Covid-19: C’est quoi ce « syndrome du vacciné » qui inquiète les médecins ?

Article publié sur ouest-france.fr

Alors que plus de 10 millions de Français ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid-19, les professionnels de santé alertent sur les risques du « syndrome du vacciné ». Il est essentiel de continuer à appliquer les gestes barrières, et ce quinze jours après avoir reçu la seconde dose, rappellent-ils.

Après plus d’un an d’attente et d’inquiétudes, le vaccin anti-Covid-19 procure un soudain sentiment de soulagement et de libération à ceux qui reçoivent les doses. « Cela va me permettre de vivre normalement », lance une dame en sortant d’un centre de vaccination de Caen, dans un reportage diffusé sur TF1. « C’est la liberté pour nous, pour les jeunes, pour tout le monde, pour notre envie de vivre », ajoute une autre néo-vaccinée.

Euphoriques, de nombreux néo-vaccinés abandonnent les gestes barrières. Une erreur selon les médecins qui rappellent que le vaccin n’agit pas tout de suite. Pour être pleinement vacciné, il faut attendre au moins quinze jours après la seconde dose.

Le « syndrome du vacciné », qui provoque l’inquiétude des médecins, désigne ceux qui négligent, voire abandonnent les gestes barrières, une fois la première ou les deux doses reçues. « Les gens ont bien intégré les gestes barrières mais certain pensent qu’une fois vacciné, on peut tout oublier », alerte l’infirmier Hubert Fleury, sur TF1.

15 jours nécessaires pour fabriquer des anticorps

« Ils voient leur première dose comme un totem, alors que les tout premiers anticorps n’apparaissent qu’au bout de quinze jours, puis grimpent peu à peu », confirme l’infectiologue Benjamin Davido, de l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) dans les colonnes du Parisien.

« On reste vulnérable pendant les quatorze jours qui suivent la première injection du vaccin puisque les défenses immunitaires n’ont pas encore eu le temps de faire leur travail, confirme le docteur Vincent Humbert, directeur du centre de vaccination caennais. Comme si nous n’étions pas encore vaccinés finalement. »

Depuis quelques semaines, de plus en plus de patients arrivent aux urgences en étant positifs au Covid-19 alors qu’ils ont reçu peu de temps avant leur première injection de vaccin. Ce syndrome du vacciné contamine aujourd’hui le plus grand nombre.

Jusqu’à nouvel ordre

Le gouvernement insiste lui aussi sur l’importance de continuer à appliquer les gestes barrières jusqu’à nouvel ordre. « On pourra envisager de baisser la garde » lorsque suffisamment de personnes auront été vaccinées, avait indiqué au début du mois le ministre de la Santé Olivier Véran.

Près de 24,5 millions personnes, soit 36,7 % de la population, ont déjà reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, selon la Direction générale de la Santé. 10 321 847 personnes ont reçu deux injections, soit 15,4 % de la population totale. Un chiffre qui devrait continuer de progresser avec l’ouverture officielle de la vaccination à tous les majeurs en France le 31 mai. Les réservations sont ouvertes depuis ce jeudi.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s