Les secrets des meilleurs vins biologiques et biodynamiques d’Espagne

Retourner à la nature, comprendre les signes que nous envoie la terre et respecter ses cycles, ce sont les principes appliqués par de plus en plus de vignerons espagnols qui prennent soin de l’environnement. L’Espagne est le pays européen qui compte le plus de vignobles en agriculture biologique. Ils sont plus d’un millier dans le pays. Leur nombre a doublé ces dix dernières années et il continue de croître.

Appellation Rueda : “Un retour aux origines”

En Castille-et-Léon, à Rueda, berceau de l’appellation du même nom, nous nous rendons dans le vignoble de Richard Sanz et ses frères, vignerons depuis cinq générations. Ils ont lancé leur projet durable en partant de zéro.

“Pour nous, l’avenir, c’est le retour aux origines,” indique Richard Sanz avant d’ajouter : “Notre philosophie, c’est de travailler le plus possible avec des produits naturels et de renouer avec la chaîne de la biodiversité que nous en tant qu’hommes, nous avons rompue et notre mission, c’est de la reconstruire.”

Ces vignerons ont ainsi construit sur leur domaine Bodegas Menade, une ferme, un hôtel à insectes et un jardin à pollinisateurs. Ils ont aussi repris des pratiques plus respectueuses de l’environnement héritées de leurs aïeux.

Richard Sanz nous montre une parcelle : “Là, on plante des légumineuses pour apporter de l’azote naturel au sol. Comme ça, on n’a pas besoin de répandre des engrais chimiques,” fait-il remarquer.

Des infusions à base de plantes, des micro-algues ou encore du petit-lait sont utilisés pour éloigner les nuisibles. Des méthodes naturelles qui concernent aussi le vin : aucune levure n’y est ajoutée.

Le vigneron nous fait déguster l’un de ses crus : “On a beaucoup de sensations, d’équilibre, c’est un vin qui électrise,” fait-il remarquer. “Notre processus d’élaboration a pour objectif de revenir aux origines,” insiste-t-il.

Sur le domaine Bodegas Menade à Rueda @Euronews

Les vertus de la culture biodynamique à Ribera del Duero

Nous changeons de région et nous rendons à Ribera del Duero qui est aussi le nom de l’appellation locale. Sur place, on élabore l’un des vins rouges biodynamiques les plus réputés d’Espagne.

Peter Sisseck, vigneron danois installé en Espagne depuis des décennies, a créé l’un des vins les plus exceptionnels du pays. Sa méthode ? La culture biodynamique, une approche globale et durable qui consiste à n’utiliser que des produits naturels, mais aussi le calendrier lunaire.

“Les cycles lunaires et saisonniers ont une grande influence sur le vin,” assure le propriétaire de Dominio de Pingus. “P__our le soutirage, mais aussi la mise en bouteille, on essaie de respecter autant que possible les phases de la Lune,” déclare-t-il.

Et cette démarche cyclique ne s’arrête pas là : après la fermentation et le pressage, les raisins sont séchés et utilisés comme compost. “Le plus important, c’est que les levures et les bactéries issues de cette fermentation passent dans le compost et quand ce compost est apporté dans les vignes, on boucle la boucle entre le chai et le vignoble,” explique Peter Sisseck.

Peter Sisseck goûte son vin tous les jours pendant sa fermentation pour créer l’élégant Pingus. “L’un des plus grands et des plus beaux vins” au monde selon le célèbre critique américain Robert Parker.

Peter Sisseck, vigneron du Dominio de Pingus @Euronews

Valdeorras : le cépage odello, le sol et l’altitude rendent ces vins uniques

À la limite de la Ribeira Sacra en Galice, dans un paysage de granit et de terrasses exposées au vent, nous arrivons à Valdeorras qui est aussi le nom de l’appellation pour rencontrer Rafael Palacios, un vigneron de la Rioja. En 2004, il a lancé son activité dans cette région, attiré par son terroir et le cépage blanc Godello.

Rafael Palacios nous montre ces vignes : “Ce sont des vignes centenaires du cépage Godello qui poussent sur des sols granitiques à environ 700 mètres d’altitude dans le secteur d’O Bolo qui dispose d’un microclimat spécifique, de facteurs géo-climatiques qui rendent ces vins si uniques,” dit-il.

Ces vignes centenaires enracinées dans des sols pauvres sont cultivées selon les principes biodynamiques. Le vigneron nous présente son “engrais 500”, un compost de fumier : “Il est remué ici, puis pulvérisé dans les vignes pour apporter de la matière au sol, le régénérer et le réactiver,” précise-t-il.

Plus les raisins poussent en altitude, plus leur maturation est lente. Les fruits Godello sont en pleine fermentation dans ces fûts de chêne français. Leurs arômes de pomme, de fruits frais et de bois vont évoluer vers des notes minérales et de fenouil exprimant ainsi toutes les caractéristiques de cet exceptionnel terroir.

Dans les caves de Rafael Palacios @Euronews

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s