Les meilleurs vins à déguster en 2022

Article publié sur forbes.fr

GRANDS CRUS // Quels sont les vins que les consommateurs ont le plus hâte de déguster en 2022 ? Des journalistes, écrivains et sommeliers de premier plan oublient les tendances et révèlent leurs préférences en matière de vins pour l’année 2022.

@Getty images

Après deux années sous cloche dans un monde sens dessus dessous, les consommateurs semblent se tourner vers les vins mousseux pour trouver un peu de réconfort, mais également pour plonger plus profondément dans certaines régions vinicoles moins célèbres, comme Montesucco en Toscane ou l’Aube en Champagne.

Appellations moins connues de Bourgogne – Lauren Mowery, rédactrice voyage pour Wine Enthusiast Magazine

« L’année dernière, j’ai eu l’occasion d’animer un panel de vignerons bourguignons pour Wine Enthusiast. À l’époque, j’évitais les vins de Bourgogne en raison de leur prix élevé, mais le sujet du panel m’a fait changer d’opinion : “Trouver des vins de valeur au-delà de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits, avec des appellations moins connues”. Nous avons discuté du Mâconnais, de la Côte Chalonnaise, ainsi que du Grand Auxerrois, ou encore des notes paradisiaques du Chardonnay et du Pinot Noir qui peuvent être appréciées à des prix raisonnables. J’ai hâte de boire d’autres de ces vins en 2022. »

Monde antique – Yannick Benjamin, sommelier au Contento Restaurant et cofondateur de l’association Wheeling Forward

« L’année dernière, je me suis intéressé de près aux vins de l’Antiquité. J’ai créé une section au sein de la carte des vins du Contento entièrement consacrée à ce monde fascinant de l’Antiquité. Des endroits comme l’Arménie, la Géorgie, la Turquie, Chypre, Israël ou le Liban sont le berceau d’une civilisation du vin qui remonte à 8000 ans. En 2022, je poursuivrai cette quête pour comprendre pleinement cette partie importante du monde du vin et ses variétés indigènes telles que le Vokehat, le Tsolikauri, le Narince, le Xynisteri ou le Merwah. Pour comprendre le présent, nous devons comprendre le passé. »

Petits formats – Julia Coney, fondatrice de Black Wine Professionals

« J’ai hâte de boire davantage de vins en bouteilles ou en canette de petit format. Ces vins se sont améliorés au cours des dernières années et j’ai envie de découvrir des joyaux cachés du monde entier. »


Crémant d’Alsace – Matthew Kaner, SOMM TV Network

« En 2022, je peux vous assurer que je ferai éclater beaucoup de bulles, et bien qu’étant un gand amateur de champagne, je boirai beaucoup plus de Crémant d’Alsace ! L’obtention de l’AOC remonte à 1976, mais l’histoire du Crémant d’Alsace est bien plus ancienne. Tout commença en 1900, lorsque l’Alsace était encore ballottée entre la France et l’Allemagne. L’importance de l’exploitation familiale de génération en génération et la riche diversité de son terroir, avec 51 grands crus distincts, font de l’Alsace une région que nous devrions tous intégrer davantage dans nos habitudes de consommation. »

Bordeaux et ses nouveaux cépages – Deborah Parker Wong, SOMM Journal

« En 2022, j’animerai un cours d’un semestre sur les vins de France et j’ai hâte de goûter des assemblages de Bordeaux avec de nouveaux cépages récemment approuvés, comme l’Alvarinho, le Petit Manseng ou le Liliorilia. Il est peu probable que je puisse goûter le Liliorilia en tant que vin monocépage, mais je suis curieuse de savoir ce qu’il apportera à un assemblage de Bordeaux. »

Pfalz et Xinomarvo – Brent Kroll, Maxwell Park

« En 2022, je vais déguster des vins de Pfalz, en particulier le Pinot Noir. J’ai pu visiter Pfalz cette année et l’on m’a montré que le climat pour le pinot était similaire à celui de la Bourgogne il y a 30 ans. La liste des meilleurs producteurs de la région est plus longue qu’un ticket de caisse CVS (chaîne de pharmacies aux États-Unis, NDLR). Les vins sont généralement parfaits pour les laisser vieillir. En outre, ils ont une grande valeur. Gardez un œil sur ces bouteilles : Rebholz, Chrismann, Pfeffingen, von Winning, Rings, Krebs, Schwedhelm et Julg.

Je vais également déguster le Xinomarvo de Grèce. Il a la structure du Nebbiolo et beaucoup d’arômes du Mourvèdre de Bandol. J’aime sa puissance et ses notes salées de tapenade d’olive. Une bouteille avec un peu d’âges fera le bonheur de n’importe quel buveur de vin. Il existe neuf clones du Xinomavro, les meilleurs provenant généralement, mais pas toujours, d’Amýntaioet et de Náoussa. Ces bouteilles sont parfaites à déguster ou à laisser vieillir : Delamaras, Katsaros, Foundi, Alpha, Kir Yianni, Diaporos, Karydas et Aregatia. »

Petits vignobles – Victoria James, Cote

« Avec le lancement de notre Cote Wine Club, je suis constamment en train de fouiller le marché à la recherche de joyaux cachés à proposer à nos membres. J’ai hâte de déguster beaucoup de ces vins rares avec le club. Nous avons désormais des petits vignobles qui mettent de côté des millésimes entiers et des cuvées pour nous. En tant que sommelière, j’ai la chance de pouvoir boire les vins les plus récents et les plus cools, mais cela a un goût plus spécial lorsque nous pouvons partager notre accès exclusif avec nos membres. »

Montesucco et mousseux autrichiens – Clive Pursehouse, Peloton Magazine

« En 2022, je dirais “ouvrez-moi un Montesucco !” Le Sangiovese de Montesucco est l’un de mes vins de prédilection cette année. Ce vin est originaire de Toscane, dans la région de la Maremme, et se situe entre le Brunello di Montalcino et le Morellino di Sansano. La Toscane produit une large gamme de vins à base de Sangioveses. Néanmoins, la région étant déjà bien célèbre pour ses vins, il faut donc trouver des perles rares dans de petites exploitations viticoles familiales.

Le Sekt offre un large éventail de jeux de mots, mais l’Autriche a bien plus à offrir grâce à ses normes de qualité plus strictes que celles de ses voisins allemands. Le Sekpt est donc certainement plus qu’un simple vin à boire. Il peut être très sexy. La Grosse Réserve et la Réserve sont particulièrement bonnes, mais les Autrichiens font tellement de grands vins naturels. Le Meinklang est bien sûr une option de premier choix, en plus des Sket traditionnels, il y a beaucoup de bons Pet-Nats à nicher du côté des producteurs autrichiens. »

Vins roumains – Wanda Mann, SOMM Journal

« Je n’ai pas voyagé à l’étranger depuis 2019. Le vin et les spiritueux ont été mon passeport pour l’aventure durant la pandémie. Je ne me fixe aucune limite ou restriction quant aux vins que je dégusterai en 2022, je veux tous les essayer ! J’ai bu davantage de Sherry ces derniers temps et je veux m’y plonger encore plus durant cette nouvelle année. J’ai récemment assisté à une dégustation de vins roumains à New York et j’ai été fascinée par la richesse de l’histoire et le caractère des vins. Les vins espagnols ont toujours été mes préférés, mais j’ai récemment goûté d’excellents vins des îles Canaries et je vais continuer à les rechercher. Les vins italiens continuent de me captiver, et les vins volcaniques de l’Etna sont particulièrement intrigants. Les vins mousseux de méthode traditionnelle, provenant des quatre coins du monde, capteront toujours mon attention. »

Cornas – Alice Feiring, écrivaine, auteure de To Fall in Love, Drink This

« J’ai hâte d’être inspirée. Je suis vraiment d’humeur pour un vieux Cornas. Fumé, terreux, un soupçon de sueur de cheval et beaucoup d’espace. Par ici, s’il vous plaît ! »

Champagne produit dans l’Aube – Treve Ring, écrivain

« Existe-t-il un meilleur moment pour boire du champagne ? Et plus particulièrement du champagne produit par les petits producteurs qui subiront le plus les conséquences de la folle vendange givrée, inondée ou moisie de 2021. Je suis particulièrement intéressé par les producteurs de l’Aube, une région longtemps négligée, pour qui l’heure de briller est enfin arrivée. »


Bourgogne – Vicki Denig, rédactrice

« Cette année, j’ai hâte de boire beaucoup plus de champagne et de bourgogne. Si les deux dernières années nous ont appris une chose, c’est que la vie est trop courte et qu’il faut absolument la célébrer. Trouvez les joyaux cachés, buvez de bonnes choses et n’ayez pas peur de faire des folies, dans la limite du raisonnable. »

Champagne, tequila et saké – Sarah Blau, San Francisco Wine Trading Company

« Je ne suis pas très difficile sur ce que je vois, mais si l’on me demande ce que je veux dans mon verre, je répondrai par l’une des trois options suivantes : champagne, saké ou tequila. Chacune de ces boissons correspond à une humeur différente, mais quoi qu’il en soit, après une gorgée de l’une d’entre elles, un grand sourire de satisfaction illumine mon visage. Après deux ans d’isolement, je vais continuer à boire ce qui apporte de la joie dans ma vie et vous devriez en faire autant. »


Alto Adige – Yolanda Shoshana, écrivaine

« J’attends avec impatience le vin du Haut-Adige (Alto Adige). Ces vins me donnent l’impression d’être dans les Alpes, en Italie, en train de siroter un bon verre. »

Sauvignon Blanc de Californie – Tim Teichgraeber, Hugh Johnson’s Pocket Wine Book

« Dans le cadre de mon travail, je me concentre principalement sur les vins californiens, et je continue à être transporté par les Chardonnay, Pinot Noir et Syrah de climat frais qui proviennent de la côte de Sonoma et de la vallée d’Anderson. Le millésime 2020 a été désastreux pour les vins rouges de la côte nord à cause des feux de forêt, mais les Sauvignon Blanc 2020 qui ont été récoltés avant les incendies sont incroyablement bons. Le sauvignon blanc est probablement mon cépage blanc préféré, et j’aime beaucoup la façon dont les vignobles californiens se regroupent autour d’un style ensoleillé, à la fois croquant et boisé. J’ai également hâte de visiter la vallée de la Loire en avril et d’y goûter beaucoup plus de sauvignon blanc.

Si cette rumeur de pénurie de champagne se vérifie, je serai parfaitement heureux avec les vins mousseux de Roederer Estate, du Domaine Carneros, de Schramsberg et de Gloria Ferrer. Maintenant que de nombreux producteurs américains de zinfandel élaborent des vins moins mûrs et plus équilibrés, je pense que cette catégorie est à nouveau intéressante. La Californie peine encore à exceller dans les vins rouges de poids moyen. Un ami m’a fait découvrir un incroyable Susumaniello de la Masseria Li Veli dans les Pouilles, et j’en raffole. J’ai également un faible pour un bon Valpolicella Ripasso de Vénétie, un Travaligni Gattinara du Piémont ou un Frappato de Sicile. »

I Clivi – Paige Farrell, écrivaine et sommelière

« Je me souviens d’une visite au domaine viticole italien I Clivi dans la ville paisible de Corno di Rosazzo, non loin de la frontière slovène, dans le Frioul-Vénétie Julienne. À mon arrivée, le débourrement venait de commencer et la sève brillait encore sur les vignes. Ici, où les douces collines de vignobles suivent le rythme des arbres fruitiers au bord de la floraison enivrante, il est impossible de ne pas se poser et être reconnaissant. Les vins du défunt vigneron Zanusso et de son fils Mario incarnent la grâce et la pureté, en particulier leur élégant et pétillant RBL, élaboré à partir de Ribolla Gialla. Le Brazan Bianco, un blanc monocépage, nuancé et herbacé, élaboré avec du Tocai Friulano, offre à la fois complexité et verve. Aux côtés de ces charmantes muses, je contemplerai la gratitude et les nouveaux départs ! »

Syrah du nord du Rhône – Lauren Daddona, sommelière

« L’année 2022 sera l’année de la Syrah du nord du Rhône. J’ai envie de vins qui provoquent une réaction, qui ont de la personnalité, mais je ne suis pas prête à sacrifier la fraîcheur. Cette syrah est plus proche des 13 % d’alcool que des 15 % et possède des arômes capiteux : savoureux, floraux et épicés. La syrah est intrinsèquement intense et, entre de bonnes mains, elle conserve une vivacité en bouche qui est essentielle pour un tel cépage. Le Cornas, notamment, a retenu toute mon attention, sans aucune hésitation. À dire vrai, je suis ouverte à toutes les appellations, et je me réjouirai particulièrement de l’occasion qui m’est offerte de rechercher des bouteilles de Collines Rhodaniennes et de Côtes du Rhône provenant de producteurs de Syrah reconnus comme Rostaing, Voge ou Jamet. »

Vue d’ensemble – Pascaline Lepeltier, sommelière, MOF

« Cette année, je vais paraître rébarbative, mais mon objectif sera toujours de trouver et de soutenir les vigneronnes et les vignerons qui écrivent le présent et l’avenir de la filière viticole, où qu’ils soient, quelle que soit leur culture : ceux qui cherchent avant tout à préserver leurs terres et à rendre autant qu’ils prennent dans une forme de contrat gagnant-gagnant avec leurs vignobles ; ceux qui créent et soutiennent une structure de travail où nous pouvons non seulement gagner notre vie décemment, mais aussi prospérer et grandir ; ceux qui observent ce qui doit changer et évoluer afin de produire le vin le plus expressif. Ils sont de plus en plus nombreux, partout, y compris dans les régions traditionnelles comme Bordeaux (avec quelques replantations de cépages anciens et indigènes comme le Bouchale et le Mancin, des travaux sur les semis, etc.) ou dans le Beaujolais (avec les essais d’anciens cépages et de nouveaux hybrides). La plupart de ces nouvelles dynamiques proviennent de régions où la pression financière est moindre et où la créativité est possible. Il est vraiment passionnant de voir les multiples façons dont ces idées peuvent s’incarner dans l’agriculture agro-écologique soutenue par la recherche scientifique. C’est le cas notamment de VinNatur en Italie, de la permaculture, de l’école pratique ou du nouveau système de coopératives (comme le projet viticole Kalche dans le Vermont). Dans l’ensemble, il est temps de cesser d’être un buveur d’étiquettes et de saisir la chance d’être un fin buveur et un partisan du vin vivant et authentique. »

Article traduit de Forbes US – Auteur : Adam Morganstern

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s