Recette du kimchi : voici comment préparer ce plat traditionnel coréen aux vertus insoupçonnées

Article publié sur positivr.fr

Découvrez la recette du kimchi, ce délicieux plat à base de chou chinois fermenté qui booste notre immunité.

Si vous aimez les mets traditionnels coréens, vous n’êtes pas sans savoir que le kimchi est un allié santé. Ce chou fermenté composé de piments, condiments et épices est à la fois riche en saveurs et en bienfaits. Voici toutes les étapes de la recette du kimchi.

@Photo Shutterstock

Le kimchi, qu’est-ce que c’est ?

Le kimchi est un plat authentique d’origine coréenne. S’il existe de nombreuses recettes variées et goûtues, la plus connue reste celle à base de chou chinois. Ce légume est fermenté dans une sauce piquante (épices, condiments et piments), ce qui permet de le conserver, de l’enrichir en vitamines et en micronutriments, mais aussi de faciliter la digestion.

Le kimchi a un goût acidulé (dû à la fermentation), pimenté et salé. Il peut se déguster tel quel, sans le rincer (car le jus est riche en nutriments), ou bien en accompagnement dans des salades ou des plats chauds, par exemple. Libre à vous de varier les plaisirs et de profiter comme bon vous semble de cet aliment santé qui « compte parmi les plus sains au monde », comme le soulignent nos confrères du Parisien.

Le kimchi : des bienfaits avérés

Le kimchi apporte de nombreux probiotiques naturels et essentiels à l’organisme. Ces derniers équilibrent notre flore intestinale et activent notre système immunitaire. Et si ce chou fermenté est aussi recommandé, c’est parce qu’il est associé à des condiments excellents pour la santé : ail, oignon, gingembre, carotte, radis, navet, graine de sésame…

Selon le nutritionniste Jean-Michel Cohen, manger régulièrement du kimchi permet de « réduire le développement de différents types de cancers », notamment du côlon, du rectum et de l’estomac. Et pour cause, le chou, légume central de cette recette est riche en flavonoïdes, des antioxydants qui agissent contre le vieillissement et préviennent le cancer. Autre aliment phare du kimchi, le piment, possède de la capsaïcine, une molécule piquante reconnue pour ses propriétés antimicrobiennes (réduisent les infections) et analgésiques (qui soulagent la douleur). [2]

Comment préparer du kimchi ?

Voici la fameuse recette du kimchi et surtout, découvrez comment déguster cette savoureuse préparation de mille et une façons.

La liste des ingrédients

  • un chou chinois bio et local
  • 1 échalote
  • 1 tête d’ail
  • 1 gingembre
  • 20 g de sel
  • 1 cuillère à soupe de Gochugaru (piment coréen) ou par défaut du piment d’Espelette
  • 1 cuillère à soupe de sauce nuoc-mâm

La recette traditionnelle du kimchi

Commencez par découper le chou chinois en plusieurs bandes rectangulaires et mélangez avec le sel. Une fois que cette étape est terminée, il ne reste plus qu’à patienter 24 heures.

Le lendemain, ajoutez le reste des ingrédients : sauce nuoc-mâm, piment, échalote, ail et gingembre émincé. Ensuite, placez ce mélange dans des bocaux hermétiques et stérilisés. On laisse reposer à température ambiante et à l’abri du soleil (garage, cave ou armoire) pendant 4 jours, puis au réfrigérateur 3 semaines. Si des bulles se forment, c’est tout à fait normal, c’est que la fermentation se déroule à merveille. 

Place à la dégustation

Maintenant que vous avez terminé la recette du kimchi, il ne reste plus qu’à goûter. C’est la dernière étape (et bien sûr la meilleure). Pour apprécier ce produit sans le dénaturer, vous avez plusieurs possibilités.

Place à la dégustation

Maintenant que vous avez terminé la recette du kimchi, il ne reste plus qu’à goûter. C’est la dernière étape (et bien sûr la meilleure). Pour apprécier ce produit sans le dénaturer, vous avez plusieurs possibilités.

Pour rester dans le classique, vous pouvez tout simplement le déguster avec du riz parfumé, tout juste sorti de l’eau ou bien sauté à la poêle avec de la sauce soja et des oignons. Il se marie également très bien avec des œufs, en omelette, par exemple. Vous pouvez aussi le préparer en ragoût en cuisinant le traditionnel kimchi jjigae. Il s’agit d’une soupe coréenne à base de kimchi, de viande de porc et de sauce piquante.

Quant au jus de kimchi, ne le jetez surtout pas. Il peut être utilisé à la place du vinaigre ou pour faire mariner de la viande ou du poisson.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s