Covid-19: l’Australie s’essaye au confinement éclair

Article publié sur liberation.fr

Pour arrêter la propagation du virus, les autorités ont décrété un verrouillage de l’Etat du Victoria pendant 5 jours. Avec un traçage précis des cas contacts, la mise en quarantaine obligatoire des personnes exposées et les milliers de tests effectués en un temps record.

Frapper vite et fort… mais sur un temps ramassé. Pour endiguer la pandémie de coronavirus, la réponse australienne a changé. Fini le confinement étiré sur 112 jours comme à Melbourne : désormais, il prend par surprise et dure moins d’une semaine. Mercredi, le Premier ministre du Victoria, Daniel Andrews, a annoncé la levée pour le soir même des restrictions drastiques appliquées après l’émergence d’un foyer de contamination du variant britannique du Covid-19. Les six millions d’habitants de l’état qui retenaient leur souffle, enfermés chez eux, ont ainsi pu reprendre le cours d’une vie presque normale. Une bonne nouvelle à mettre en perspective avec les répercussions financières et humaines de cette stratégie coup de poing, déjà expérimentée à Adélaïde, Perth ou en Nouvelle-Zélande.

Une artère vide de Melbourne au premier jour du verrouillage de l’Etat du Victoria, le 13 février. (Sandra Sanders/Reuters)

Retour en arrière. Le 4 février, trois membres d’une même famille sont testés positifs au coronavirus. Ils sont en quarantaine à l’Holiday Inn de l’aéroport de Melbourne. Un cas de transmission locale est alors détecté. C’est un membre du personnel de l’hôtel qui aurait été infecté par le biais d’un nébuliseur utilisé par l’un des voyageurs : il a été testé négatif le 7, positif le 10. Entre les deux jours, le virus s’est propagé à un premier cercle de contacts qui lui-même s’est étendu. Le nombre de cas augmente rapidement. Retour en arrière. Le 4 février, trois membres d’une même famille sont testés positifs au coronavirus. Ils sont en quarantaine à l’Holiday Inn de l’aéroport de Melbourne. Un cas de transmission locale est alors détecté. C’est un membre du personnel de l’hôtel qui aurait été infecté par le biais d’un nébuliseur utilisé par l’un des voyageurs : il a été testé négatif le 7, positif le 10. Entre les deux jours, le virus s’est propagé à un premier cercle de contacts qui lui-même s’est étendu. Le nombre de cas augmente rapidement.

«Pas de troisième vague»

Pour Daniel Andrews, plus question d’attendre. Le 12 février, en plein Open d’Australie et à la veille du week-end de la Saint-Valentin, il annonce un nouveau confinement comme l’état d’urgence l’y autorise. «Il ne s’agit pas de gérer une troisième vague, affirme-t-il, mais de faire les choix difficiles qui permettront d’éviter cette troisième vague.» L’ensemble du Victoria est donc sommé d’appliquer le soir même des restrictions de «niveau 4». Seuls les personnels essentiels peuvent se déplacer sur leur lieu de travail.

L’école se fait à la maison ; les magasins et restaurants ferment ; les masques redeviennent obligatoires partout. On ne peut recevoir aucun visiteur et les déplacements sont limités à 5 km autour du domicile. La rengaine est connue, Melbourne est déjà passé par là, à deux reprises. Cinq jours plus tard : avec zéro nouveau cas de transmission locale, le confinement est levé. Outre le fait qu’il a été respecté par la population, le traçage précis des cas contacts, la mise en quarantaine obligatoire des personnes exposées et les milliers de tests effectués en un temps record ont joué.

Pour autant, arrêter la propagation du virus a coûté cher : 1 milliard de dollars, tel est le prix estimé du confinement selon Innes Willox, à la tête de l’Australia Industry Group. Quant au coût psychologique, il reste à déterminer. «De nouvelles restrictions dans le Victoria seront stressantes pour de nombreuses personnes sachant ce qu’elles ont déjà souffert l’année dernière», a prévenu le docteur Grant Blashki, de l’association de soutien aux personnes vulnérables Beyond Blue. Ce vendredi, l’état comptait 3 nouveaux cas pour 27 personnes contaminées.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s