Vins de fêtes: cinq erreurs à ne pas commettre en matière de vin

Article publié sur avis-vin.lefigaro.fr

Ce n’est pas parce que c’est la bamboche qu’il faut faire n’importe quoi. Pour des fêtes réussies sans surchauffe, voici cinq conseils à adopter pour ne pas commettre d’impair.

Boire son champagne dans une flûte ou pire… dans une coupe Adobe Stock

1. Voir trop grand

Vouloir servir plusieurs belles bouteilles au cours du même repas risque de ruiner le plaisir et votre foie. Privilégiez une thématique où réunir trois à quatre vins de l’entrée au dessert, pour les apprécier à leur juste mesure. Mieux vaut boire bon que boire beaucoup. Vous pouvez par exemple choisir un dîner en blancs, un repas 100% champagne ou encore des accords autour d’une même région.

2. Se tromper de verres

Vous avez sorti l’argenterie, les armoiries, les serviettes brodées et la pince à escargots. Ayez des verres à la hauteur : laissez au placard le service de grand-mère et optez pour des verres universels, aux bords fins, qui pourront faire office aussi bien pour les champagnes, les blancs ou les rouges. Si vous souhaitez vous équiper, c’est le moment, en choisissant un verre type comme le verre bourgogne ou le verre bordeaux. Zalto, Riedel, Spiegelau, Schott-Zwiesel, Sydonios sont des valeurs sûres.

3. Boire son champagne dans une flûte ou pire… dans une coupe

La flûte, étroite, concentre le dioxyde de carbone, agressif pour les muqueuses. La coupe, beaucoup plus évasée, laisse échapper les bulles très rapidement et dilue les arômes qui se volatilisent dans l’atmosphère. Sachez que d’un million de bulles présentes dans un verre de champagne, il n’en reste plus que 300 000 dans une coupe ! La solution la plus juste ? Un beau verre à vin.

4. Zapper la température de service

C’est l’effervescence, on ouvre les cadeaux, on se congratule, on s’enflamme, et pendant ce temps-là, la température monte et celle des bouteilles avec. Résultat le joli bordeaux se retrouve à 23° et le champagne tiède achève la soirée. Prévoyez des glaçons et un ou plusieurs seaux à glace remplis d’eau au tiers pour rafraîchir régulièrement vos vins. Si vous avez un balcon ou un extérieur c’est encore mieux : laissez-y les bouteilles et rentrez-les au fur et à mesure des besoins.

5. Servir les vins dans n’importe quel ordre.

A commencer par un porto ou une anisette à l’apéritif. Allez-y crescendo, du plus jeune au plus vieux, du moins puissant au plus tannique pour les rouges, du plus fin au plus opulent pour les blancs, et les blancs avant les rouges. Réservez le champagne à l’apéritif ou au repas (évitez-le sur le dessert) ; les grands liquoreux pourront être servis en début de repas à condition de «casser» ensuite avec un champagne ou un blanc sec.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s