Comment se sont passés les reconfinements à l’étranger ?

Article publié sur Bfmtv.com

Plusieurs pays, comme Israël ou encore l’Australie, ont procédé à des reconfinements de leur population ces derniers mois pour endiguer une reprise de l’épidémie. Le reconfinement a-t-il été payant à l’étranger, alors qu’une telle mesure semble se profiler en France?

Un reconfinement long et drastique en Australie

En Australie, des mesures drastiques, parmi lesquelles un couvre-feu nocturne, ont été prises à l’été pour faire face à une flambée du nombre de cas de Covid-19 dans le pays. Après un premier confinement qui s’était achevé mi-mai, l’Australie a décidé en juillet dernier de reconfiner sa population pour une durée de six semaines.

Mais ce reconfinement est rapidement prolongé et a été durci: seules les sorties essentielles ont ensuite été autorisées, les Australiens n’étant autorisés à sortir de chez eux que deux heures par jour et ce dans un périmètre de 5km autour de leur domicile.

Finalement dans la nuit de mardi à mercredi, Melbourne a mis fin à 110 jours de confinement, n’enregistrant plus aucun nouveau cas de Covid-19 pour la première fois depuis le mois de mars. Depuis minuit, l’Australie a donc entamé un déconfinement prudent et par étapes: les habitants peuvent à nouveau se rendre chez d’autres personnes, dans un rayon de 25 kilomètres autour de chez eux, a annoncé mardi le Premier ministre de l’Etat de Victoria, Daniel Andrews.

Les restaurants, salons de beauté et commerces peuvent de nouveau accueillir des clients mais les salles de gym devront attendre le 8 novembre pour pouvoir rouvrir.

· Un reconfinement d’un mois en Israël

De la même manière, Israël a entamé le 18 octobre un déconfinement très progressif et prudent après avoir constaté une baisse du nombre de cas de personnes contaminées au coronavirus, un mois après l’entrée en vigueur des nouvelles restrictions.

Israël s’était targué d’une bonne gestion de la crise sanitaire au printemps et avait rapidement mis fin à un premier confinement afin de remettre l’économie sur les rails. Mais le pays de neuf millions d’habitants a enregistré en septembre l’un des plus fort taux de contamination au monde.

Une stratégie qui s’est révélée plutôt payante, selon Benjamin Petrover, journaliste pour i24News à Tel Aviv, puisque ce confinement a permis d’estomber la courbe des contaminations dans le pays. Au mois de septembre, entre 8000 et 9000 cas par jour étaient détectés, contre 700 à 800 ces derniers jours. Il est retombé à près de 400 samedi. Le virus n’a toutefois pas été totalement éradiqué en Israël: la barre symbolique des 2000 morts vient d’ailleurs d’être franchie.

Là-aussi, le déconfinement s’amorce donc étape par étape et les décisions sont prises au jour le jour. À la mi-octobre, les parcs nationaux et les plages ont donc pu rouvrir, les entreprises n’accueillant pas de public ont pu reprendre le travail et les enfants en bas âge ont retrouvé le chemin de l’école maternelle et de la crèche. Les piscines, salles de sport, de spectacle, restaurants et petits commerces sont encore fermées.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s