Les vignobles de la Barossa: la plus allemande des régions viticoles australiennes

Les vignobles de la Barossa Valley sont situés à 60kms au Nord-Est de la ville d’Adélaïde en Australie. On y trouve les vignobles les plus anciens. La syrah y a été plantée en 1843. La majorité des vins produits sont des vins rouges (68%), à base de syrah. Le merlot, le cabernet sauvignon et la grenache sont également utilisés. Concernant les vins blancs, ils sont produits à partir de riesling, de sémillon et de chardonnay.

Au 19ème siècle, pour fuir des persécutions dans leur pays (sous le règne de Fréderic Guillaume III de Prusse), une petite colonie allemande trouve refuge dans la Barossa. Dès 1920, elle met en place les pratiques agricoles de la biodynamie. De nombreux vignerons continuent encore d’appliquer ce type de culture, laissant ainsi la vigne s’épanouir dans un terroir de plus en plus hostile. La biodynamie est très populaire en Australie car les sols sont si pauvres qu’il faut ne prendre soin.

1. Le domaine Hill of Grace:

Le domaine Hill of Grace de Prue et Stephen Henschke est une référence en la matière. Ils traitent leurs vignes selon les principes de la biodynamie. Ils dispersent leur préparation naturelle à base de silice qui aide la vigne à capter les rayons du soleil et permet à la sève de mieux circuler dans la plante. La vigne devient plus vigoureuse et plus résistante aux maladies.

En 1841, Christian et sa famille ont fait le voyage de Kutschlau (en Silésie), à bord du Skjold, vers l’Australie du Sud. Malheureusement sa femme et ses deux enfants n’ont pas survécu à ce long voyage de 98 jours. 1842: Christian s’établit à Lobethal à Aledaïde Hills, avec ses deux enfants restants, et épouse Dorothea Elisabeth Schmidt l’année suivante. 1847: Christian fait serment d’allégeance puis est naturalisé citoyen. Il peut alors acheter sa propre terre. Il achète 70 acres à Krondorf dans la Barossa Valley. 1858: August Henschke, le fils de Christian, loue une terre à Parrot Hill, faisant don d’un bout de sa superficie à l’église luthérienne Gnadenberg (Hill of Grace) Début des années 1860: Nicolaus Stanitzki plante son vignoble à Parrot Hill, qui deviendra par la suite le domaine Hill of Grace.

Dès 1924 la communauté allemande apporte avec elle les travaux de l’autrichien Rudolf Steiner, le père fondateur de la biodynamie.

En 1863, le phylloxéra commence à ravager tous les pieds de vigne, partout dans le monde. Seuls les vignobles de la Barossa sont épargnés et sont aujourd’hui toujours protégés. Le vignoble de Hill of Grace cache l’un des plus vieux pieds de Shiraz au monde, planté en 1860.

En 1875 le phylloxéra atteint l’Australie et ravage les vignobles de la région du Victoria, situés à 700kms à l’Est. Des mesures drastiques sont alors mises en place. En 1890 une loi a été votée par le Parlement pour interdire de faire venir des vignes ou matériel viticole dans le Sud de l’Australie, permettant à la Barossa d’être épargnée par le phylloxéra.

Dans la petite ville de Tanunda les viticulteurs se retrouvent pour jouer au Kegelbahn, un jeu de quilles crée en 1512 par Martin Luther, père fondateur de l’église luthérienne. Chaque vendredi ils retrouvent dans cet établissement chargé d’histoire. Les immigrants allemands ont importé ce jeu. Variante à 9 quilles représentant les pêchés à abattre.

L’Australie et la vallée de la Barossa sont confrontés à des vagues de sècheresse toujours plus intenses, et dans ce contexte la biodynamie pourrait réserver des promesses surprenantes.

En raison des très faibles précipitations, de nombreux domaines doivent recourir au système d’irrigation. Le goutte permet un contrôle précis du stress hydrique de la plante. Même pour des cépages adaptés à la sècheresse cette aide est indispensable. La syrah est une variété robuste et coriace qui convient très bien au Sud de l’Australie mais un cépage qui ne peut pas se passer totalement d’irrigation. Les pieds de syrah vont chercher l’eau plus profondément et deviennent ainsi plus résistants à la sècheresse.

Dans les années extrêmes de sècheresse, la biodynamie fait vraiment ses preuves. Elle exprime la vraie nature du terroir car on ne force pas la vigne.

Selon Rudolf Steiner, le biodynamie intervient sur la qualité des sols par l’apport de différents produits naturels à des moments bien précis de la croissance de la plante. Le calendrier lunaire devient ainsi l’outil indispensable du viticulteur. L’influence de la lune est reconnue.

Selon Rudolf Steiner, le biodynamie intervient sur la qualité des sols par l’apport de différents produits naturels à des moments bien précis de la croissance de la plante. Le calendrier lunaire devient ainsi l’outil indispensable du viticulteur. L’influence de la lune est reconnue.

2. Le domaine de Tim Schönbrook, à 6kms de Tanunda

Le foulage au pied est une technique ancestrale qui permet de presser sans filtration les baies de raisin délicatement sans écraser les rafles et les pépins. Il augmente le contact avec l’air qui favorise le développement de levures naturelles et une fermentation rapide. C’est une nouveauté en Australie mais les viticulteurs reviennent à ces méthodes utilisées il y a 5000, 6000 ou 7000 ans ! Ce retour aux traditions qui a orienté Tom à vinifier dans des contenants étranges… des cuves en forme d’oeuf fabriquées sur le modèle des jarres antiques. Une vinification organique et naturelle. La céramique garde naturellement le raisin au frais, il n’y a pas de refroidissement artificiel.

La biodynamie c’est laisser faire la nature ! Il faut beaucoup de lectures, d’écoute et de réflexions sur l’endroit où l’on travaille.

Rassemblement des barons de la Barossa: la cérémonie

Cette cérémonie met en valeur l’histoire de la vallée et notamment les demoiselles d’honneur qui portent les couleurs de leurs ancêtres venus de la Prusse Orientale

CONCLUSION:

Autour du vin, la petite communauté d’origine allemande de la Barossa a su préserver avec fidélité une culture. Elle a su aussi relever les défis du futur en protégeant sa terre et en développant un mode de culture qui préserve un environnement fragile. Depuis des générations les Australiens affinent et précisent leurs méthodes en viticulture biologique. Le mouvement s’installe et se développe dans toute l’Australie… A l’heure où l’impact du climat entraine un bouleversement de la filière viticole, la biodynamie offre des méthodes exemplaires pour de nombreux vignobles dans le monde.

CreditPhotos@DesVignesetdesHommmes

A SAVOIR: L’Australie méridionale (South Australia) donne la moitié des vins du pays

La Barossa Scenic Drive est une route touristique balisée qui vous invite à découvrir des dizaines d’exploitations viticoles, de même que les localités de Bethany, Angaston, Nuriootpa, Greenock, Seppeltsfield, Marananga et Tanunda, lesquelles cultivent leur patrimoine et leurs traditions, notamment celles des vignerons allemands établis ici au XIXe siècle. Des brasseries, champs de roses et de lavandes rythment aussi cette route.about:blank

https://www.australie-guidebackpackers.com/visiter-barossa-valley/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s