Les cuvées coups de cœur de Vanessa Massé, sommelière de l’année 2021

Article publié sur avis-vin.lefigaro.fr

Chaque semaine, une personnalité du vin dévoile aux lecteurs du Figaro ses cuvées coups de cœur du moment. Aujourd’hui, Vanessa Massé, élue meilleure sommelière de l’année 2021 par le Guide Michelin.

Vanessa Massé © Julie Valentin

Elle fut la première surprise. Sacrée meilleure sommelière 2021 par le Guide Michelin, Vanessa Massé parle du vin comme on part en promenade. Nous l’avons donc suivie en Anjou, en Alsace et en Auvergne, au détour de cinq cuvées que l’on n’est pas près d’oublier. 

1) Elios 2018, «Une finale sublime»
Jean-Marc Dreyer (Alsace)
Prix caviste : 19,90€

Un pinot noir aérien, à la bouche souple mais structurée. Légèrement perlant à l’ouverture, c’est un vin complexe aux notes de cuir, de poivre et de cerise, avec une légère amertume pour une finale sublime.

Disponible en ligne sur Gourmet-hunters

2) Sein pour sein 2018 «Beaucoup de fruit et pas un poil de soufre»
Domaine de la Bohème (Auvergne)
Patrick et Justine Bouju
Prix caviste : 23,50€

Une cuvée signée Patrick Bouju, grand vigneron auvergnat, qui nous propose ici un pinot noir issu d’une parcelle du nord de la région.  Un vin puissant  ne manque ni de finesse ni de gourmandise, avec beaucoup de fruit et pas un poil de soufre ! 

Disponible en ligne sur Culinaries 

3) Fleur de peau 2019 «Autour d’un fromage bleu bien affiné»
Léo Dirringer (Alsace)
Prix caviste : 23,50€

Un tout jeune vigneron, qui nous ravit d’une très belle macération de riesling, aromatique, pleine de finesse, avec surtout de jolis amers en fin de bouche, le tout pour un rapport qualité-prix imbattable.

4) Cri 2019, «Ma plus belle découverte depuis janvier»
Catherine Dumora (Auvergne)
Prix restaurant : 55€

Un assemblage de chardonnay, pinot noir et romorantin qui donne la sensation d’être entré dans la forêt, avec des notes de fraises des bois, équilibrées par le gras du chardonnay. Un vin de partage, qui donne la sensation que plus rien d’autre n’existe. 

Disponible au restaurant Pure & V en septembre 2021

5) Iris 2017 «Probablement l’un des plus beaux chenins ligériens»
Les vignes de l’angevin (Anjou)
Jean-Pierre Robinot 
Prix caviste : 87€

Dès la première gorgée, une tension nette, et un milieu de bouche plein de rondeur, laissant un jolie résiduel prendre sa place avec élégance et justesse. Un autre chenin-chef d’œuvre de notre tendre Jean-Pierre, qui démontre encore une fois que le vin nature est aussi un vin de garde.

Non disponible en ligne, mais chez des cavistes à Paris et en région.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s