Philippe Chatel, le créateur du conte musical « Emilie Jolie », est mort

Article publié sur lemonde.fr

D’abord un disque, le conte a ensuite été monté en spectacle, devenant une référence dans la catégorie des comédies musicales pour enfants et faisant l’objet de plusieurs versions en 40 ans.

Il était le créateur de la comédie musicale pour enfants Emilie Jolie. L’auteur-compositeur-interprète Philippe Chatel est mort à Paris, à l’âge de 72 ans. Sa fille Emilie a annoncé, vendredi 19 février, que son père était mort d’une crise cardiaque, dans la nuit, à son domicile, à Paris.

C’est pour elle, alors âgée de 3 ans, que Philippe Chatel crée en 1979 une comptine évoquant des lapins bleus, un petit caillou ou un hérisson, personnages qui entraînent la fillette dans une aventure dans son livre d’images.

D’abord sorti sous forme de disque, le conte a ensuite été monté en spectacle et est devenu une référence dans la catégorie des comédies musicales pour enfants, faisant l’objet de plusieurs versions depuis quarante ans, accompagnant les jeunes années de plusieurs générations d’enfants.

Pléiade de chanteurs

La version originale (1979) avait bénéficié de la complicité d’artistes comme Georges Brassens, Robert Charlebois, Henri Salvador, Sylvie Vartan, Françoise Hardy, Julien Clerc, Alain Souchon, Laurent Voulzy, Louis Chedid, Philippe Chatel, Yves Simon et Eddy Mitchell. Le succès est immédiat : plus d’un million d’exemplaires sont écoulés, avec le Grand Prix de l’Académie du disque français à la clé. Dans la foulée, le réalisateur Jean-Christophe Averty monte le spectacle avec tous ses interprètes pour le réveillon de Noël 1980 sur Antenne 2.

Cinq ans plus tard, poussé par un producteur, Philippe Chatel transforme le conte en comédie musicale. Emilie Jolie s’installe au Cirque d’Hiver et attire 200 000 spectateurs en six mois, des tournées en France et à l’étranger suivront. Depuis, chaque nouvelle version (1997, 2002, 2018) intégrait de nouveaux artistes (Alain Bashung, Jacques Dutronc, Zazie, Axelle Red, par exemple, en 1997). Si Emilie ne se démode pas, c’est « parce qu’elle n’a jamais été à la mode ! Son histoire est hors du temps », expliquait Philippe Chatel.

Paradoxalement, le succès de ce conte a failli causer la perte artistique de son créateur. Du jour au lendemain, cet artiste venu à la chanson grâce à l’amitié de Georges Brassens, auquel il a consacré un livre et dont il a fait la première partie à l’Olympia en 1972, s’est trouvé cantonné au rôle de chanteur pour enfants, rejoignant un univers habité par Chantal Goya et Dorothée.

Fils du réalisateur de télévision François Chatel, Philippe Chatel a été dans les années 1970 un chanteur sentimental à tubes (Mister HydeMa lycéenneYin YangTout quitter mais tout emporter). En 1977 sort son premier disque, Analyse, qui contient la chanson J’t’aime bien Lili.

Le chanteur, obligé de gérer « l’incroyable croissance de sa comédie musicale », publie encore quelques albums mais, de son propre aveu, leur qualité a souffert de son « manque de disponibilité ».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s