Nantes : un médicament efficace contre le Covid autorisé cet été ?

Article publié sur capital.fr

Le traitement de la biotech Xenothera a été testé sur près de 400 patients dans plusieurs hôpitaux de France et serait efficace sur les pneumonies modérées liées au Covid-19.

Un laboratoire français va-t-il pouvoir mettre sur le marché un médicament efficace contre le Covid-19 ? C’est ce que rapportent nos confrères de la presse régionale, France 3 Pays de la Loire en tête, puisque la biotech Xenothera et le CHU de Nantes ont publié les résultats de leur essai clinique mené sur 398 patients dans 35 hôpitaux de France. Le XAV-19 permettra de lutter efficacement contre les pneumonies liées au Covid-19. Selon les chercheurs qui travaillent dessus, il n’agira pas comme un vaccin mais permettra d’éviter les effets du Covid-19 lors d’une hospitalisation dans des cas modérés à grave, et éviter ainsi de passer en réanimation.

D’après France Bleu, il est composé d’anticorps polyclonaux qui attaquent “le coronavirus par tous les côtés”. En moins de trois mois, l’inclusion de l’essai clinique Polycor a pu être mené, et la biotech espère pouvoir publier ses résultats au début de l’été. “Nous sommes très heureux d’avoir pu finaliser les inclusions dans un délai aussi rapide et tenons à remercier les patients ainsi que tous nos collègues et les unités de recherche clinique de tous les centres hospitaliers impliqués dans cette étude importante”, a tenu à souligner sur France 3 le docteur Benjamin Gaborit, du Service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nantes.

Déploiement à l’automne ?

La présidente de Xenothera, Odile Duvaux, a de son côté mis en avant “l’extraordinaire vitesse à laquelle le projet avait été mené, le fruit d’une mobilisation exceptionnelle et d’une collaboration, de très grande qualité entre le CHU de Nantes et les équipes de biotech dans un contexte d’urgence”.

Début février, Xenothera avait déjà confirmé “l’effet bloquant” de son médicament contre les différents variants qui circulent à savoir le britannique, le sud-africain ou encore le brésilien. Pour Odile Duvaux, le XAV-19 a cet avantage contre les variants “en tant qu’anticorps polyclonal, à l’inverse des anticorps monoclonaux”. La biotech estime que les vaccins et traitements médicamenteux “sont les deux bras de lutte contre l’épidémie”. Elle se prépare d’ores et déjà pour élargir ses capacités de production et espère obtenir une autorisation de mise sur le marché temporaire, note France Bleu avant utilisation “à grande échelle” dès l’automne prochain.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s