A Stresa, nos adresses confidentielles avec vue sur le lac Majeur

Article publié sur admagazine.fr

Dormir dans le nid d’amour de Liz Taylor et Richard Burton, dîner dans le restaurant préféré de Manzoni et Hemingway, ou se ressourcer (sans oublier de faire du shopping) dans un petit bijou du centre historique. Voici quelques-unes de nos idées pour découvrir la facette la plus romantique (et la plus insolite) de Stresa, la perle du lac Majeur, une ville millénaire à explorer 365 jours par an.

Depuis des siècles, elle fascine des générations d’artistes, de poètes et de conteurs. S’y promener en écoutant le silence des eaux pour s’imprégner de leur tranquillité est une vraie thérapie. Voilà exactement ce qu’offre le lac. Certains l’adorent, d’autres le préfèrent à la mer, d’autres encore n’y viennent que pendant les chaudes journées d’été ou, au contraire, se verraient bien en profiter toute l’année. Parce que c’est justement sous un ciel gris et menaçant que son charme fascinant peut inspirer le calme et la réflexion. C’est pourquoi nous vous proposons trois endroits différents à explorer dans la ville millénaire de Stresa, quelle que soit la période de l’année.

« Le lac était plongé dans le silence, comme s’il avait avalé tous les bruits. La surface comme un miroir, ondulant sous la brise. On pouvait seulement entendre, tantôt fort, tantôt bas, le chant des oiseaux. »

(Banana Yoshimoto)

@Villa & Palazzo Aminta

Où séjourner : l’hôtel des Mille et une nuits

Luxe, confort, histoire et détente. Telles sont les promesses de la Villa & Palazzo Aminta, joyau de l’hôtellerie italienne donnant sur le splendide golfe Borromée. C’est un amiral de la marine royale italienne, Francesco Capece, qui acheta la villa à la fin de sa carrière en juin 1918, et qui la baptisa du nom de sa femme bien-aimée, Aminta. À cette époque-là, la résidence comptait sept pièces et une salle de bains. De nombreux artistes de la Belle Époque européenne, fascinés par l’atmosphère romantique du lac et ses vues panoramiques, séjournèrent dans ce coin de paradis surplombant le golfe. Parmi eux, l’artiste Paolo Troubetzkoy qui créa une sculpture pour son ami, le dramaturge irlandais et enfant terrible de la littérature, George Bernard Shaw, qui vint au lac Majeur en 1926, invité par Capece et sa femme. Un peu plus récemment, en 1966, Liz Taylor et Richard Burton choisirent la Villa Aminta pour une énième escapade en amoureux.

Villa & Palazzo Aminta

Aujourd’hui, un siècle après sa construction, la Villa Aminta est devenue un complexe de luxe 5 étoiles. Réinterprétant le concept de villa familiale du début du siècle, elle a été ornée de meubles anciens, de stucs, de lustres, de tapisseries, d’arabesques et de volutes orientales, en hommage à sa relation historique avec la République de Venise, la « porte de l’Orient ». L’atmosphère Années folles y règne en maître, tant dans les proportions raffinées de l’ameublement que dans les éléments architecturaux, sophistiqués et riches d’histoire. Chaque recoin porte en lui une anecdote, mais se fait surtout le porte-parole de la beauté la plus absolue. À commencer par la vue époustouflante sur les îles Borromées (une visite d’une journée s’impose, et vous pouvez demander au concierge de l’hôtel de vous organiser une excursion). Un séjour dans l’une des 57 chambres et 13 suites sera inoubliable. Parmi les plus remarquables, citons La Borromea : avec ascenseur et escalier privé, salon en forme de dôme et 105 mètres carrés de terrasses disposant d’un jacuzzi privé et d’une vue à couper le souffle.

« La surprise est souvent suscitée dans l’âme parce qu’elle ne peut concilier ce qu’elle voit avec ce qu’elle a vu. En Italie, il y a un grand lac, qui s’appelle le lac Majeur : c’est une petite mer, dont les rives sont entièrement sauvages. Au milieu du lac, à quinze milles du rivage, il y a deux îles d’un quart de lieue de circonférence, appelées Borromées, qui sont, à mon avis, l’endroit le plus enchanteur au monde. L’âme est surprise par ce contraste romanesque, se rappelant avec délice les merveilles des romans dans lesquels, après avoir franchi des rochers et des villages arides, on se retrouve dans des lieux enchantés. »

(Montesquieu)

Où faire du shopping (et se ressourcer) : l’endroit qui vous écoute

En vous promenant dans le centre de Stresa (Via Cavour, 8), vous tomberez sur un lieu hors du temps où vous pourrez vous laisser aller, vous perdre pour mieux vous retrouver. C’est l’atelier de bien-être de Thesaura Naturae. Ici, le passé et le présent se conjuguent harmonieusement pour confirmer que, selon les mots de Hildegard de Bingen, « il n’y a ni fin ni interruption » dans la transformation parfaite de la Création, et que la beauté réside précisément dans l’union du tout. Aucun détail n’a été laissé au hasard, de l’ameublement à la musique, des livres au parfum. Ici, on peut oublier la frénésie de la vie quotidienne et redécouvrir son propre rythme intérieur à travers la recherche de l’harmonie, qui passe par l’écoute de soi.

L’Atelier du bien-être de Thesaura Naturae

Entrons dans les détails. Quand vous pénétrez dans l’atelier, des professionnels vous guident à travers un voyage spirituel à la découverte de la pensée philosophique et de la médecine intégrée d’Hildegard de Bingen, abbesse bénédictine au XIIe siècle et médecin de l’Église. Elle utilisait des produits originaux et des traitements spécifiques visant au bien-être psychique et corporel.

Le parcours dans l’atelier commence par Biotest, un bilan énergétique biologique complet reposant sur les techniques de biorésonance, capable de fournir des informations précises sur l’état énergétique de l’organisme. À partir de là, on peut choisir le traitement le plus adapté à l’état émotionnel et physique de la personne, qui commence ainsi à entrer en contact avec elle-même, à prendre conscience de sa dimension spirituelle, de son appartenance à un « Tout », dont elle est une partie intégrante et dont elle ne peut se détacher.

Les massages proposés par Thesaura Naturae ne s’entendent pas au sens traditionnel ; il s’agit d’interventions corporelles et de techniques manuelles aux effets drainants, relaxants, régénérants, décontractants, favorisant la circulation, et rajeunissants.

Thesa Naturae est le fruit de connaissances issues d’années d’études et d’expériences, combinées à de nombreuses approches techniques, cohérentes avec une orientation psychosomatique et intégrée qui, selon la vision de Hildegarde, relie le visible à l’invisible, le corps à l’âme, le symptôme au message de l’inconscient, le microcosme au macrocosme. Ils peuvent également être complétés par l’utilisation de pierres naturelles sur des points stratégiques, en fonction de l’équilibre à rétablir.

Atelier de bien-être Thesaura Naturae

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s