La combinaison des vaccins contre la COVID-19 n’est pas recommandée par le CCNI

Article publié sur lejournaldemontreal.com

«Le CCNI recommande de compléter la série de vaccins avec le même vaccin contre la COVID-19 dans la mesure du possible», a ainsi indiqué le comité.

Il serait toutefois possible de recevoir un vaccin de type similaire si le premier produit de vaccination inoculé n’est plus disponible, par exemple un vaccin ARNm à la place d’un autre vaccin ARNm.

«À l’heure actuelle, il n’y a aucune raison de croire que le fait de compléter la série de vaccins à ARNm avec un autre produit vaccinal à ARNm autorisé entraînerait des problèmes d’innocuité supplémentaires ou une protection insuffisante», a souligné le CCNI, précisant qu’aucune donnée sur l’interchangeabilité des vaccins n’existe actuellement, aussi bien pour ceux de type ARNm que ceux à vecteur viral.

Cette nouvelle recommandation est parvenue alors que de nombreuses interrogations subsistent concernant l’administration de la deuxième dose d’AstraZeneca depuis que le vaccin a été suspendu dans plusieurs provinces.

«Dans le cas où une personne reçoit une dose du vaccin d’AstraZeneca et n’est pas en mesure de recevoir le vaccin d’AstraZeneca pour la seconde dose, une dose du vaccin Janssen [Johnson&Johnson] (si disponible) peut être utilisée comme seconde dose pour compléter la série de vaccins», a ainsi expliqué le CCNI.

Des recommandations plus précises seront cependant fournies au cours des prochains jours pour les doses d’AstraZeneca, «lorsque des données supplémentaires sur les calendriers mixtes des vaccins contre la COVID-19 seront disponibles».

Une situation complexe pour les provinces

Québec et les autres provinces et territoires se retrouvent donc devant une situation plus complexe pour la suite de leur campagne de vaccination, a précisé Benoit Barbeau, virologue et professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM.

«La CCNI demande à ce que les gouvernements prennent certaines précautions et de ne pas entamer des processus de mélange des différentes formulations vaccinales», a mentionné le virologue en entrevue à LCN, samedi.

«Pour l’efficacité du mélange des doses vaccinales, on n’y est pas et les données ne sont pas disponibles et le CCNI demande à ce qu’on attende un peu plus et au contraire propose de continuer avec le même protocole», a-t-il ajouté.

Ottawa a par ailleurs annoncé jeudi le financement d’une étude sur la combinaison des vaccins contre la COVID-19.

Rappelons que Santé Canada a également mis sur pause la distribution du vaccin de Johnson&Johnson.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s