9 destinations (peu connues) à découvrir en Italie

Article publié sur vogue.fr

Aux commandes du compte Instagram et du magazine “Italy Segreta”, Marina Serena Cacciapuoti lève le voile sur 11 spots, hors des sentiers battus, où poser ses valises cet été en Italie.

Les amoureux de l’Italie la connaissent bien, Marina Serena Cacciapuoti a lancé, il y a deux ans, le compte Instagram Italy Segreta. Ode à la botte, ses paysages hypnotiques, ses belles tables et son savoir-faire ancestral, il comptabilise près de 446 000 followers et a donné lieu, l’année dernière, à un magazine éponyme. Experte en spots secrets, voici l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette fervente défenseuse de l’art de vivre italien et de lui demander, au passage, les destinations peu connues qu’il nous reste à découvrir à travers le pays. Rencontre. 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?
Je suis une italienne, prénommée Marina Serena Cacciapuoti. Alors que je travaillais au service iconographique du magazine Condenast Traveler à New York, j’ai réalisé que l’Italie me manquait vraiment beaucoup et j’ai donc voulu partager, sur les réseaux sociaux, mon ressenti grâce au hashtag #howitalyfeels. Une façon de soutenir une Italie locale et authentique, en créant une communauté dans le même esprit. 

L’Italie sous l’objectif d’Italy Segreta ITALY SEGRETA

Quel était l’inspiration derrière Italia Segreta? 
L’Italie dans sa globalité et ses fines nuances. Toutes ces petites choses du quotidien qui me manquaient vraiment alors que j’habitais à l’étranger. La variété de ses paysages, de ses traditions, de ses différentes cultures qui forme un tout… Mais aussi sa population, des plus âgés aux plus jeunes qui s’inspirent de son histoire passée pour en faire quelque chose de nouveau. 

D’où provient cet amour immodéré pour l’Italie? 
De mon enfance, mes parents et l’amour de ma famille pour les choses simples. Mais aussi le fait que j’ai du quitter le pays pendant plusieurs années, ce qui m’a fait l’apprécier encore plus. J’ai pu le regarder à nouveau et réaliser que l’herbe n’était pas plus verte ailleurs.

Qu’est-ce qui rend l’art de vivre italien si spécial selon vous?
Sa simplicité. Le vrai luxe réside ici. A l’image de toutes ces choses qui ne s’achètent pas mais qui se vivent au quotidien. Comme un déjeuner au bord de l’eau fait le premier jour chaud du printemps, une promenade après un dîner, le café que l’on boit à un bar local, surtout si l’on connaît les propriétaires et qu’ils savent comment vous le prenez… Mais aussi la liberté de monter dans une voiture et de rouler, en quelques heures, en direction de la mer ou de la montagne. Ou le sentiment ressenti lorsque l’on a gagné le Championnat d’Europe de football. 

A un voyageur qui n’aurait jamais mis les pieds en Italie, quelle serait la première destination à conseiller?
Plus qu’une seule destination, je dirais un road trip. A la fin de l’automne, de Venise (sur place je recommande de dormir à l’Hotel Flora ou Casa Flora) jusqu’à Rome (où poser ses valises au G-Rough ou au Locarno) en passant par la région Émilie-Romagne et la Toscane. Si vous passez par Florence, le Palazzo Guadagni est une valeur sûre. Sinon, à la fin du printemps, faire un road trip de la Ligurie (pour un premier bain de mer de l’année et arrêtez-vous à La Sosta di Ottone) en direction de la côte toscane (Villa Talamo) en s’arrêtant à Lucca, Argentario, Rome jusqu’à Naples (où il faut manger à Mimi Alla Ferrovia). Et si vous vous lancez dans ces aventures, planifiez un peu, mais laissez aussi la chance au hasard. Vous laissant la possibilité de croquer dans un panino servi dans le premier restaurant local qui se trouve sur votre chemin. Il y a de forte chance que cela donne lieu à votre meilleur souvenir du voyage. Laissez-vous aller et acceptez de ne pas être en contrôle. Soyez curieux, apprenez l’histoire des régions, des petites villes… Respectez les. Si vous ne vivez l’Italie qu’à travers une bulle luxueuse, vous ne connaîtrez jamais vraiment le pays. Et la prochaine fois, mettez le cap sur la Sicile et les Pouilles.

11 lieux peu connus à découvrir en Italie

Casa G

Sur l’île sicilienne de Filicudi, connue pour son paysage rural hautement authentique (je préviens que ce n’est pas pour tout le monde), on retrouve Casa G, une maison épurée en tête-à-tête avec la mer. 

Casa G à Filicudi

Masseria Schiuma

Dans les Pouilles, si l’on pose ses valises à la Masseria Schiuma, cela donne l’occasion d’explorer les villes peu connues de Martina Franca, Conversano (où il faut absolument déguster le dessert glacé local: spumone au Caffe Dell’Incontro), Putignano (où il faut s’attabler au restaurant Antiche Botteghe) ou encore Ruvo di Puglia pour déjeuner ou dîner au restaurant végétarien Mezza Pagnotta et manger les meilleures glaces chez Mokambo.

Masseria Schiuma 

Ai Due Platani in Parma

Un restaurant situé dans la région d’Émilie-Romagne, qui vaut vraiment le trajet (un bon stop si vous conduisez depuis Milan). 

Ai Due Platani in Parma 

La côte Toscane

En particulier Giglio et Elba

Giglio en Italie FABRIZIO SCHEMBRI VOLPE / EYEEM

Locanda San Vigilio

Situé à Punta San Vigilio, une bande terre qui s’étire au bord du lac de Garde, l’hôtel Locanda San Vigilio fait partie des bonnes adresses à connaître en Italie. Enchanteur en tous points. 

Locanda San Vigilio

La Costa dei cedri

Une côte sauvage, à mi-chemin entre Naples et la Sicile. 

San Nicola ArcellaVINS_M

Le sud de la Côte Amalfitaine

Après avoir passé Amalfi, en direction du sud, le mieux est encore d’explorer Cilento.

Cilento TETRA IMAGES

La région d’Abruzzo

Une belle région où l’on retrouve le littoral adriatique et les montagnes des Apennins.

Villa Santa Maria SERAFICUS

Des villes siciliennes moins fréquentées

Je pense notamment à la belle Catania.

Catania FROM_SOUTH

Chioggia

Sur la côte Adriatique de Chioggia (proche de Venise) à Cattolica. Ce coin vaut également le détour.

Chioggia LIANEM

La Ligurie

Au-delà de la région de Cinque Terre, mettez le cap sur les hauteurs de la Ligurie à la découverte des meilleures spécialités culinaires du coin. Surtout si l’on va dans les villes moins connues, comme Recco (célèbre pour sa focaccia), Bussana Vecchia, Taggia (d’où est originaire la célèbre huile d’olive taggiasche), Apricale, Cervo, Alassio puis Genova (l’une des villes les plus sous estimées du pays) mais aussi le vieux village de pécheurs de Boccadess.

Bussana Vecchia BRUNO RAFFA / EYEEM

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s