusieurs semaines. Il serait alors peut être temps de tenter la stratégie «Zéro Covid» en faveur de laquelle de plus en plus de voix s’élèvent.

Seul certitude actuellement : l’exécutif n’en a aucune, avec une visibilité sur l’épidémie qui n’excède pas 10 jours.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s