10 musées méconnus à découvrir à Paris lors du déconfinement

Article publié sur admagazine.fr

Vous pensiez avoir fait le tour des nombreux musées que compte la capitale, eh bien détrompez-vous. Voici 10 lieux méconnus à découvrir dès la réouverture.

© Albert Lafon, architecte, 1895, Paris, musée Gustave Moreau © RMN – GP / Franck Raux

Musée Gustave Moreau

À la fin de sa vie, Gustave Moreau a l’idée de créer un musée pour son œuvre conservant avec lui la plupart de ses peintures, les travaillant sans cesse et les entassant dans ce joli hôtel particulier au charme désuet où il vécut rue de La Rochefoucauld. Sa muséographie intimiste est restée inchangée depuis son ouverture, en 1903. Réparties sur quatre niveaux, les collections rassemblent 25 000 œuvres, dont 15 000 signés Moreau, qui dévoilent les multiples facettes du maître symboliste. On y trouve des tableaux bien sûr, mais aussi des dessins et photographies consultables au sein du cabinet d’arts graphiques inauguré au sous-sol en 2015. À ne pas manquer également, l’élégant escalier en spirale conçu par l’architecte Albert Lafon.

Date de réouverture : 19 mai 202118


Musée Gustave Moreau, 14, rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris, www.musee-moreau.fr

Musée Nissim de Camondo

Situé lui aussi en bordure du parc Monceau, cet hôtel particulier au décor fastueux s’inspire du Petit Trianon de Versailles. Son propriétaire, le comte de Camondo, a constitué jusqu’à sa mort en 1935 une collection exceptionnelle de mobilier et d’objets d’art du XVIIIe siècle. Peintures de Vigée-Lebrun, tapisseries d’Aubusson, meubles signés par les plus grands ébénistes de l’époque, porcelaines de Sèvres… outre la richesse de ces pièces, la demeure en elle-même témoigne de l’art de vivre à Paris pendant l’Entre-deux-guerres.

Date de réouverture : 19 mai 2021

Musée Nissim de Camondo, 63, rue de Monceau, 75008 Paris, www.madparis.fr

Musée Jean-Jacques Henner

© Hartl-Meyer / Musée National Jean-Jacques Henner

Installé dans un bel hôtel particulier du XIXe siècle à deux pas du parc Monceau, ce musée est consacré à l’œuvre de Jean-Jacque Henner, peintre naturaliste notamment connu pour ses nus féminins nimbés d’un subtil sfumato. Ses collections retracent, de son Alsace natale à Paris où il a fait carrière, en passant par la Villa Médicis où il a séjourné suite à son Prix de Rome, l’itinéraire d’un artiste qui, au début du XXe siècle, était considéré comme l’un des plus importants de son temps. En parallèle, le musée organise régulièrement des concerts de musique classique dans son jardin d’hiver.

Date de réouverture : non communiquée pour le moment

Musée Jean-Jacques Henner, 43, avenue de Villiers, 75017 Paris, www.musee-henner.fr

Musée Bourdelle

Réunissant les anciens ateliers du XIXe siècle que le sculpteur occupa et une extension moderne pensée par l’architecte Christian de Portzamparc, le musée Bourdelle permet au public de découvrir le parcours d’une vie et d’une œuvre au sein d’espaces d’exposition mêlant habilement les univers. Ainsi, l’atelier de sculpture est demeuré en l’état avec son parquet vieilli au sol et sa haute verrière ouverte à la lumière, ses sellettes et sa grande table de bois où s’alignent les nombreux moulages en plâtre. Il s’en dégage une intimité rare accentuée par la végétation du jardin alentour où d’autres sculpture en bronze cette fois trouvent leur place.

Date de réouverture : non communiquée pour le moment

Musée Bourdelle, 18, rue Antoine Bourdelle, 75015 Paris, www.bourdelle.paris.fr

© Palais de la Porte Dorée

Palais de la Porte Dorée

Jusqu’en 2003, le Palais de la Porte Dorée abrita successivement dans ses murs l’ancien musée des colonies, puis celui de la France d’outre-mer et enfin le musée des Arts africains et océaniens. Depuis 2007, il accueille le musée national de l’histoire de l’immigration. Outre les collections qu’il abrite, ce bâtiment, construit par l’architecte Albert Laprade à l’occasion de l’Exposition coloniale de 1931, est un témoignage à lui-seul du style Art déco. À ne pas manquer, le salon de Paul Reynaud, ministre des colonies au moment de la construction du Palais, conservé en l’état au sein du musée national de l’histoire de l’immigration. Celui-ci abrite entre autres de belles pièces signées Jacques-Emile Rulhmann parmi lesquelles un bureau en ébène, ivoire et galuchat ou encore un ensemble de chaises tripodes et de fauteuils dits « éléphants » en ébène de Macassar et maroquin brun.

Date de réouverture : 19 mai 2021

Palais de la Porte Dorée, 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris, www.palais-portedoree.fr

© Musée Cernushi

Musée Cernuschi

Inauguré en 1898, ce musée porte le nom de son propriétaire, l’économiste et collectionneur Henri Cernuschi, qui fit construire cet hotêl particulier au cœur du parc Monceau pour abriter sa vaste collection accumulée lors d’un séjour au Japon et en Chine où il fit l’acquisition de près de 5000 œuvres d’art. Depuis, le musée s’est développé aussi bien dans le domaine de l’art ancien que contemporain. On y trouve aussi de nombreux objets provenantt du Vietnam et de la Corée.

Date de réouverture : 19 mai 2021

Musée Cernuschi7, avenue Velasquez, 75008 Paris, www.cernuschi.paris.fr

© Paris Musées

Musée Zadkine

Avec celui d’Antoine Bourdelle à Montparnasse, ce musée dédié à l’œuvre du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine possède l’un des rares ateliers de sculpteurs ayant être sauvegardés à Paris. Il y vécut et travailla pendant près de cinquante ans. Aujourd’hui, après avoir franchi la porte, on est séduit par l’atmosphère de cette demeure nichée dans son îlot de verdure. Doté de six salles, le musée réunit ses œuvres en bois et pierres tandis que le jardin fait la part belle à ses œuvres en bronze.

Date de réouverture : non communiquée pour le moment

Musée Zadkine, 100 bis, rue d’Assas, 75006 Paris, www.zadkine.paris.fr

© D.Messina – Ville de Paris

Musée de la Vie romantique

Situé à Pigalle, dans le quartier de La Nouvelle Athènes, ce musée reconstitue un cadre historique harmonieux évoquant l’époque romantique. Le rez-de-chaussée de cette demeure qui fut habitée par le peintre d’origine hollandaise Ary Scheffer est consacré à George Sand : portraits, meubles et bijoux des XVIIIe et XIXe siècles tandis que le premier étage accueille des toiles d’Ary Scheffer entourées d’œuvres de ses contemporains. Dans le jardin, le salon de thé Rose Bakery revisité par l’architecte Emilie Bonaventure offre le cadre idyllique pour une parenthèse gourmande.

Date de réouverture : 19 mai 2021

Musée de la Vie romantique, 16, rue Chaptal, 75009 Paris, www.museevieromantique.paris.fr 

© Musée Delacroix

Musée Delacroix

Situé dans l’ancien appartement du peintre, le musée réunit depuis sa fondation en 1932 plus d’un millier d’œuvres mêlant des peintures, dessins, estampes et manuscrits de Delacroix, des objets lui ayant appartenu et des œuvres créées par des artistes qui l’admirèrent. L’atelier conçu par l’artiste et le paisible jardin qu’il a aménagé sont les atouts de ce lieu demeuré condidentiel. Ce jardin clos accueille régulièrement des œuvres d’artistes contemporains : Johan Creten, José Maria Sicilia, Stéphane Thidet, Constance Guisset, Katrinka Bock y ont déjà exposé leurs œuvres, choisies ou conçues en hommage à Delacroix.

Date de réouverture : 19 mai 2021

6, rue de Furstenberg, 75006 Paris, www.musee-delacroix.fr

© RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivier

Musée d’Ennery

Annexe du musée Guimet consacré aux arts asiatiques, le musée d’Ennery abrite un véritable cabinet d’art et de curiosités extrême-oriental. Bâti en 1875 par les collectionneurs Adolphe et Clémence d’Ennery, cet hôtel particulier situé à deux pas du bois de Boulogne recèle entre autres pièces d’exception, des chefs-d’œuvre uniques de la porcelaine chinoise et japonaise ou de l’art du netsuke. Le propos de la muséographie est de préserver l’esprit dans lequel ces œuvres furent non seulement réunies mais également exposées, au fil des pièces de cet hôtel particulier, notamment en maintenant l’usage de vitrines en marqueterie spécifiquement commandées à cet usage.

Date de réouverture : non communiquée pour le moment

Musée d’Ennery, 59, avenue Foch, 7511618 Paris, www.guimet.fr

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s