Voici 6 conseils pour booster son métabolisme et perdre du poids

Article publié sur cnews.com

Plus le métabolisme est élevé, plus on dépense de calories et moins on stocke de graisses. Dans le cadre d’une perte de poids, il est donc essentiel de le booster. Pour ce faire, voici quelques conseils.

Voici quelques conseils pour booster son métabolisme.[©Jonathan Borba ]

Pour rappel, le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques se produisant dans les cellules, et via lesquelles le corps transforme ce que l’on consomme en énergie. On distingue deux types de métabolisme : le métabolisme de base (MB), ou basal, et le mécanisme en activité.

Le métabolisme de base correspond à l’énergie que l’on dépense quotidiennement au repos pour assurer des fonctions vitales (la respiration, la digestion, le fonctionnement du cerveau, le maintien de la température corporelle…). Il dépend du sexe, de l’âge, de la taille, et du poids.

En moyenne, le métabolisme basal pour un homme est de 1.500 calories et pour une femme de 1.300 calories par jour. Quant au mécanisme en activité, il correspond à l’augmentation du besoin énergétique de l’organisme lors d’exercices physiques.

1. Bouger plus

Pour stimuler naturellement son métabolisme, rien de tel que de pratiquer régulièrement une activité sportive d’intensité soutenue. Et pour cause, le sport, et plus précisément les exercices de musculation, augmente la quantité de muscle. Plus on a de masse musculaire, plus on augmente la vitesse du métabolisme car les muscles vont devenir plus énergivores. L’organisme va brûler des calories non seulement durant l’effort, mais aussi au repos.

2. Consommer des protéines

Côté menu, il faut miser sur des aliments riches en protéines comme la volaille, les œufs, le poisson et les produits laitiers. Outre le fait que les protéines aident à construire et à entretenir les fibres musculaires, elles requièrent beaucoup d’énergie pour être digérées et assimilées, bien plus que les lipides.

3. Ne pas sauter de repas

Pour accélérer notre «machine à brûler», il faut veiller d’autre part à manger à des heures fixes et à ne pas sauter de repas. Lorsqu’on rompt son cycle habituel alimentaire, le métabolisme ralentit. Si l’organisme reçoit moins de nourriture, il va se mettre à économiser de l’énergie, dépenser moins de calories, et stocker davantage de graisse.

4. Boire suffisamment d’eau

Il convient également de boire suffisamment d’eau (environ 2 litres par jour), essentiellement entre les repas. Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, boire 500 ml d’eau (deux grands verres) aide à augmenter temporairement le taux de métabolisme d’environ 30 %. De plus, l’eau favorise la sensation de satiété et peut calmer une fringale.

5. Eviter le sucre

Si on veut donner un bon coup de fouet à son métabolisme, il est important de contrôler ses envies d’aliments sucrés. Consommés en excès, les sucres simples engendrent la production d’insuline, une hormone qui favorise le stockage des graisses, et donc la prise de poids. Préférez les glucides complexes qui, lors de la digestion, demandent un effort presque aussi important que les protéines.

6. Bien dormir

Le manque de sommeil à des effets délétères sur le métabolisme. Une nuit trop courte et de mauvaise qualité peut engendrer une augmentation de la ghréline, l’hormone qui déclenche la faim, et une diminution de la leptine, l’hormone de la satiété. Entre les excès alimentaires et la fatigue, on est de fait moins actif et le métabolisme chute. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s