Le saviez-vous : Champagne Veuve Clicquot

Article publié sur le site de Marieclaire.fr

Amateurs de bons vins et spiritueux, approfondissez vos connaissances grâce à notre série de chroniques “Le saviez-vous”. Chaque mois, nous vous révélons l’histoire d’une grande maison, ponctuée d’anecdotes et de secrets bien gardés. Aujourd’hui, plein phare sur le Champagne Veuve Clicquot.

Il serait aisé de penser que le champagne Clicquot est né avec madame Clicquot Ponsardin, mais il n’en est rien ! La maison de négoce de vins fût fondée le 3 janvier 1772 par Philippe Clicquot. Son fils, François-Marie, en deviendra par la suite le directeur. En 1789, il épouse celle qui deviendra ” la Grande Dame de Champagne”, Barbe Nicole Ponsardin. Elle a 22 ans. Si elle s’est pendant longtemps uniquement consacrée à l’éducation de leur fille Clémentine, à la mort de son mari en 1805, elle convaincra sa belle famille de ne pas vendre les vignes afin de reprendre “l’affaire familiale”. Après un veuvage de quatre mois pendant lequel elle va s’employer à trouver des capitaux et des associés, naîtra la Maison Veuve Clicquot, en 1810. Elle y ajoutera son propre nom : Ponsardin.

De nombreuses innovations

Barbe Nicole Ponsardin épouse Clicquot, dite “la Veuve Clicquot”, fût la première femme à diriger une maison de Champagne. Elle sera à l’origine de nombreuses innovations :

1810 : élaboration du premier champagne millésimé connu en dans la région. 1816 : invention de la table de remuage qui permet de clarifier le vin, procédé ensuite adopté par de nombreuse maisons de Champagne. 1818 : rompant avec la tradition qui consistait à ajouter une préparation à base de baies de sureau pour obtenir le champagne rosé, Madame Clicquot crée le tout premier “rosé d’assemblage” en mélangeant un peu de son vin rouge de Bouzy à son champagne.

En 1877, la Maison de Champagne innove à nouveau en déposant un modèle d’étiquette jaune. Ce signe distinctif original qui deviendra l’une des principales marques de reconnaissance des bouteilles de la marque « V. Clicquot P. Werlé ».

Reconnaître une authentique bouteille de Champagne Clicquot

Jusqu’en 1798, les bouteilles ne portaient aucun signe distinctif. Philippe Clicquot, fondateur de la Maison choisit de marquer ses bouchons d’une ancre (symbole d’espoir et de prospérité). L’an 1811 fût un millésime exceptionnel dans le Champenois mais plus particulièrement une année marquée par le passage de la comète “Flaugergues” désignée “Comète Impériale” par Napoléon. En 1814, Madame Clicquot profitera de l’ouverture du marché russe pour expédier de très nombreux flacons de l’année de la comète. Le succès étant immense, Madame Clicquot décidera de jouer cette réussite jusqu’à faire apparaître cette comète sur le bouchon.

Une bouteille aux enchères

Une bouteille de champagne Veuve Clicquot de 200 ans a été adjugée à 30.000 euros lors d’une vente organisée dans l’archipel d’Aaland, en 2011. Celle-ci faisait partie d’une cargaison retrouvée en juillet 2010 dans l’épave d’une goélette ayant sombré entre 1825 et 1830, non loin de l’archipel autonome finlandais. Les plongeurs ont remonté au total 168 bouteilles. “C’est une bouteille émouvante parce que c’est le vin de madame Clicquot en personne”, a déclaré à l’AFP l’historienne de la maison champenoise Fabienne Moreau.

Veuve Clicquot Champagne Brut avec emballage cadeau 75 cl 46,30 € sur Amazon

https://www.marieclaire.fr/cuisine/le-saviez-vous-champagne-veuve-clicquot,1359527.asp

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s