Netflix : 3 films convaincants que nous recommandons de voir ou revoir ce week-end

Article publié sur Cnetfrance.fr

En quête du film parfait pour occuper votre soirée sur Netflix ? Comme chaque week-end, retrouvez ici notre sélection de 3 longs-métrages de qualité à découvrir au catalogue de la plateforme de streaming par abonnement (SVoD).

Après le labeur de la semaine vient le week-end synonyme de repos pour nombre d’entre nous. Et si vous profitiez de votre temps libre pour regarder un ou plusieurs films sur Netflix ? 

Chaque semaine, CNET France vous aiguille vers certains des coups de cœur de ses journalistes, des longs-métrages vus et appréciés que nous vous recommandons vivement.  Cette fois, parlons d’Edge of TomorrowMoonlight et Instalife, des productions qui disposent de la plupart des ingrédients nécessaires pour plaire. 18

Quels chouettes films regarder ce week-end sur Netflix ?

1. Un film d’action réussi : Edge of Tomorrow

En résumé

Dans un futur proche, la Terre est envahie par les Mimics, des extraterrestres surpuissants. Alors que les combats continuent, le commandant William Cage, novice dans l’art de la bataille, est envoyé sur le front. Quelques minutes après le début de la mission, il meurt et se retrouve coincé dans une boucle temporelle, condamné à revivre la même journée encore et encore.

L’avis de la rédaction CNET

Le synopsis d’Edge of Tomorrow n’est pas sans rappeler Un jour sans fin. Sauf que dans le premier cité, Bill Murray et Andie MacDowell sont remplacés par Tom Cruise et Emily Blunt. Les célébrations du “Jour de la marmotte” quant à elles, se transforment en une invasion sans pitié orchestrée par des extraterrestres terrifiants.

Bref, ces deux films n’ont en fait rien à voir si ce n’est le recours à fameuse boucle temporelle, cruelle prison pour les personnages concernés. Reconnaissons tout de même que la journée de Bill Murray a l’air un peu plus calme que celle de Tom Cruise dans Edge of Tomorrow.

Ici, il incarne le commandant William Cage, militaire plus habile devant les caméras qu’avec une arme dans les mains. Pourtant, c’est lui qui est choisi pour mener une périlleuse mission dans le nord de la France.

Le début du film nous présente un Tom Cruise lâche et empoté. Il est rafraîchissant de le voir dans ce rôle de “bon à rien” même si, évidemment, il finit par devenir un vrai dur. À ses côtés, Emily Blunt brille dans son rôle de soldat badass.

Edge of Tomorrow a tous les ingrédients d’un bon film d’action et de science fiction : des scènes de combat impressionnantes, une invasion extraterrestre et une bande son qui accompagne bien la montée en tension. Comme dans un jeu vidéo, le spectateur est renvoyé en arrière tant que le personnage ne parvient pas à accomplir sa quête. Heureusement, Tom Cruise est encore loin du Game Over.

2. Un drame poignant : Moonlight

En résumé

Le film suit la vie de Chiron, jeune Afro-Américain vivant à Miami, de l’enfance à la vie d’adulte. Alors qu’il essaye de découvrir qui il est vraiment, Chiron doit aussi faire face à une mère droguée et un environnement scolaire difficile.

L’avis de la rédaction CNET

Pour son deuxième film, Barry Jenkins entraîne le spectateur dans un récit initiatique empli de beauté et de poésie. Moonlight a réussi à convaincre la critique et à propulser le réalisateur américain sur le devant de la scène, et c’est mérité. En 2016, le long-métrage est même récompensé par l’Oscar du meilleur film. Une véritable consécration.

Si les films dit coming of age (du passage de l’enfance à l’âge adulte) ont tendance à se ressembler, parfois une oeuvre se démarque et arrive à renouveler ce genre pourtant si usé. Barry Jenkins a bien relevé ce défi avec Moonlight dont la diversité des personnages est à souligner. 

Chiron grandit dans une société où il doit apprendre les codes de ceux qui l’entourent, tenter de s’extraire de la pauvreté, résister au trafic de drogue et aux persécutions de ses camarades. Le tout en essayant de vivre et d’accepter son homosexualité.

Le film est coupé en trois actes, trois moments de la vie d’un Chiron interprété par trois acteurs différents. Cela fonctionne bien et permet de dresser un portrait tendre et réaliste de la masculinité dans le monde moderne.

Grâce à sa bande-son envoûtante, la force des prestations des différents acteurs et la beauté de la photographie, Moonlight convainc. C’est un film marquant, du genre de ceux qui restent un moment en tête.

Un film indépendant étrange : Instalife

En résumé

Ingrid est une jeune femme obsédée par Instagram et surtout la vie rêvée que certaines “influenceuses” ont l’air de mener. En s’installant à Los Angeles, elle décide de s’immiscer dans la vie de Taylor Sloane, une starlette du réseau social. Que le stalkage commence.

L’avis de la rédaction CNET

Ne vous fiez pas au nom français – peu inspiré – de ce film (intitulé Ingrid Goes West en version originale) ni à son pitch qui peut sembler superficiel. Instalife est bien plus sympathique qu’il ne paraît aux premiers abords.

Dans son premier long-métrage, le réalisateur américain Matt Spicer met en scène Ingrid, jeune femme à la santé mentale fragile, complètement accro à Instagram. Evidemment les deux ne font pas bon ménage.

Ingrid passe des heures à surveiller le réseau social, obsédée par des hashtags et les personnalités influentes qui prennent le temps de lui répondre. Après avoir ruiné le mariage de l’une d’entre elles, Ingrid jette son dévolu sur Taylor Sloane, interprétée par Elizabeth Olsen.

Ingrid est très loin de l’image de la californienne parfaite. Connue comme l’étrange et hilarante April Ludgate dans la série Parks and Recreation, Aubrey Plaza est également convaincante dans ce registre plus dramatique. 

Le résultat est un film oppressant qui parvient à rendre mal à l’aise à plus d’une occasion. Est-ce à cause des situations gênantes dans lesquelles s’embarque Ingrid ? Ou peut-être car son comportement toxique sur les réseaux sociaux n’est pas sans rappeler parfois nos propres pratiques ?

Autant qu’une harceleuse effrayante, Ingrid est une victime prise dans un engrenage infernal. Seule, avec ce qui ressemble à un trouble de la personnalité borderline, elle cherche juste un peu de reconnaissance. Et elle est prête à tout pour avoir son quart d’heure de gloire… 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s