Argile, la cuvée colossale de Château Lafitte

Article publié sur avis-vin.lefigaro.fr/

Après avoir lu ces quelques lignes, qui osera encore faire injure au Jurançon ?

De son homonyme bordelais, Château Lafitte n’a conservé que la phonétique. Un «t» en plus, quelques hectares en moins, et selon nos sources, aucune action déclarée chez Rothschild. C’est à Monein, en Béarn, entre Pau et Oloron-Sainte-Marie, que l’humble Antoine Arraou conduit ses vignes en hautain, sur ces terres argileuses si typiques de la région.

Petit et gros manseng s’y ébrouent en toute quiétude, se surélevant parfois jusqu’à plusieurs mètres, produisant des grappes insolentes de beauté, qui seront vinifiées lentement en amphores, puis blotties dans des bouteilles en céramique à la contenance traîtresse de 50 centilitres, dont l’opacité ajoute encore au mystère. Car il n’est pas donné à tous de savoir quand sonnera la fin, et il faudra conserver un certain degré de concentration pour relever les niveaux à l’aveugle et se saisir de la dernière goutte. Un colosse petit format si délicieux qu’on ose à peine le finir, avec en bouche une pureté virginale, une tension digne d’un thriller scandinave, et cette minéralité réunie des sols, du contenant et du contenu. Pour le service, prière de pousser le vice jusqu’à sortir les gobelets en terre cuite.  

Argile Blanc 2019 
Prix (50cl.) : 45,50€

Disponible en ligne sur Culinaries.fr

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s