Sommeil : Voici comment récupérer après une nuit blanche

Voici quelques conseils que je trouve bien utiles, étant donné que je suis sortie hier soir relativement tard !! Soirée de fin d’été dans un bar bordelais branché dont je vous parlerai très prochainement….

Article publié sur cnews.fr

Après une insomnie ou avoir fait la fête jusqu’au petit matin, il n’est pas toujours facile d’assurer, tant notre état psychologique et physique est touché. Ainsi, voici quelques conseils pour mieux récupérer après une nuit blanche.

Voici quelques conseils pour surmonter une nuit courte. [©Sammy-Williams de Pixabay ]

Comme l’explique le neurologue Marc Rey, président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), pour surmonter une nuit courte, «il faut se coucher plus tôt que d’habitude le soir prochain».

Ne pas dormir toute la journée

Pour y parvenir, il ne faut donc pas dormir toute la journée. «C’est une erreur majeure. Il faut absolument que la matinée existe», prévient-il. 

«Le sommeil diurne n’est pas aussi réparateur que le sommeil nocturne» et être actif dès le matin «permet de favoriser l’endormissement le soir».

Prendre une douche tiède

Le spécialiste recommande par ailleurs de prendre une douche tiède afin d’augmenter la température corporelle et ainsi favoriser l’éveil. Pour être moins somnolent, il ne faut pas non plus hésiter à faire un peu de sport.

S’exposer à la lumière du jour

Après quoi il est essentiel «de sortir et de s’exposer à la lumière du jour». Et pour cause, cela va permettre de bloquer la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Faire une sieste mais pas trop tard

Si dans l’après-midi la fatigue est trop intense, on peut éventuellement s’autoriser une sieste. Toutefois, celle-ci ne doit pas «durer plus de 1h30 et doit être faite avant 15h afin de favoriser un coucher précoce le soir».

L’idéal, précise Marc Rey, est de se mettre au lit «aux alentours de 21h30 au plus tard».

Privilégier les féculents

Côté alimentation, il faut privilégier «les sucres lents, comme les féculents» et se mettre à table à des horaires normaux pour recaler son horloge biologique.

Si on a besoin d’un coup de boost, on peut consommer un ou deux, voire trois cafés, note-t-il, mais pas n’importe quand. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s