La rosacée… Comment la traiter ?

Si comme moi vous avez ce souci de peau (bien que le mien soit peu important tout de même), cet article publié par Cosmopolitan & Marie-Claire devrait vous intéresser.

Peau sensible, facilement irritée, constellée de rougeurs… Autant de symptômes de la rosacée, une affection de la peau qui touche de nombreuses femmes. Nos conseils pour la traiter et camoufler les rougeurs.

La rosacée est une affection de la peau du visage assez complexe à identifier et à traiter. Cette maladie inflammatoire chronique touche surtout les femmes (60 à 70% des cas) et apparait vers l’âge de 25-30 ans.

Comment reconnaître une rosacée ?

Les signes les plus fréquents de la rosacée peuvent être passagers ou permanents. On observe, selon les cas, une peau sèche, sensible, une sensation d’échauffement, des rougeurs diffuses sur le visage (érythème), des petits vaisseaux apparents sur le nez et les joues (couperose) et boutons rouges – parfois à “têtes blanches”.

En aucun cas, ces symptômes ne sont à prendre à la légère, sous peine qu’ils s’installent durablement. Il est donc nécessaire de consulter un spécialiste, d’autant plus lorsque ces signaux reviennent fréquemment.

Quelles sont les causes de la rosacée ? 

Généralement, les personnes à la peau claire et fine y sont plus sujettes et malheureusement on ne connait pas bien l’origine exacte de cette affection. En revanche, plusieurs facteurs déclenchants ont été identifiés : changements ou conditions climatiques extrêmes (l’alternance chaud-froid accélère la micro-circulation cutanée), trop prolongée aux UV ou à certains allergènes, changements hormonaux, prise de corticoïdes.

Les émotions fortes et le stress sont aussi une cause probable de rosacée, tout comme la consommation – excessive – de café, d’alcool ou d’épices. Enfin, le facteur héréditaire et le vieillissement cutané ne sont pas à écarter.

Comment traiter la rosacée au quotidien ? 

Au quotidien, les dermatologues recommandent d’adapter la routine de soin.

On se démaquille soigneusement, avec un produit sans rinçage type eau micellaire et on proscrit le nettoyage à l’eau. On applique quotidiennement (matin et soir) un soin hydratant anti-rougeurs qui vont contribuer à renforcer les parois des vaisseaux fragiles, fortifier la peau et la protéger des facteurs extérieurs.

L’eau thermale est également recommandée pour ces peaux plus que sensibles. Elle hydrate, apaise et répare à la fois la barrière cutanée, la barrière immune (pour apaiser les irritations) et la barrière vasculaire (pour renforcer les vaisseaux). Une simple vaporisation peut parfois suffire à apaiser une peau qui tiraille et démange. 

En cas de rosacée sévère, un dermatologue peut également prescrire des antibiotiques à appliquer localement et, si le problème de rougeurs est persistant, proposer un traitement laser. 

Enfin, on peut estomper les rougeurs grâce à quelques produits de maquillage spécifiques : une base de teint de couleur verte (pour neutraliser les rougeurs), un fond de teint hydratant (type cushion cream) ou une CC cream est idéale pour corriger les irrégularités colorielles, camoufle les imperfections et lisse les traits.

Lire aussi: https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2517685-couperose-rosacee-laser-ceme-traitements-efficaces/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s